Cotation du 13/12/2019 à 23h14 Dow Jones Industrial +0,01% 28 135,38
  • DJIND - US2605661048

Wall Street consolide prudemment pour le Black Friday

Wall Street consolide prudemment pour le Black Friday
Wall Street consolide prudemment pour le Black Friday
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street, fermé hier jeudi pour Thanksgiving, rouvre pour une demi-séance ce vendredi. La fin de semaine s'annonce quelque peu délicate, du fait de nouvelles tensions entre Washington et Pékin sur le dossier hongkongais. Le DJIA perd désormais 0,23% à 28.100 pts, alors que le S&P500 recule de 0,16% à 3.148 pts. Le Nasdaq cède 0,11% à 8.696 pts. Les indices consolident donc légèrement après les records de mercredi. L'indice dollar se stabilise à 98,3. Le baril de brut WTI trébuche de 3,4% à 56,2$ sur le Nymex, sur fond de surproduction en Russie.

Il n'y aura pas de statistique marquante outre-Atlantique ce jour, après l'avalanche de publications de mercredi comprenant une révision en hausse du PIB du troisième trimestre à +2,1% en rythme annualisé. La séance sera écourtée ce vendredi, la clôture intervenant à 19h, heure française.

Avant-hier, Trump a salué sur Twitter les nouveaux records boursiers de Wall Street.

Donald Trump a promulgué mercredi une loi qui soutient les manifestants pro-démocratie à Hong Kong. La Chine a réagi en prévenant de possibles 'contre-mesures' si Washington interférait encore dans ses affaires internes, évoquant là une "ingérence grave". Le gouvernement hongkongais a manifesté son opposition à la loi promulguée par Trump, qui enverrait un mauvais signal aux manifestants. Ce 'Hong Kong human rights and democracy Act' avait été adopté il y a quelques jours unanimement par le Sénat américain, puis à une écrasante majorité par la Chambre des représentants. Selon cette législation, le département d'Etat doit vérifier une fois l'an que Hong Kong affiche assez d'autonomie pour pouvoir profiter d'un traitement commercial spécial des Etats-Unis. Le texte comprend par ailleurs de possibles sanctions en cas de violation des droits humains... "J'ai signé ces législations par respect pour le président Xi, la Chine et le peuple de Hong Kong", a ajouté Trump dans un communiqué. "Elles sont promulguées dans l'espoir que les Dirigeants et les Représentants de la Chine et de Hong Kong pourront régler à l'amiable leurs différends pour mener à une paix durable et une prospérité pour tous".

Plutôt en forme sur le réseau social média Twitter, le président américain a par ailleurs tweeté un montage de son portrait sur le corps de Rocky Balboa, sans commentaire particulier...

Il s'est ensuite envolé pour l'Afghanistan, où il a servi la dinde et dîné pour Thanksgiving avec les militaires américains sur la base aérienne de Bagram. Le président américain a réaffirmé qu'il entendait réduire à 8.600 soldats les troupes américaines locales. Il a annoncé la reprise des négociations avec les talibans, qui avaient été interrompues il y a deux mois...

En Europe, les données de l'inflation ont montré une accélération. L'inflation a grimpé dans l'ensemble de la zone euro. Le taux d'inflation annuel dans la région est en effet estimé à 1,0% en novembre, contre 0,7% en octobre, selon la première estimation d'Eurostat. Le consensus était positionné à +0,9%. En séquentiel, les prix à la consommation affichent en revanche un recul de 0,3%. Très suivie, l'inflation annuelle 'core' ressort à 1,3%, contre +1,2% le mois précédent, et plus haut depuis sept mois.

Le taux de chômage dans la zone euro est tombé au plus bas depuis juillet 2008 en octobre, à 7,5%. Il s'établissait à 7,6% en septembre et à 8% en octobre 2018. Eurostat estime qu'en octobre, 15,583 millions d'hommes et de femmes étaient au chômage dans l'UE28, dont 12,334 millions dans la zone euro. Par rapport à septembre, le nombre de chômeurs a diminué de 31.000 dans la zone euro.

En Allemagne, on notera une baisse surprise du nombre de demandeurs d'emploi. Selon les données de l'Office fédéral du Travail, le nombre de chômeurs a diminué de 16.000 en novembre alors que le marché tablait sur une hausse de 6.000. Le taux de chômage s'est maintenu proche de ses plus bas historiques, à 5%. Cette vigueur du marché de l'emploi outre-Rhin devrait quelque peu calmer les appels répétés à un plan de relance budgétaire dans la première économie de la zone euro.

Le PIB français a bien progressé de 0,3% au troisième trimestre, soit au même rythme qu'aux deux trimestres précédents. Les dépenses de consommation des ménages accélèrent (+0,4% après +0,2%) tandis que la formation brute de capital fixe reste dynamique (+1,2% après +1,3%). Au total, la demande intérieure finale hors stocks contribue à la croissance du PIB à hauteur de +0,6 point, après +0,5 point au trimestre précédent, selon l'Insee.

Du côté des valeurs boursières outre-Atlantique, il s'agira de surveiller les grands noms de la distribution en ce Black Friday. Sur Internet, plus de deux milliards de dollars ont déjà été dépensés par les consommateurs dès les premières heures.

Tech Data (+12%) flambe à Wall Street. Le groupe a estimé que la proposition amendée de rachat d'Apollo Global Management était supérieure à celle précédemment reçue d'une firme cotée américaine. Apollo propose de racheter le groupe pour 145$ par titre, environ 6 milliards de dollars. Le conseil d'administration de Tech Data a unanimement accepté l'offre amendée de la firme de private equity. La proposition initiale était de 130$ par action en cash.

Apple (stable). Les nouveaux AirPods du groupe à la pomme pourraient bien être l'un des produits stars de ce Black Friday sur fond d'envolée de la demande, juge le spécialiste de Wedbush. Ces écouteurs sans fil d'Apple pourraient même connaître une pénurie à l'approche de la période des fêtes. L'analyste de Wedbush pense qu'Apple est en bonne voie pour en écouler plus de 65 millions d'unités cette année, et possiblement 90 millions d'unités en 2020. Le broker est à 'surperformance' sur l'action Apple avec une cible de 325$.

Amazon (stable). Les autorités indiennes ont autorisé le géant américain du commerce en ligne à prendre une participation au capital de Future Retail, enseigne exploitant environ 1.500 magasins en Inde (marque Big Bazaar).

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com