Cotation du 17/01/2020 à 23h07 Dow Jones Industrial +0,17% 29 348,10
  • DJIND - US2605661048

Wall Street dans le vert, pas de nouveaux tarifs douaniers ?

Wall Street dans le vert, pas de nouveaux tarifs douaniers ?
Wall Street dans le vert, pas de nouveaux tarifs douaniers ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La cote américaine se ressaisit quelque peu avant bourse ce mardi, espérant que l'administration Trump ne mette finalement pas en application ses menaces de nouvelles taxes douanières sur plus de 150 milliards de produits chinois au 15 décembre. Le S&P500 grappille 0,2% et le Nasdaq 0,3% en pré-séance. Le Wall Street Journal apporte un espoir supplémentaire, indiquant que les États-Unis et la Chine prépareraient effectivement un report du relèvement des droits de douane pour l'heure prévu en décembre.

Le secrétaire à l'Agriculture Sonny Perdue a précisé que Trump ne voulait pas instaurer ces nouveaux droits... mais qu'il désirait observer "du mouvement" de la part de la Chine pour s'abstenir des nouvelles surtaxes douanières. Le ministère chinois au Commerce indique pour sa part souhaiter un accord dès que possible.

La tendance était précédemment baissière, il y a une heure encore, à l'approche de l'échéance commerciale sino-américaine du 15 décembre. La réunion de la Fed, qui débute ce jour et donnera lieu demain à un probable statu quo, n'offrira vraisemblablement pas de grand soutien réel aux marchés. L'indice dollar fléchit actuellement de 0,1% à 97,6. Le baril de brut se stabilise ce jour, à 59$ sur le WTI et 64,2$ pour le Brent de la mer du Nord.

D'après le rapport du jour aux Etats-Unis, la productivité non-agricole du troisième trimestre 2019 a reculé sur un rythme de 0,2%, contre un consensus de -0,1% et après un déclin de 0,3% sur le trimestre antérieur. Il s'agit de la lecture révisée de la productivité du troisième trimestre. Les coûts unitaires du travail, quant à eux, ont augmenté sur un rythme de 2,5%, contre +3,4% de consensus.

Les statistiques chinoises ressortent quant à elles déprimées. les derniers chiffres du commerce extérieur montrent que le pays souffre de la guerre commerciale, avec des exportations en berne. Et ce matin, on apprenait que les prix à la production en Chine ont décliné pour un cinquième mois consécutif en novembre. Autre rendez-vous de la semaine, celui avec les banquiers centraux : La Fed et la BCE se réuniront, mais les marchés n'attendent pas de changement de leur politique monétaire. Les élections au Royaume-Uni, jeudi, seront aussi très suivies par les marchés financiers qui aimeraient enfin être fixés sur les modalités du Brexit.

Le rendez-vous économique majeur de la semaine aux États-Unis est celui de la réunion monétaire de la Fed, qui se tient ce mardi et demain mercredi. Le communiqué monétaire de la Banque centrale américaine est attendu à 20 heures mercredi soir, avant la conférence de presse de Jerome Powell qui aura lieu à 20h30. Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'un statu quo monétaire (taux inchangés entre 1,50 et 1,75%) le 11 décembre serait de plus de 99%, ce qui laisse donc peu de suspense.

En France, la production industrielle est restée bien orientée en octobre, affichant une hausse de 0,4%, identique à celle du mois précédent. Le consensus tablait sur une progression de 0,2%. La production de la seule industrie manufacturière a augmenté de 0,5% après +0,8% en septembre, précise l'Insee. Au cours des trois derniers mois, la production baisse en revanche dans l'industrie manufacturière (-0,8%), et plus nettement dans l'ensemble de l'industrie (-1,2%).

L'indice ZEW allemand s'est nettement amélioré en décembre. L'indice ressort à 10,7 points après -2,1 en novembre, et contre +1,1 de consensus. L'indice relatif à la situation actuelle s'établit de son côté à -19,9 contre -24,7 le mois précédent et -22,3 de consensus. L'indice ZEW est compilé chaque mois auprès d'environ 350 experts financiers. Il représente la différence entre la portion d'analystes optimistes et la portion d'analystes pessimistes pour le développement économique allemand à 6 mois.

Le produit intérieur brut britannique est resté inchangé après deux mois consécutifs de déclin, vient d'annoncer l'Office national de la statistique. Le marché tablait sur une légère progression de 0,1%. En glissement annuel, la croissance se limite à 0,7%, soit la plus faible hausse depuis juin 2012. Le secteur des services a soutenu l'activité, tout comme le secteur manufacturier, la constitution des stocks ayant repris avant la date limite initiale du Brexit fixée au 31 octobre. Toutefois, ces progressions ont été compensées par le recul de l'exploitation de pétrole et par la plus forte baisse de la production dans le secteur de la construction depuis le début de l'année 2018. Selon les dernières prévisions, la Grande-Bretagne devrait enregistrer une croissance d'à peine plus de 1% cette année, sa pire performance depuis la crise financière, il y a une décennie.

Les valeurs

AutoZone grimpe avant bourse à Wall Street. Les profits du géant américain des pièces et accessoires automobiles de rechange ont dépassé les attentes. Sur le premier trimestre, la croissance atteint 3,4% à comparable pour un bénéfice par action de 14,30$.

Morgan Stanley. La Commission des sanctions du gendarme français des marchés financiers, l'AMF, a infligé une amende de 20 millions d'euros à la banque d'affaires américaine pour manipulation du cours d'obligations souveraines et d'un contrat à terme sur obligations souveraines.

Amazon a décroché les droits de diffusion de la Ligue des Champions 2021-2022 en Allemagne.

Netflix, leader de la vidéo en streaming menacé par une concurrence grandissante (Disney, Apple...), souffre ce jour d'une dégradation de la firme Needham, qui anticipe des pertes d'abonnés aux USA en 2020 pour le service.

Apple se dit préoccupé. Le groupe californien à la pomme craint que deux de ses anciens employés chinois accusés d'avoir subtilisé des données secrètes ne prennent la fuite afin d'échapper à leur procès.

©2019-2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com