Cotation du 18/10/2018 à 21h11 Dow Jones Industrial -1,62% 25 290,11
  • DJIND - US2605661048

Wall Street au rebond, DJIA et S&P500 au top !

Wall Street au rebond, DJIA et S&P500 au top !
Wall Street au rebond, DJIA et S&P500 au top !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street poursuit son net rebond ce jeudi soir à trois heures de la clôture, permettant au Dow Jones et au Nasdaq d'afficher de nouveaux records. Les opérateurs relativisent l'affrontement commercial entre les États-Unis et la Chine, qui viennent pourtant de s'infliger cette semaine de nouvelles sanctions réciproques. Les secteurs financiers et technologiques soutiennent la tendance. Les statistiques du jour sont quant à elles solides dans l'ensemble outre-Atlantique. Le DJIA prend actuellement 0,95% à 26.655 pts, le Nasdaq s'accorde 0,91% à 8.022 pts, et le S&P500 monte de 0,74% à 2.929 pts.

Le Département américain au Travail vient ainsi d'annoncer que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, ont reculé de 3.000 sur la semaine passée à 201.000, au plus bas depuis 1969. Le consensus tablait sur 210.000.

L'indice d'activité manufacturière régionale de la Fed de Philadelphie pour le mois de septembre 2018 a battu aisément le consensus. Il ressort ainsi à 22,9, contre 17,5 de consensus de place et 11,9 un mois avant. La très forte progression de l'indicateur signale une vive accélération de croissance de l'industrie manufacturière dans la région considérée.

D'après la National Association of Realtors (NAR) américaine ce jeudi, les reventes de logements existants pour le mois d'août 2018 sont ressorties an nombre de 5,34 millions d'unités, contre 5,36 millions de consensus de place et 5,34 millions un mois auparavant. Les reventes de logements ressortent donc pratiquement stables par rapport au mois de juillet 2018.

Enfin, l'indice des indicateurs avancés du Conference Board pour le mois d'août s'est établi en hausse de 0,4% en comparaison du mois précédent, contre +0,5% de consensus et +0,7% un mois avant (lecture révisée en légère hausse pour le mois de juillet).

Le Président américain s'est fendu d'un tweet rageur ce jour, s'attaquant à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole : "Nous protégeons les pays du Moyen-Orient, ils ne seraient pas en sécurité pendant très longtemps sans nous, et pourtant ils continuent de faire pression pour des prix du pétrole de plus en plus élevés! Nous nous en souviendrons. Le monopole de l'OPEP doit faire baisser les prix maintenant!"

Les valeurs à suivre

Amazon (+1%) envisagerait d'ouvrir jusqu'à 3.000 nouveaux magasins Amazon Go dans les années à venir, a précisé hier mercredi l'agence Bloomberg, citant ses fameuses 'sources proches du dossier'. Ces magasins Amazon Go sont des points de vente sans caissier, dans lesquels les clients peuvent acheter des produits grâce à leur smartphone. Le concept fait plutôt peur, évidemment, aux acteurs traditionnels de la distribution. la Commission européenne a annoncé de son côté avoir lancé une enquête préliminaire, afin de déterminer si le colosse de Seattle utilisait des données de commerçants partenaires pour favoriser ses propres ventes. Cette enquête informelle sur la collecte de données de vendeurs et son utilisation ne fait donc pas les affaires du groupe, d'autant que le 'Wall Street Journal' avait déjà révélé dimanche des éléments peu favorables. Selon le WSJ, des salariés d'Amazon auraient ainsi proposé des données internes et d'autres informations classifiées, via des intermédiaires, à des marchands indépendants qui commercialisent leurs produits sur le site d'Amazon, afin de doper leurs ventes en contrepartie d'un paiement... Cette pratique concernerait en particulier la Chine. Le géant du commerce électronique enquête sur ces cas...

Red Hat (-6%) a publié ses résultats du second trimestre. Les revenus sont de 823 M$, en hausse de 14% en glissement annuel. Les bénéfices sont de 87 M$ (0,46$ par action), contre 97 M$ (0,53$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 0,85$, contre 0,77$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,82$, pour des revenus de 828 M$. Sur l'exercice, le groupe vise des revenus entre 3,36 et 3,95 Mds$, pour un bpa entre 3,45 et 3,49$. Sur le T3, les revenus sont attendus entre 848 et 856 M$, pour un bpa d'environ 0,87$. Le consensus de place est logé à 0,92$ de bpa et 862 M$ de revenus.

Apple (+1%) profite d'une note de BMO, qui a dopé son objectif de cours de 199 à 219$. Le groupe à la pomme est épargné par les nouveaux prélèvements douaniers imposés par l'administration Trump à la Chine, malgré sa forte présence locale. Tim Cook, le patron d'Apple, ne semble pas impressionné par ces nouvelles taxes portant sur 200 milliards de dollars de produits chinois importés. Le directeur général d'Apple se montre assez optimisme quant à l'issue des négociations commerciales. "Je suis optimiste car le commerce fait partie de ces choses où il n'y a pas de jeu à somme nulle", a estimé Cook sur 'Good Morning America', programme d'ABC News. "Nous pouvons échanger quelque chose et nous pouvons tous les deux gagner", a assuré le patron du groupe de Cupertino, qui se dit donc confiant quant au fait que les deux pays puissent s'extirper de cette situation.

General Electric (-3%). JP Morgan pèse sur le dossier GE ce jeudi avec un conseil à 'sous-pondérer' et un objectif réduit à 10$. Le broker précise que le groupe industriel connaît quelques problèmes dans le lancement d'une turbine à gaz au sein d'une installation américaine. Ces difficultés pourraient affecter la valorisation des actifs de GE, craint le courtier.

Facebook (+1%) et Twitter (+1%) ont été prévenus. Les deux réseaux sociaux s'exposent à des sanctions s'ils ne font pas les efforts nécessaires pour se mettre en conformité avec les règles européennes de concurrence d'ici à la fin de l'année. C'est ce qu'a affirmé ce jeudi la Commission européenne, par la voix de la commissaire européenne à la Consommation Vera Jourova.

Comcast (stable) / 21st Century Fox (stable). Les autorités britanniques de concentration vont appliquer une procédure d'enchères pour départager les deux firmes rivales, qui convoitent toutes deux le groupe britannique Sky. La procédure d'enchères débutera vendredi.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com