Cotation du 14/12/2018 à 22h59 Dow Jones Industrial -2,02% 24 100,51
  • DJIND - US2605661048

Wall Street : décembre commence bien !

Wall Street : décembre commence bien !
Wall Street : décembre commence bien !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street s'affiche en nette progression ce lundi soir à trois heures de la clôture, porté par l'accord trouvé ce week end entre les Etats-Unis et la Chine sur le front commercial. Les indices profitent également en ce début de semaine du net rebond des prix du pétrole, avec un baril WTI en hausse de 3% à 52,5$. A noter que les marchés US seront exceptionnellement fermés mercredi prochain en hommage à George Herbert Walker Bush... Le DJIA bondit de 0,89% à 25.764 pts, le Nasdaq s'accorde 1,24% à 7.421 pts, et le S&P500 progresse de 0,84% à 2.782 pts.

Trêve commerciale entre Washington et Pékin ! Les Etats-Unis et la Chine ont accepté ce cessez-le-feu de 90 jours, durant lesquels les deux pays s'abstiendront de nouvelles sanctions commerciales. La rencontre entre Donald Trump et Xi Jinping en marge du G20 argentin n'aura donc pas été vaine, même si tout reste à faire entre les deux superpuissances.

En guise de bonne volonté, Trump a accepté temporairement de ne pas rehausser les prélèvements douaniers sur 200 milliards de dollars de produits chinois importés. Le Président américain a par ailleurs indiqué que la Chine s'était engagée à réduire puis supprimer les droits de douane sur les importations automobiles de voitures fabriquées aux Etats-Unis. Ces droits avaient été portés à 40% en juillet par les autorités chinoises, qui avaient dans le même temps abaissé de 25 à 15% les droits sur les importations de véhicules venus des autres pays...

Chine et USA ont donc désormais trois mois pour conclure un accord commercial. En attendant, les deux pays ne s'imposeront pas de nouvelles taxes, ce qui devrait détendre quelque peu les investisseurs, qui commençaient à sérieusement s'inquiéter de cette escalade des menaces et des sanctions...

L'indice Markit PMI manufacturier américain final du mois de novembre 2018 est ressorti en ligne avec le consensus de place, à 55,3, contre un niveau de 55,7 pour le mois antérieur et une lecture flash de 55,4 en novembre.

L'indice ISM manufacturier américain du mois de novembre, également dévoilé aujourd'hui, s'est établi pour sa part à 59,3, contre un consensus de place de 57,2 et une lecture antérieure de 57,7 pour le mois d'octobre 2018. Ainsi, cet indicateur traduit une vive accélération de l'expansion de l'activité manufacturière nationale américaine.

Pour finir, les dépenses américaines de construction du mois d'octobre 2018, également publiées à l'instant, sont ressorties en repli de 0,1% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de place situé à +0,3% et un retrait de 0,1% un mois plus tôt. En glissement annuel, ces dépenses de construction s'établissent tout de même en augmentation de 4,9%.

Annonce surprise au sein de l'Opep. Le cartel va perdre un de ses membres historiques puisque le Qatar a fait part de sa décision de sortir de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole à laquelle il appartenait depuis 1961. De quoi renforcer les craintes d'éclatement du principal régulateur du marché pétrolier mondial même si Doha n'est que le 11ème plus important producteur de l'Opep avec moins de 2% de sa production globale.

VALEURS A SUIVRE

Ford (+3%) annonce avoir vendu 196.303 véhicules aux Etats-Unis en novembre 2018, ce qui représente une baisse de 6,9% par rapport à la même période de l'année 2017.

FCA US LLC (+4%) annonce avoir vendu 181.310 véhicules aux Etats-Unis en novembre 2018, soit une augmentation de 17% par rapport à novembre 2017 (154.919 véhicules).

Apple (+2%). Le dossier est désormais au coude à coude avec Microsoft pour la place de première capitalisation boursière mondiale...

Boeing (+3%) a d'ailleurs livré la semaine passée son 2.000ème avion à un opérateur chinois, en l'occurrence un B737 MAX destiné à Xiamen Airlines. Le constructeur américain, qui avait mis quatre décennies pour franchir la barre du 1.000ème appareil destiné au marché chinois, a livré les 1.000 exemplaires suivant en seulement 5 ans.

Finisar (+1%) a annoncé pour son second trimestre fiscal une perte de 5,3 M$ soit 4 cents par titre, ainsi qu'un bpa ajusté de 26 cents à comparer à un consensus de 21 cents. Le concepteur de composants fibre-optique a affiché des revenus trimestriels de 325 M$, alors que le consensus se situait à 328 M$.

Marvell Tech (+2%) publiera demain ses résultats du troisième trimestre. Les analystes anticipent en moyenne un bénéfice par action de 0,32$, pour des revenus de 844 M$. Un an avant, sur la même période, le groupe avait enregistré un bénéfice par action de 0,34$ et des revenus de 616 M$. Lors de la publication des comptes du T2, Marvell avait annoncé viser, sur le T3, des revenus compris entre 825 et 865 M$, pour un bpa logé entre 0,30 et 0,34$.

Hewlett Packard Enterprise (+2%) dévoilera également demain ses résultats du quatrième trimestre fiscal. Les analystes anticipent en moyenne un bénéfice par action de 0,43$, pour des revenus de 7,84 Mds$. Un an avant, sur la même période, le groupe avait enregistré un bénéfice par action de 0,31$ et des revenus de 7,66 Mds$. Lors de la publication des comptes du T3 fiscal, HPE avait annoncé viser, sur l'exercice, un bpa compris entre 1,50 et 1,55$.

Broadcom (+2%). Le broker B. Riley FBR vient de rehausser, de 'neutre' à 'acheter', sa recommandation sur le titre Broadcom à Wall Street. L'objectif de cours passe ainsi de 250 à 300$. Le groupe publiera ses résultats trimestriels le 6 décembre.

Starbucks (+2%). Telsey Advisory Group maintient sa recommandation 'performance de marché' sur le titre Starbucks à Wall Street, et rehausse, de 66 à 70$, son objectif de cours.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com