Cotation du 23/10/2018 à 21h24 Dow Jones Industrial -0,06% 25 302,91
  • DJIND - US2605661048

Wall Street : au rebond avec Apple en grande forme !

Wall Street : au rebond avec Apple en grande forme !
Wall Street : au rebond avec Apple en grande forme !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street rebondit ce jeudi soir à trois heures de la clôture, soutenu par les espoirs d'apaisement du conflit commercial entre Washington et Pékin. Du coté des sociétés, les dernières annonces d'Apple lors de sa "keynote" hier soir semblent satisfaire les investisseurs puisque le titre du géant californien grimpe de près de 3% actuellement (plus forte hausse du Dow Jones). En ce qui concerne le pétrole, l'heure est aux prises de bénéfices, avec un baril WTI qui retombe sur les 68,8$ (-2,2%). Le DJIA prend actuellement 0,49% à 26.125 pts, le Nasdaq avance de 0,87% à 8.022 pts, et le S&P500 monte de 0,48% à 2.903 pts.

L'espoir renaît donc sur le front commercial, entre les Etats-Unis de Donald Trump et la Chine de Xi Jinping. Ainsi, la Chine a salué une invitation adressée par les USA, qui proposent d'ouvrir un nouveau volet de négociations commerciales. Geng Shuang, porte-parole du Ministère chinois aux affaires étrangères, s'est félicité de cette proposition. Les deux pays discutent des détails de la réouverture des échanges.

Larry Kudlow, qui dirige le conseil économique de la Maison Blanche, a affirme sur 'Fox Business Network' que le Secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, avait adressé cette invitation à de hauts responsables chinois. Kudlow précise avoir reçu des informations selon lesquelles le gouvernement chinois souhaiterait poursuivre les négociations. "Ainsi, le Secrétaire Mnuchin, qui est le chef d'équipe pour la Chine, a apparemment lancé une invitation".

Selon le Département américain au travail ce jeudi, les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 8 septembre sont ressorties au nombre de 204.000, contre un consensus logé à 210.000 et un niveau révisé à 205.000 pour la semaine antérieure. La moyenne à quatre semaine ressort ainsi à 208.000 inscriptions, contre 210.000 une semaine auparavant.

L'indice des prix à la consommation du mois d'août 2018 est ressorti pour sa part en augmentation de 0,2% en comparaison du mois antérieur, contre +0,3% de consensus. Il grimpe de 2,7% en glissement annuel (+2,8% de consensus). Le CPI hors alimentation et énergie augmente de 0,1% par rapport au mois précédent, contre +0,2% de consensus. Il progresse de 2,2% en glissement annuel (consensus +2,3%).

VALEURS A SUIVRE

Apple (+3%). La firme à la pomme était très attendue mercredi soir pour ses annonces produits, faites depuis son siège californien de Cupertino, l'Apple Park. Sans grande surprise, Apple a donc présenté trois nouveaux modèles d'iPhones dérivés de son iPhone X, lancé en septembre 2017 pour fêter les 10 ans de l'iPhone. Deux de ces modèles, les iPhone XS et XS Max, sont résolument haut de gamme, à plus de 1.100 euros pièce. Ils sont dotés d'écrans OLED bord à bord, plus grands et lumineux, et d'une génération de puces plus puissantes. Le premier appareil, l'iPhone XS, possède un écran de 5,8 pouces en diagonale et le deuxième, l'iPhone XS Max s'étend sur 6,5 pouces. Ils sont tous deux équipés d'une nouvelle puce ultra performante de type A12, sont proposés dans une version dorée et avec une capacité de stockage jusqu'à 512 GB. Ainsi l'iPhone XS Max, avec 512 GB, devient le smartphone le plus cher du monde à 1.659 euros (prix français). La version à 64 Gb sera vendue 1.159 euros pour l'iPhone XS et à 1.259 euros pour le XS Max. Par ailleurs, pour satisfaire ses clients un peu moins fortunés, Apple a présenté un iPhoneX "d'entrée de gamme", baptisé iPhone XR, équipé d'un écran LCD, avec une diagonale de 6,1 pouces. Il sera vendu à partir de 859 euros avec 64 Gb de stockage en France. Quant à l'Apple Watch Series 4, il pourrait se révéler comme la principale révolution de cette 'keynote'. La montre connectée change en effet un peu de look, un peu plus grande, avec des bords plus discrets et arrondis, ce qui permet à l'écran d'occuper plus de place sur le cadran. La montre sera proposée en deux tailles, 40 et 44 mm de diamètre, contre 38 et 42 mm précédemment. Mais la vraie nouveauté, avec laquelle Apple espère frapper fort, réside dans les nouvelles fonctionnalités liées à la santé. L'Apple Watch Series 4 est en effet capable de surveiller le rythme cardiaque et d'établir un électrocardiogramme, grâce à des électrodes intégrés à l'arrière du cadran. Elle est aussi capable de détecter une chute de son propriétaire, et appeler automatiquement les services médicaux. Du côté des tarifs, l'Apple Watch Series 4 est annoncée à 399$ aux Etats-Unis dans sa version de base (sans connexion LTE) et 499$ dans sa version complète (avec connexion LTE). Plusieurs brokers confirment aujourd'hui leurs opinions positives sur Apple. Needham maintient sa recommandation 'acheter' sur le titre à Wall Street, et rehausse, de 220 à 260$, son objectif de cours.

Qualcomm (+4%) grimpe à Wall Street, le géant américain des 'puces' pour téléphonie mobile ayant annoncé un programme accéléré de rachat d'actions d'un montant totalisant 16 milliards de dollars. Le groupe de San Diego avait déjà dévoilé son intention de racheter, au total, pour 30 milliards de dollars de ses propres titres. Les accords relatifs au plan de rachat accéléré ont été conclus avec Bank of America, Citigroup et Morgan Stanley, pour un total de 178 millions de titres et 16 milliards de dollars. Steve Mollenkopf, CEO de Qualcomm, explique également que le groupe reste en bonne voie en vue de réaliser la majeure partie du programme précédemment annoncé de 30 Mds$ avant la fin de l'exercice 2019.

Tesla (stable). Le directeur général Elon Musk a avoué que le constructeur californien de véhicules électriques était submergé par la demande relative au Model 3 'grand public'. Ainsi, le groupe aurait le plus grand mal à répondre dans les temps à ses clients. "Du fait d'une importante augmentation des volumes de livraisons de véhicules en Amérique du Nord, les clients de Tesla pourraient rencontrer des temps de réponse plus longs. Résoudre cela est la première de nos priorités", a tweeté Musk. Il s'est ainsi excusé auprès d'un client de Tesla se plaignant de vivre un véritable 'cauchemar' pour récupérer son Model 3. "Mes excuses, je travaille actuellement sur ce problème précis". Il peut sembler étonnant de voir un CEO d'une grande entreprise répondre à des demandes individuelles. Il n'est pas rare cependant que Musk choisisse d'échanger directement sur Twitter avec un intervenant ou un client 'quelconque'. La communication n'est d'ailleurs pas absurde, puisqu'elle permet de souligner une fois de plus la très forte demande actuellement rencontrée par le Model 3.

Kroger (-10%) vient de publier ses résultats du second trimestre. Les bénéfices sont de 508 M$ (0,62$ par action), contre 353 M$ (0,39$ par action) un an plus tôt. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 0,41$. Les ventes montent de 1% à 27,86 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,38$, pour des ventes légèrement supérieures à 27,9 Mds$. Sur l'exercice, le groupe vise un bpa compris entre 2 et 2,15$.

Pivotal Software (-22%) a publié ses résultats du second trimestre. La perte nette ressort à 35,6 M$ (0,14$ par action), contre une perte de 35,4 M$ (0,52$ par action) un an avant. En base ajustée, la perte par action s'affiche à 0,06$. Les revenus s'élèvent à 164,4 M$, contre 126 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne une perte par action de 0,09$, pour des revenus de 158 M$. Sur le T3, le groupe vise une perte par action comprise entre 0,09 et 0,08$, pour des revenus entre 163 et 165 M$.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com