Cotation du 16/08/2019 à 22h51 Dow Jones Industrial +1,20% 25 886,01
  • DJIND - US2605661048

Wall Street applaudit les dernières avancées commerciales

Wall Street applaudit les dernières avancées commerciales
Wall Street applaudit les dernières avancées commerciales
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street est en grande forme ce mardi, les investisseurs saluant de bonnes nouvelles dans le conflit qui oppose les Etats-Unis et la Chine. Washington va finalement reporter à décembre des droits de douane de 10% sur certains produits chinois importés, dont les téléphones mobiles, les ordinateurs portables et les consoles de jeu vidéo, qui auraient dû s'appliquer le mois prochain. Ce virage soudain a fait bondir la bourse de New York, orientée en baisse dans les premiers échanges, après un début de semaine déjà difficile. La décision de Donald Trump relègue en effet au second plan les inquiétudes du moment : troubles politiques en Argentine, à Hong Kong et en Italie.

A trois heures de la clôture, l'indice Dow Jones gagne 1,51%, à 26.289 points et le Standard & Poor's, plus large, progresse de 1,54% à 2.927 points. Le Nasdaq Composite s'adjuge 1,79% à 8.004 points.

Trump ne voulait pas gâcher Noël

L'administration Trump a donc assoupli grandement ses positions dans le conflit qui l'oppose à Pékin. L'Office du représentant américain au Commerce (USTR) avait publié au mois de mai une liste de produits importés venant de Chine qui devaient potentiellement être soumis à la taxe additionnelle de 10% à partir du 1er septembre. Certains produits sont sortis de la liste : "les ordinateurs, les consoles de jeu vidéo, certains jouets, les écrans d'ordinateur et certains produits de confection et de la chaussure", explique l'USTR dans un communiqué.

Le président américain Donald Trump a expliqué qu'il ne voulait pas porter préjudice au consommateur durant la période des fêtes de fin d'année. "Nous faisons cela pour les fêtes de fin d'année", afin d'éviter des retombées préjudiciables pour le consommateur américain, a dit Trump à la presse, ajoutant qu'il avait toujours été optimiste quant à la possibilité de conclure un accord commercial avec la Chine.

Le soulagement est de taille pour les marchés, qui craignaient au contraire un durcissement supplémentaire suite aux propos tenus par Donald Trump en fin de semaine dernière. Le président américain avait affirmé que les États-Unis n'étaient pas prêts à un accord commercial pour l'heure avec Pékin.

En Bourse, les valeurs technologiques sont en nette hausse, et l'ensemble des secteurs sensibles aux tensions commerciales. En tête du Dow Jones, Apple bondit de 3,9%, suivi par Caterpillar (+2,8%) et Intel (+2,6%).

Le dollar et le pétrole en hausse

Sur le marché obligataire, le rendement du 10 ans américain remonte autour de 1,68%, prenant trois points de base.

Sur le marché des changes, l'indice du dollar, qui mesure les fluctuations du billet vert face à un paner de six devises de référence, monte de 0,45% à 97,82 points. L'euro recule de 0,30% et s'échange contre 1,1178 dollar.

Les cours du pétrole gagnent plus de 4%, saluant eux aussi les dernières annonces commerciales de Washington. Le Brent grimpe de 4,6% à 61,27 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) remonte à 57,16 dollars, gagnant 4,06%, au plus haut depuis le 1er août.

Les indicateurs

Coté indicateurs, les prix à la consommation aux Etats-Unis ont augmenté comme prévu de 0,3% en juillet sans remettre en cause les attentes d'une nouvelle baisse des taux de la part de la Réserve fédérale le mois prochain dans un contexte économique international troublé.

En Europe, l'indice ZEW allemand du sentiment économique des investisseurs s'est littéralement effondré en août, affecté en vrac par les tensions commerciales, le risque de dévaluations et celui d'un Brexit sans accord. L'indice est ressorti ainsi à -44,1 points contre -24,5 en juillet, alors que le consensus était de -27,8. L'indice relatif à la situation actuelle s'est établi de son côté à -13,5 contre -1,1 le mois précédent et -7 de consensus.

Les valeurs

Apple s'envole de 3,9% ! Le titre bénéficie évidemment des annonces commerciales du jour et de l'apparent apaisement des tensions entre USA et Chine.

Boeing (+0,4%). L'avionneur a annoncé un plongeon de 38% de ses livraisons d'avions sur les sept premiers mois de l'année, avec l'immobilisation de son 737 MAX après deux accidents mortels. Le groupe a livré 258 avions sur la période janvier-juillet.

CBS (+2,6%) et Viacom (+2,7%) auraient conclu un accord de principe en vue de leur fusion, précise l'agence Reuters, citant des sources proches du dossier. Les deux groupes pourraient ainsi se réunir 13 ans après leur scission.

Verizon (+0,8%). Le groupe a dévoilé hier la cession du site de blogging Tumblr à Automattic, propriétaire de WordPress. Le montant de l'opération n'a pas été révélé, mais ne serait pas glorieux pour Verizon, qui avait racheté Tumblr dans le cadre du deal Yahoo! pour plus d'un milliard de dollars en 2015.

ExxonMobil (+1%) étudierait un retrait du bassin pétrolier et gazier de la partie britannique de la mer du Nord pour se concentrer sur le pétrole de schiste américain et de nouveaux projets, indique l'agence Reuters, citant trois sources ayant connaissance du sujet.

Alphabet (+2%). Une vingtaine de sites de recherche d'emploi en Europe demandent à la commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager d'exiger de Google qu'il mette un terme à des pratiques jugées anticoncurrentielles.

Advance Auto Parts (-3,2%) souffre. Cet équipementier automobile vient de livrer un avertissement sur les revenus, réduisant le haut de fourchette de sa guidance annuelle.

JD.com (+12%). Le groupe chinois de commerce en ligne coté à Wall Street, a publié un chiffre d'affaires en progression de 23% au second trimestre à environ 21,9 milliards de dollars. Le groupe a même dégagé un bénéfice net positif de 90 M$, contre une perte un an plus tôt.

Tencent Music Entertainment (+0,7%). Les revenus trimestriels sont moins solides que prévu. Le groupe chinois de musique en ligne filiale de Tencent, coté sur la place américaine, subit un ralentissement des dépenses des utilisateurs.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com