Cotation du 09/12/2019 à 16h00 Dow Jones Industrial -0,11% 27 984,22
  • DJIND - US2605661048

Wall Street consolide, possibles tensions avec la Chine

Wall Street consolide, possibles tensions avec la Chine
Wall Street consolide, possibles tensions avec la Chine
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La cote américaine est attendue en léger retrait désormais avant bourse ce lundi, fléchissant malgré l'espoir commercial. Le S&P500, le Nasdaq et le DJIA sont orientés sur des replis de 0,1% environ en pré-séance. L'indice dollar abandonne 0,1% à 97,9. Du côté des matières premières, le baril de brut WTI corrige de 0,9% à 57,3$, alors que le Brent abandonne 1% à 62,7$.

Les indices américains viennent d'aligner leur sixième semaine consécutive de hausse, portés essentiellement par les espoirs commerciaux et le soutien monétaire de la Fed dans un contexte d'expansion économique.

Wall Street était initialement attendu dans le vert avant bourse ce jour, mais vient de se retourner en légère baisse suite à un tweet du bureau de Pékin de CNBC décrivant un certain pessimisme concernant la possible levée des tarifs douaniers sino-américains. Ainsi, la Chine pourrait patienter encore, du fait des élections américaines et de la procédure en vue d'une potentielle destitution... La Chine aurait été troublée par les récents commentaires de Donald Trump repoussant pour l'heure l'idée de revenir sur les taxes douanières déjà mises en place sur les importations de produits chinois. Pékin croyait en effet avoir trouvé un accord de principe sur ce sujet.

De son côté, l'agence de presse nationale chinoise Xinhua avait estimé auparavant que la Chine et les USA avaient mené des discussions constructives sur le commerce, lors d'une conversation téléphonique de haut niveau samedi. L'agence n'a toutefois pas fourni beaucoup plus de détails sur la question.

L'agence Reuters a pour sa part indiqué que la Maison blanche allait émettre une extension de 90 jours portant sur une licence permettant aux compagnies américaines de poursuivre leurs relations commerciales avec le controversé groupe télécom chinois Huawei.

Bloomberg, enfin, souligne que le Ministère chinois au Commerce a confirmé des 'discussions constructives' sur le plan commercial. Liu He, le vice-Premier ministre chinois, aurait ainsi évoqué des questions clés en vue de l'accord tant espéré de 'phase 1' avec le Représentant au Commerce Robert Lighthizer et le Secrétaire US au Trésor Steve Mnuchin. Les intervenants entendent maintenir une communication rapprochée.

Sur le front économique outre-Atlantique ce lundi, l'indice du marché immobilier américain de la NAHB - National Association of Home Builders pour le mois de novembre 2019 sera communiqué à 16 heures, le consensus étant de 71 (stable par rapport à octobre).

Loretta Mester, présidente de la Fed de Cleveland, s'exprimera durant la soirée.

Les valeurs

HP Inc a rejeté une offre d'acquisition de plus de 33 milliards de dollars de Xerox. Le fabricant américain de PC et d'imprimantes a jugé la proposition à 22$ par titre trop basse, évoquant par ailleurs des inquiétudes à propos de l'endettement de l'entité combinée potentielle ou encore, plus simplement, la position de Xerox dans l'industrie. HP demeure toutefois ouvert à l'exploration d'une fusion, mais, au dire du directeur général du groupe, Enrique Lores, et de son président Chip Bergh, certaines questions fondamentales doivent être discutées. Le management de HP insiste sur l'érosion des revenus de son petit prédateur Xerox depuis 2018, ce qui pèse sur les perspectives d'un possible nouvel ensemble.

HP, groupe californien affichant une position majeure sur le marché des imprimantes, veut obtenir l'accès aux comptes du concepteur de photocopieurs Xerox avant d'aller plus avant sur le sujet. Le groupe du Connecticut Xerox a proposé 17$ en cash et 0,137 action Xerox pour chaque titre HP, soit une valeur totale de transaction de 33,5 milliards de dollars. Carl Icahn, investisseur activiste présent désormais au capital des deux firmes (il a acquis 4,2% de HP), juge HP sous-évalué et soutient un rapprochement... Sur la base des derniers cours cotés, Xerox capitalise 8,4 milliards de dollars contre près de 30 milliards pour HP, ce qui rend l'opération assez paradoxale puisque l'acquéreur potentiel vaut près de quatre fois moins que sa proie.

Boeing. SunExpress prend davantage de 737 MAX 8. La compagnie turque a exercé une option lui permettant d'acquérir 10 appareils supplémentaires auprès de Boeing. L'accord, d'une valeur catalogue de 1,2 milliard de dollars, permettra au transporteur de renouveler sa flotte et de poursuivre son expansion.

T-Mobile US, l'opérateur américain de téléphonie mobile, a annoncé aujourd'hui la démission de son directeur général John Legere, qui prendra effet le 30 avril. Le CEO sera alors remplacé par Mike Sievert.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Dow Jones Industrial

Partenaires de Boursier.com