Cotation du 12/08/2020 à 20h37 Dow Jones Industrial +1,03% 27 973,30
  • DJIND - US2605661048

Wall Street consolide dans le calme

Wall Street consolide dans le calme
Wall Street consolide dans le calme
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La cote américaine reperd un peu de terrain ce mardi, consolidant sa forte progression de la veille et les nouveaux sommets du Nasdaq. Le S&P500 est orienté en retrait de 0,3% à 3.170 pts, alors que le Nasdaq grappille quand même 0,2% à 10.455 pts. L'indice historique DJIA cède 0,8% à 26.080 pts. Sur le Nymex, le baril de brut WTI est quasiment stable à 40,65$, alors que le Brent gagne 0,2% à 43$. L'once d'or avance de 0,5% à 1.801$.
La prudence domine donc ce jour, alors que le nombre de décès liés au coronavirus aux USA a dépassé la barre des 130.000. Les Etats-Unis sont le pays le plus frappé par le virus avec 2,94 millions de cas recensés depuis le début de l'épidémie selon l'Université Johns Hopkins, pour 130.312 morts.

ECO ET DEVISES

Le nombre total de cas confirmés de Covid-19 dans le monde depuis le début de la pandémie se monte à 11,653 millions, pour 538.933 morts. Le Brésil a recensé 1,623 million de cas depuis l'émergence du virus, l'Inde 719.664 et la Russie 693.215. Des mesures de confinement vont être rétablies à Melbourne, deuxième plus grande ville d'Australie, et ce pour six semaines...
Le nombre croissant d'infections inquiète aux États-Unis. Le dirigeant de la Fed d'Atlanta, Raphael Bostic, a estimé hier que la reprise de l'économie US pourrait caler, plusieurs Etats dont la Floride, le Texas ou la Californie ayant affiché des records de cas durant le week-end...

Du côté des indicateurs économiques, d'après le Département américain au Travail ce mardi, les ouvertures de postes aux USA pour le mois de mai 2020 se sont établies au nombre de 5,397 millions d'unités, contre un consensus de marché de 4,9 millions et un niveau révisé à 4,996 millions pour le mois antérieur. La précédente lecture du mois d'avril était de 5,046 millions.

L'indice Markit PMI final des services américains pour le mois de juin 2020 est ressorti à 47,9, contre 47 de consensus de place et 46,7 pour sa lecture initiale. L'indice PMI composite final s'est également élevé à 47,9, contre 46,8 de consensus.
L'indice ISM des services (non-manufacturier) du mois de juin 2020 est pour sa part ressorti à haut niveau, à 57,1, ce qui signale une franche expansion. Le consensus était quant à lui à l'équilibre à 50, après une lecture de 45,4 pour le mois de mai 2020.

Le rapport mensuel sur l'emploi US avait déjà apporté de bonnes surprises à la veille du week-end, avec 4,8 millions de créations de postes non-agricoles aux Etats-Unis en juin, bien plus que le consensus de 3 millions. L'économie américaine avait déjà recréé 2,699 millions de postes en avril, un chiffre révisé à la hausse... Cela a permis au taux de chômage de régresser à 11,1% en juin (contre 12,4% de consensus), après 13,3% en mai et un pic de 14,7% en avril. En revanche, le salaire horaire moyen a baissé de 1,3% en juin, en comparaison avec mois précédent.

L'économie de zone euro pourrait par ailleurs s'enfoncer dans la récession cette année et rebondir moins fortement que prévu en 2021, selon les prévisions de la Commission européenne. Cette dernière a prévenu que la France, l'Italie et l'Espagne seraient les pays les plus en difficulté. Sur les devises, l'euro revient sous les 1,13 à 1,1285/$ entre banques.

LES VALEURS

Alphabet (+1%). Google et la Deutsche Bank ont scellé un accord stratégique dans les services d'informatique dématérialisée dans le cloud et le développement de produits financiers technologiques, a indiqué l'établissement bancaire allemand.
Par ailleurs, Facebook (+2%), Twitter (+3%), Alphabet et Microsoft (+1%) sont sous surveillance, alors que ces groupes ont annoncé avoir suspendu le traitement des demandes de données des utilisateurs des autorités de Hong Kong, suite aux nouvelles règles de sécurité imposées par Pékin.

Novavax (+33% à 105,50$). Le gouvernement américain a accordé un financement de 1,6 milliard de dollars au groupe pour qu'il fournisse à Novavax les tests cliniques, la commercialisation et la fabrication d'un vaccin potentiel contre le coronavirus. L'objectif est de livrer 100 millions de doses d'ici janvier 2021.

SunRun (+28% à 27,34$), fournisseur californien d'électricité solaire résidentielle, a annoncé l'acquisition pour 1,46 milliard de dollars de son concurrent Vivint Solar, détenu à 55,8% par la firme Blackstone.

Endo International (+2,6%) a obtenu le feu vert des autorités américaines du médicament pour son traitement Qwo de la cellulite.

Regeneron (+3,3%) a signé un contrat de 450 millions de dollars avec le gouvernement américain pour développer un cocktail d'anticorps contre le Covid-19.

Moderna (+1,3%). Des tensions auraient vu le jour entre le laboratoire, engagé avec l'aide de l'Etat fédéral dans le développement d'un vaccin contre le Covid-19, et des scientifiques représentant les autorités. C'est du moins ce qu'a appris Reuters de plusieurs sources proches du dossier.

Fiat Chrysler (-1% à 10,15$) / PSA. La Commission européenne a annoncé la prolongation jusqu'au 13 novembre de son enquête sur le projet de fusion entre Fiat Chrysler et PSA, délai prolongé en accord avec les parties. L'enquête ouverte en juin devait s'étaler jusqu'au 22 octobre. Les autorités américaines, chinoises, japonaises et russes ont déjà validé le rapprochement, qui doit créer le numéro quatre mondial de l'automobile. La CE craint que l'opération ne nuise à la concurrence, en particulier sur le marché des petits véhicules utilitaires.

Tesla (+2%) monte encore après son rallye spectaculaire ce mardi, vers les 1.397$. JMP Securities a augmenté son objectif à 1.500$ sur la valeur du constructeur de véhicules électriques. Il s'agit de l'objectif le plus élevé de Wall Street qui matérialise un potentiel de 24% cette année.

EW Scripps (+1,8%). Sirius XM se rapprocherait d'un accord pour la reprise de son unité podcasting Stitcher, croit savoir le Wall Street Journal.

Royal Caribbean (-2,5%) et Norwegian Cruise Line (-3%) ont annoncé la création d'un groupe de travail conjoint pour aider à élaborer des normes de sécurité pour le redémarrage de leurs activités de croisière.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !