Cotation du 14/12/2018 à 22h59 Dow Jones Industrial -2,02% 24 100,51
  • DJIND - US2605661048

Wall Street : dans le rouge avec Trump et les "stats"

Wall Street : dans le rouge avec Trump et les "stats"
Wall Street : dans le rouge avec Trump et les 'stats'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street s'affiche encore en baisse ce mercredi soir à trois heures de la clôture. Les investisseurs, qui viennent de prendre connaissance des ventes de détails décevantes sur février et des chiffres de l'inflation sans mauvaise surprise, s'inquiètent à nouveaux des risques liés à une possible guerre commerciale, notamment entre les Etats-Unis et la Chine. Donald Trump est par ailleurs parvenu à faire échouer la fusion Qualcomm/Broadcom... Le DJIA perd désormais 0,94% à 24.772 pts, le Nasdaq recule de 0,03% à 7.509 pts, et le S&P500 cède 0,37% à 2.754 pts.

Donald Trump envisage des tarifs douaniers susceptibles de représenter jusqu'à 60 milliards de dollars sur les importations chinoises. La Maison Blanche vise en particulier les secteurs technologiques chinois et les télécommunications, expliquent deux sources de l'agence 'Reuters'. Une troisième source, ayant une connaissance directe des projets, croit savoir que ces taxes, liées à une investigation de 'section 301' sur la propriété intellectuelle lancée en août dernier, pourraient se matérialiser dans un avenir très proche. Évidemment, la Chine n'entend pas se laisser faire. Lu Kang, porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, a ainsi expliqué : "Si les États-Unis prennent des mesures qui nuisent aux intérêts de la Chine, la Chine devra répliquer par des mesures destinées à protéger fermement nos droits légitimes".

Les ventes de détail aux États-Unis pour le mois de février 2018 sont ressorties en retrait de 0,1% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de place logé à +0,4% sur la période. Le repli des ventes de détail pour le mois de janvier 2018 a par ailleurs été révisé à -0,1%, contre -0,3% précédemment estimé. Hors automobile, ces ventes de détail du mois de février se sont appréciées de 0,2%, mais le consensus était de +0,4% sur cette période. En janvier, les ventes hors automobiles avaient augmenté de 0,1%. Pour finir, hors automobile et essence, les ventes de détail du mois de février sont annoncées en croissance de +0,3%, contre +0,4% de consensus de place et -0,1% en janvier.

L'indice américain des prix à la production pour le mois de février 2018 est ressorti en progression de 0,2% en comparaison du mois antérieur, en ligne avec le consensus de place, après un gain de 0,4% pour le mois de janvier. Le 'PPI' hors alimentation et énergie a grimpé de 0,2%, ce qui ressort également conforme aux attentes de marché. En glissement annuel, le PPI progresse de 2,8% (+2,5% hors alimentaire et énergie).

L'autre indicateur d'inflation du jour est une mesure prévisionnelle à un an. Il s'agit de l'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta pour le mois de mars 2018. Il ressort à +2,1%, contre +2% pour sa précédente lecture. Cet indice mesure les anticipations d'inflation à un an du point de vue des firmes.

Selon le dernier rapport hebdomadaire dévoilé par le Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont progressé de 5 millions de barils lors de la semaine close au 9 mars, à 430,9 millions de barils. Le consensus tablait sur une hausse limitée à 2 millions de barils. Les stocks d'essence ont eux reculé de 6,3 millions de barils, alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont diminué de 4,4 millions de barils.

VALEURS A SUIVRE

Broadcom (-1%) a officiellement abandonné ce mercredi son offre de 117 milliards de dollars pour l'acquisition de Qualcomm (-1%). Broadcom a donc plié devant l'opposition de Donald Trump, qui avait bloqué le 'deal', évoquant des motifs de sécurité nationale. L'opération aurait constitué la plus importante acquisition technologique de l'histoire. Broadcom avait initialement contesté la décision de la Maison Blanche, mais semble finalement se résoudre à la 'défaite', avec ce retrait formel, après avoir mené pourtant une lutte agressive ces derniers mois pour conclure la transaction. Broadcom retire également ses propositions de nominations au conseil d'administration de Qualcomm. Le groupe singapourien se dit évidemment déçu de l'issue de cette affaire, et maintient quoi qu'il en soit son projet de 'relocalisation' de son siège social aux États-Unis. Une assemblée extraordinaire des actionnaires est attendue le 23 mars... Donald Trump avait signé lundi soir un décret interdisant le rapprochement entre le fabricant américain de puces et Broadcom, basé à Singapour. Trump disait alors disposer de "preuves crédibles" que l'opération éventuelle puisse nuire à la sécurité des USA...

Boeing (-4%) a livré son 10.000ème 737 ! Lors d'une cérémonie organisée à l'usine de Renton pour célébrer l'occasion, Kevin McAllister a admis que le groupe pourrait encore accroître la cadence de production de son best-seller pour faire face à la demande. "Cet appareil est très demandé, donc nous étudions toujours nos options", a indiqué le directeur général de Boeing Commercial Airplanes. Commercialisé depuis 1968, le 737 a transporté au total plus de 23 milliards de personnes. La chaîne d'approvisionnement doit être en mesure de faire face à de nouvelles augmentations de production "dans sa totalité" avant que Boeing ne prenne la décision d'accroître ou non la cadence, a précisé le dirigeant. Ce dernier a ajouté que Boeing réfléchissait encore à la possibilité de lancer un nouvel appareil de 220 à 270 places. Boeing et Airbus mènent une bataille sans merci avec leur best-seller respectif, en l'occurrence le 737 pour la firme de Seattle et l'A320 pour le groupe européen. Les deux acteurs ont déjà commencé à préparer leurs fournisseurs à d'éventuelles hausses de production, qui pourrait dépasser l'objectif de 57 B787 par mois en 2019 pour Boeing et de 60 appareils de la famille A320 pour Airbus.

Accenture (-1%) a été choisi par les studios Walt Disney comme membre fondateur et partenaire de l'innovation de StudioLAB, une structure qui se propose de repenser, concevoir et prototyper les expériences de divertissement et les capacités de production de demain en s'appuyant sur les nouvelles technologies.

Vera Bradley (-8%) publie ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 8,5 M$ (0,24$ par action), contre une perte de 3,4 M$ (0,09$ par action) un an avant. En base ajuste, le bpa ressort à 0,33$. Les revenus s'élèvent à 132 M$, contre 134,8 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,32$, pour des revenus de 130 M$. Sur le T1, le groupe vise des revenus compris entre 84 et 89 M$, pour une perte par action entre 0,08 et 0,10$.

Microsoft (stable). A l'occasion du Tech Summit qui se déroule à Paris les 14 et 15 mars, Microsoft officialise aujourd'hui l'ouverture de ses data centers en France, trois en région parisienne et un dans la région marseillaise, en présence notamment de la Centrale d'Achat de l'Informatique Hospitalière - CAIH ainsi que du Conseil Départemental du Val d'Oise qui figurent parmi les premiers clients de ces data centers.

Nvidia (stable). D'après nos informations, le broker RBC Capital maintient sa recommandation "surperformance" sur le titre à Wall Street, et rehausse, de 280 à 285$, son objectif de cours.

Alphabet (+1%). Google ne veut plus des publicités pour les monnaies digitales telles que le Bitcoin, l'Ethereum ou le Ripple ! Le groupe a annoncé ce jour qu'il allait interdire ces pubs pour les cryptomonnaies, ainsi que pour les contenus associés, à partir du mois de juin 2018. Plus généralement, le groupe californien entend interdire les publicités concernant les produits financiers non régulés ou spéculatifs...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com