Cotation du 26/02/2021 à 23h04 Dow Jones Industrial -1,50% 30 932,37
  • DJIND - US2605661048

Wall Street : au sommet !

Wall Street : au sommet !
Wall Street : au sommet !

(Boursier.com) — Fermée hier pour le 'President Day', Wall Street poursuit sa marche en avant, sur de nouveaux sommets pour le S&P 500 et le Nasdaq. Le Dow Jones progresse actuellement de 0,23% à 31.530 points, alors que l'indice large S&P 500 prend 0,16% à 3.941 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, s'inscrit 14.142 pts (+0,31%). Le temps reste au beau fixe dans les salles de marché comme en atteste la douzième progression consécutive de l'indice MSCI World, du jamais vu depuis 2003.

L'attrait pour les actifs risqués se confirme jour après jour sur fond d'espoirs d'accélération de la reprise économique avec les progrès dans les campagnes de vaccination, des Banques centrales toujours très accommodantes et la perspective d'un plan de soutien budgétaire massif aux Etats-Unis. Le thème de la reflation mondiale continue ainsi à être joué par les investisseurs, ce qui profite en premier lieu aux valeurs cycliques. Les banques profitent de la remontée des rendements des emprunts d'Etat avec un taux du dix ans américain de retour sur des niveaux de mars 2020 autour des 1,275%.

Le baril de brut léger américain reste proche des 60 dollars, au plus haut depuis janvier 2020 alors que la vague de froid historique qui s'abat sur le Texas a paralysé le système électrique de l'Etat et perturbé la production de brut. L'once d'or recule de 0,4% à 1.812$, alors que l'argent redonne 0,1% à 27,6$. L'indice dollar est stable face à un panier de devises de référence. Enfin, le Bitcoin vient de franchir la barre des 50.000$, alors que les opérateurs misent désormais sur une plus large adoption de la principale cryptomonnaie.

Sur l'agenda économique, l'indice manufacturier 'Empire State' de la Fed de New York pour le mois de février a fortement rebondi, à 12,1, contre 6 de consensus de place et 3,5 en janvier. Les sous-indices des prix, des nouvelles commandes ou de l'emploi progressent tous nettement.

Côté entreprises, CVS Health, Occidental Petroleum, ou encore Palantir dévoilent leurs derniers résultats.

VALEURS A SUIVRE

* Nvidia (+2%). La Federal Trade Commission a ouvert une enquête approfondie sur le projet d'acquisition du groupe britannique Arm Holdings, leader de la conception de puces pour mobiles. L'opération de 40 Mds$, la plus importante de l'histoire des semi-conducteurs, suscite l'inquiétude de nombreux acteurs de l'industrie depuis son annonce il y a cinq mois. ARM fournit en effet l'architecture des puces pour mobiles à la quasi-totalité des acteurs du secteur de la téléphonie mobile et des tablettes, à commencer par Apple, Samsung ou Qualcomm, ou encore Huawei. Outre l'enquête de la FTC, Alphabet, Qualcomm et Microsoft se sont plaints de l'opération auprès des autorités antitrust américaines. L'autorité de la concurrence britannique mène sa propre enquête.

* eBay (+0,5%). L'autorité britannique de la concurrence se dit préoccupée par le projet de rachat par le norvégien Adevinta de l'activité de petites annonces d'eBay, dans le cadre d'une opération évaluée à 9,2 milliards de dollars.

* Palantir, concepteur de logiciels d'analyse de données, plonge de 8%, sanctionné après des résultats jugés décevants. La firme basée à Denver a fait état d'une nouvelle perte opérationnelle ajustée de 156,6 millions de dollars au quatrième trimestre contre un résultat de 48 M$ attendu par les analystes. La perte nette s'établit à 148,3 M$ ou 8 cents par action contre 159,3 M$ ou un bpa de -29 cents un an plus tôt. Les revenus ont bondi de 40% à 322 M$. La direction table sur une croissance de 45% au cours du premier trimestre 2021, associée à une marge opérationnelle de 23%.

* CVS Health (-3,3%) continue à profiter de la crise sanitaire. Le fournisseur de produits pharmaceutiques et de services de soins a enregistré au quatrième trimestre un bénéfice net ajusté de 1,3$ par titre contre 1,73$ un an plus tôt pour un chiffre d'affaires en hausse de 4% à 69,55 Mds$ (+5,3% en comparable contre +3,7% attendu). Le management table sur un bpa ajusté compris entre 7,39 et 7,55$ sur l'exercice en cours, là où le consensus est positionné à 7,50$. Le groupe participe activement à la campagne de vaccination et de tests contre le COVID-19 aux Etats-Unis.

* Pfizer (-0,3%). Alors qu'elle affirme ne pas être touchée par l'épidémie de Covid-19, la Corée du Nord aurait tenté de pirater les serveurs du fabricant américain de médicament Pfizer, a rapporté ce mardi l'agence de presse sud-coréenne 'Yonhap', citant le National Intelligence Service (NIS), un service de renseignement de la Corée du Sud. Des hackers nord-coréens ont en effet cherché à pénétrer sur les systèmes informatiques du géant pharmaceutique dans le but de trouver des informations sur le vaccin et les traitements contre le coronavirus. Cette information a été révélée par le NIS, durant une réunion à huis clos du comité de renseignement de l'Assemblée nationale, précise l'agence de presse sud-coréenne.

* American Express (stable) fait l'objet d'une enquête de la Commission de la protection financière des consommateurs sur ses pratiques commerciales depuis janvier, a annoncé vendredi l'émetteur de cartes de crédit.

* Southwest Airlines (-0,2%) anticipe une amélioration séquentielle de ses revenus entre février et mars après avoir constaté une amélioration du côté de la demande. Le transporteur à bas coûts a également revu en baisse son estimation de consommation quotidienne de trésorerie au cours du premier trimestre à environ 15 M$ contre environ 17 M$ précédemment. Les 737 MAX du groupe texan devrait retrouver les airs à partir du 11 mars et les capacités augmenter de 81% en avril. Bien qu'il continue à subir "d'importantes répercussions négatives d'une année sur l'autre" en raison de la pandémie de COVID-19, Southwest a récemment connu "une amélioration de la demande et des réservations de passagers de loisirs" en février, par rapport aux estimations précédentes. La demande de voyages d'affaires reste en revanche déprimée, a précisé la compagnie.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !