Cotation du 13/07/2020 à 23h10 Dow Jones Industrial +0,04% 26 085,80
  • DJIND - US2605661048

Wall Street corrige avec les craintes de deuxième vague

Wall Street corrige avec les craintes de deuxième vague
Wall Street corrige avec les craintes de deuxième vague
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street est orienté en retrait ce lundi avec les inquiétudes sanitaires. Le S&P500 perd ainsi 1,15% à 3.006 pts, le Nasdaq 0,6% à 9.531 pts et le DJIA 1,57% à 25.204 pts. Le baril de brut WTI retombe de 2% sur le Nymex à 35,5$. L'once d'or abandonne 0,8% à 1.724$.

Les marchés boursiers corrigent, s'inquiétant du risque d'une deuxième vague épidémique. Il faut dire que le nouveau coronavirus montre des signes inquiétants dans certaines régions du monde. En particulier, le dernier bilan chinois paru ce lundi montre que la capitale Pékin a dénombré 36 nouveaux cas sur la journée du 14 juin, comme la journée précédente. Il s'agit du bilan le plus lourd depuis mars à Pékin, où les cas seraient liés à un important marché de produits alimentaires, désormais fermé - comme les quartiers voisins. Alors que l'épidémie montre des signes clairs de ralentissement dans certains pays d'Europe, elle préoccupe toujours en Amérique Latine, en Russie, aux USA ou au Royaume-Uni.

Aux Etats-Unis, 25.000 nouveaux cas ont été comptabilisés samedi, bilan le plus élevé depuis le 2 mai - du fait néanmoins d'une augmentation des tests.

D'après les derniers chiffres de l'Université Johns Hopkins, le nombre de cas recensés dans le monde depuis le début de l'épidémie se monte à 7,945 millions, dont 2,094 millions aux USA, 867.624 au Brésil et 536.484 en Russie. Le virus a fait 434.060 morts dans le monde, dont 115.747 aux Etats-Unis, 43.332 au Brésil et 41.783 au Royaume-Uni.

En Europe, la situation sanitaire semble pour l'heure sous contrôle, mais il est encore extrêmement difficile de mesurer les conséquences de la levée de certaines mesures restrictives. Le président français Emmanuel Macron a annoncé hier une accélération du déconfinement dès ce lundi afin de relancer l'économie.

Sur le front économique ce jour aux USA, l'indice manufacturier Empire State de la Fed de New York pour le mois de juin est ressorti à -0,2, bien meilleur que prévu puisque le consensus était négatif de 30 points. L'indice signale même une quasi stabilité de l'activité manufacturière régionale.

Robert Kaplan, président de la Fed de Dallas, s'exprime ce jour et juge notamment que le taux de chômage américain devrait rester élevé durant l'année 2020. Mais les opérateurs suivront surtout, demain mardi, l'intervention très attendue du président de la Fed Jerome Powell.

Les valeurs

3M (stable), le géant industriel du Minnesota, a annoncé pour le mois de mai 2020 une correction de 20% de ses ventes en glissement annuel, à 2,2 milliards de dollars environ. Le groupe aux marques Scotch ou Post-it, qui conçoit aussi des masques N95, n'est donc pas parvenu à résister dans ce contexte de crise sanitaire et économique. Tous les segments d'activité ressortent en baisse au mois de mai, la santé résistant un peu mieux que le reste avec un déclin de 11%. Le groupe ne fournit plus de guidance annuelle ou trimestrielle compte tenu des incertitudes actuelles sur l'impact du Covid-19, mais il communique sur sa performance chaque mois.

Hertz Global (-18%) a obtenu l'autorisation de la justice américaine pour émettre 1 milliard de dollars d'actions, profitant de la flambée récente du cours de bourse malgré son placement sous la protection de la loi sur les faillites.

VF Corp (-1%) envisagerait de faire l'acquisition de concurrents de petite taille, selon son CEO Steve Rendle, qui s'exprimait dans un entretien accordé au Financial Times.

Shopify (+6%). Le groupe de e-commerce a signé un accord commercial avec Walmart.

American Express (-1%). La coentreprise de l'Américain a obtenu l'approbation de la Banque populaire de Chine pour démarrer ses activités de compensation.

Tesla (+1%) rebondit en Chine. Le concepteur californien de véhicules électriques a enregistré en mai une flambée de 150% de ses ventes chinoises en comparaison du mois antérieur, selon les données de LMC Automotive.

Broadcom (-1%) s'associe au Finlandais Nokia pour le développement de puces pour les équipements 5G. Nokia collabore déjà avec Marvell et Intel de ce point de vue.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !