Cotation du 30/07/2021 à 23h06 Dow Jones Industrial -0,42% 34 935,47
  • DJIND - US2605661048

Wall Street consolide marginalement, léger durcissement monétaire en vue ?

Wall Street consolide marginalement, léger durcissement monétaire en vue ?
Wall Street consolide marginalement, léger durcissement monétaire en vue ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La cote américaine n'affiche pas de grande évolution pour l'heure ce lundi. Le Nasdaq est orienté en retrait de 0,02% à 13.812 pts, alors que le DJIA recule de 0,19% à 34.689 pts et le S&P 500 de 0,23% à 4.220 pts. Le baril de brut WTI abandonne 0,6% à 69,2$. L'once d'or grappille 0,1%. L'indice dollar cède 0,1% face à un panier de devises de référence. Le bitcoin fléchit de 1% sous les 36.000$ sur Bitfinex, alors que la Chine mène une nouvelle offensive musclée contre les cryptomonnaies...

Il n'y aura pas de statistique notable outre-Atlantique ce lundi hormis le crédit à la consommation du mois d'avril, qui sera publié à 21 heures (consensus +20 milliards de dollars)...

Pendant ce temps, les opérateurs se préparent sans grande crainte à un durcissement monétaire très léger de la Fed, tandis que Janet Yellen, Secrétaire au Trésor, demande pour sa part aux pays du G7 de maintenir leur soutien à l'économie et réaffirme que le phénomène d'inflation sera probablement transitoire. Yellen a aussi jugé que le plan d'infrastructures et de relance de Biden allait être positif pour le pays, même s'il menait à une hausse des taux d'intérêt. Notons que les ministres des Finances de 7 grandes puissances économiques mondiales sont parvenus à un accord de principe sur une réforme fiscale visant à instaurer un impôt minimum mondial d'au moins 15% sur les bénéfices des sociétés.

Le président Biden a repoussé une offre améliorée des républicains du Sénat sur le plan d'infrastructures, relate Bloomberg. C'est ce qu'a confirmé la Maison blanche, évoquant une offre d'un groupe républicain mené par Shelley Moore Capito. La proposition avait été majorée de 50 milliards de dollars. Biden aurait exprimé sa gratitude, mais indiqué que l'offre ajustée ne répondait toujours pas à ses objectifs en matière de croissance de l'économie, de réponse à la crise climatique ou de création d'emplois. Les échanges devraient se poursuivre en vue d'un éventuel package plus significatif.

Ailleurs dans le monde, les chiffres chinois du commerce font ressortir une croissance des importations au plus haut d'une décennie. L'activité dans les services en Australie est ressortie à des niveaux élevés en mai. Le taux de chômage suisse s'est établi à un niveau légèrement inférieur aux attentes. Les commandes industrielles allemandes ont baissé de 0,2% en avril, de manière inattendue, alors que le consensus était +0,4%. L'indicateur Halifax du prix des maisons au Royaume-Uni a augmenté fortement en mai. Enfin, l'indice Sentix européen de confiance des investisseurs a dépassé les attentes à 28,1, contre 25,5 de consensus. Cet indice de confiance ressort au plus haut de trois ans.

Les réunions des banques centrales seront d'actualité sous peu. Celle de la BCE se tient jeudi et celle de la Fed la semaine prochaine, les 15 et 16 juin. Les politiques accommodantes vont persister, mais la Fed devrait initier des discussions informelles autour de la question du 'tapering' (réduction des achats d'actifs obligataires qui sont actuellement de 120 milliards de dollars mensuels).

Les valeurs

Apple (stable). Tim Cook et le management d'Apple seront de la partie ce lundi pour la conférence annuelle de développeurs du groupe californien à la pomme.

Alphabet (stable). L'autorité française de concurrence a conclu un accord avec Google (Alphabet) mettant un terme à un litige sur abus de position dominante dans la publicité en ligne, tout en infligeant au groupe de Mountain View une amende de 220 ME...

Facebook (stable), Microsoft (stable) et Netflix (presque inchangé également) seront aussi à suivre, suite à l'accord du G7 sur un taux minimum d'imposition à 15%, visant implicitement les géants du numérique ayant le plus profité des confinements et restrictions sanitaires.

Microsoft a obtenu l'accord des autorités US pour le rachat du spécialiste de l'IA et de la synthèse vocale Nuance Communications, opération de 16 milliards de dollars.

Un groupement de private equity comprenant Blackstone (+1%), Carlyle et Hellman & Friedman a conclu un accord pour l'acquisition du fournisseur de produits médicaux Medline pour plus de 30 milliards de dollars (34 milliards dette comprise). Le deal marque le retour des LBO.

KKR (-1%) est de son côté proche d'un accord pour racheter Atlantic Aviation à Macquarie Infrastructure pour une valeur d'entreprise de 4,5 milliards de dollars.

Autodesk (-1%). Altium, un groupe software australien coté, a repoussé une offre de 3,9 milliards de dollars d'Autodesk, tout en laissant la porte entrouverte à une offre rehaussée.

Biogen (stable) attend le feu vert de la FDA américaine pour son traitement de la maladie d'Alzheimer.

Tesla (-2%) annule le lancement de la version Plaid+ de son véhicule Model S, qui aurait offert le plus long rayon d'action. La version aurait également été la plus chère de la gamme... Elon Musk a confirmé sur Twitter sa décision, jugeant le modèle Plaid déjà très bien.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !