Cotation du 16/11/2018 à 23h18 Dow Jones Industrial +0,49% 25 413,22
  • DJIND - US2605661048

Wall Street accélère avec l'emploi, Facebook et General Motors

Wall Street accélère avec l'emploi, Facebook et General Motors
Wall Street accélère avec l'emploi, Facebook et General Motors
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street, qui s'était finalement accordé hier soir un énorme rebond (+1,8% sur le DJIA et +1,6% pour le Nasdaq), poursuit sur sa lancée ce mercredi, dopé notamment par les solides trimestriels de Facebook, d'eBay et de General Motors, mais aussi par de très bons chiffres de l'emploi privé américain. Ainsi, le S&P500 est attendu en progression de 1,1%, tandis que le Nasdaq grimpe de 1,6% avant bourse...

Sur le réseau social Twitter, Trump se réjouit d'ailleurs de cette possible nouvelle séance de hausse en bourse. "La Bourse était en hausse de plus de 400 points hier. Cette journée a l'air d'être également bonne. Les résultats des compagnies sont super!"

Le billet vert s'affiche en hausse de 0,1% ce jour contre un panier de devises, au plus haut de dix semaines, jouant son rôle refuge dans un contexte international et économique incertain.

Le Président américain Donald Trump a qualifié hier de "petite pause" la correction récente des marchés boursiers. "Si vous voulez que vos actions baissent, je vous suggère fortement de voter Démocrate", a ajouté Trump, selon lequel les marchés attendent de voir ce qui se passera lors des élections de mi-mandat... Le Président américain a également glissé une suggestion appuyée à la Fed hier en tweetant un commentaire de Scott Wren, stratège senior des marchés actions mondiaux chez Wells Fargo, déclarant : "Si la Fed faisait machine arrière et commençait à parler de manière un peu plus accommodante, je pense que nous reviendrions aussi vite à l'objectif allant de 2.800 à 2.900 (points) que nous avions pour le S&P500"... On se doute bien évidemment que cet avis est amplement partagé par Trump, qui est tout à fait hostile à la politique actuelle de durcissement monétaire de la Fed et l'a déjà fait savoir à de nombreuses reprises.

Conflit persistant avec la Chine

La guerre commerciale avait inquiété une fois de plus en début de semaine. D'après les sources familières de la question citées par l'agence Bloomberg, les Etats-Unis se prépareraient en effet à annoncer début décembre de nouveaux tarifs douaniers qui porteraient sur la totalité des importations chinoises restantes, en cas d'échec des discussions prévues le mois prochain entre Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping. En cas d'annonce début décembre d'une nouvelle liste de produits chinois taxés, la mise en oeuvre effective des prélèvements douaniers supplémentaires pourrait intervenir début février. Elle concernerait alors environ 257 milliards de dollars de produits chinois importés additionnels, d'après deux sources de Bloomberg. Ainsi, les USA appliqueraient alors des taxes supplémentaires à la totalité des importations chinois, qui représentent plus de 500 milliards de dollars.

Trump veut croire à un accord

Une intervention officielle de Donald Trump a tout de même réconforté quelque peu les marchés lundi soir. Ainsi, le Président américain, interviewé par Fox News, a affirmé : "Je pense que nous trouverons un grand accord avec la Chine, et il doit être grand car ils ont asséché notre pays". Les investisseurs vont surveiller de près l'évolution des relations commerciales entre les deux pays, qui se sont déjà infligés de lourdes sanctions réciproques. Les entreprises ont d'ailleurs déjà souligné pour certaines le réel impact de cet affrontement commercial sur les coûts et l'activité.

Lu Kang, un porte-parole du Ministère chinois aux affaires étrangères, a estimé pour sa part que les USA devaient mener des discussions sur une base d'égalité et de confiance, au lieu de faire d'autres sortes de 'bruits'.

Les Etats-Unis ont déjà appliqué des taxes supplémentaires à plus de 250 Mds$ d'importations chinoises depuis le début de ce conflit. Fin septembre, La Maison Blanche a ainsi mis ses menaces à exécution en annonçant la création de taxes de 10% sur 200 milliards de dollars supplémentaires d'importations chinoises, qui s'ajoutaient aux 50 Mds$ déjà surtaxés. La Chine avait annoncé par la suite son intention d'imposer à partir du 24 septembre de nouvelles taxes douanières portant sur 60 milliards de dollars d'importations américaines. 110 Mds$ d'importations US en Chine ont donc désormais subi des taxes additionnelles...

Le pétrole se redresse péniblement

Les prix du pétrole remontent timidement ce jour, après leur correction de la veille. Le baril de brut WTI gagne 0,3% sur le Nymex à 66,4$ (contrat de décembre), alors que le Brent prend 0,5%. L'Arabie saoudite et la Russie entendent augmenter leurs productions afin de compenser l'impact des sanctions contre l'Iran qui prennent effet début novembre, ce qui a fait refluer récemment les cours du brut. Les opérateurs surveilleront aujourd'hui le rapport hebdomadaire du Département américain à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques, pour la semaine close au 26 octobre. Le rapport sera communiqué à 15h30. Le consensus est d'environ +4 millions de barils sur les stocks de brut. Il s'agirait alors de la sixième semaine consécutive de hausse des stocks américains.

Excellents chiffres de l'emploi privé américain

D'après le dernier rapport d'ADP sur le sujet, les créations de postes aux États-Unis, dans le secteur privé non-agricole, et pour le mois d'octobre 2018, sont ressorties au nombre de 227.000, contre un consensus de place de 188.000 et un niveau révisé à 218.000 pour le mois antérieur. La précédente estimation du mois de septembre se situait à 230.000 créations.

Les créations de postes dans les petites entreprises sont ressorties au nombre de 29.000 en octobre 2018, contre 96.000 pour les moyennes entreprises et 102.000 pour les grandes entreprises. Le secteur de la production de biens a généré 38.000 postes sur le mois d'octobre (17.000 pour la construction, 17.000 emplois manufacturiers et 4.000 dans le segment minier), alors que le secteur des services a créé 189.000 postes (dont 61.000 sur le segment transport, commerce et utilities). Les créations totales d'emplois dans le secteur privé étaient de 161.000 seulement un an avant, en octobre 2017.

Solides résultats de Facebook, d'eBay, ou de General Motors

Les publications financières trimestrielles se poursuivent quant à elles à Wall Street. Facebook, T-Mobile US, Herbalife, eBay, Amgen, Baidu ou Anadarko publiaient hier soir.

General Motors, Anthem, ADP, Baxter, Clorox, Criteo, Estée Lauder, Garmin, Hess, Intercontinental Exchange, Kellogg, Sprint, Yum! Brands ou Chesapeake, ont annoncé avant bourse ce jour. AIG, Allstate, Apache, Fitbit, NXP, Express Scripts et Zynga, comptent parmi les publications prévues après bourse ce soir.

Facebook a publié ses comptes du troisième trimestre. Les revenus du réseau social de Menlo Park s'élèvent à 13,73 Mds$, en croissance de 33% en glissement annuel. Les bénéfices s'affichent à 5,14 Mds$ (1,76$ par action), contre 4,71 Mds$ (1,59$ par action) un an avant. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,46$, pour des revenus de 13,8 Mds$. Le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens ressort à 1,49 milliard en moyenne en septembre 2018, en hausse de 9% en glissement annuel. Le nombre d'utilisateurs actifs mensuels est quant à lui de 2,27 milliards à la fin septembre, en augmentation de 10% par rapport à la même période de l'an dernier. Le consensus de place était logé à 2,29 milliards.

eBay a dévoilé également hier soir ses comptes du troisième trimestre. Les profits s'affichent à 721 M$ (0,73$ par action), contre 520 M$ (0,48$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,56$, contre 0,47$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus s'élèvent à 2,65 Mds$, contre 2,5 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,54$, pour des revenus de 2,65 Mds$. Sur le T4, le groupe vise un bpa compris entre 0,67 et 0,69$, pour des ventes logées entre 2,85 et 2,89 Mds$.

Amgen a dévoilé ses résultats du troisième trimestre. Les bénéfices du groupe biotechnologique sont de 1,86 Md$ (2,86$ par action), contre 2,02 Mds$ (2,76$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 3,69$, contre 3,27$ un an plus tôt. Les revenus montent de 2% à 5,9 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 3,45$, pour des revenus de 5,8 Mds$. Sur l'exercice, le groupe vise désormais un des revenus compris entre 23,2 et 23,5 Mds$. Le bpa est quant à lui attendu entre 14 et 14,25$.

Electronic Arts a annoncé ses comptes du second trimestre fiscal 2019. Les bénéfices sont de 255 M$ (0,83$ par action), contre une perte de 22 M$ (0,07$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 1,29 Md$, contre 959 M$ un an plus tôt. Les réservations nettes s'affichent quant à elles à 1,22 Md$, contre 1,18 Md$ il y a un an. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,58$, pour des ventes de 1,18 Md$. Sur l'exercice, le groupe vise des revenus de 5,15 Mds$, un résultat net de 962 M$, un bénéfice par action de 3,11$ et des réservations de 5,2 Mds$.

Herbalife a dévoilé ses résultats du troisième trimestre. Les ventes montent de 15% à 1,24 Md$. Les profits s'affichent à 71,2 M$, contre 54,5 M$ un an plus tôt. Le bénéfice par action ressort à 0,49$, contre 0,33$ un an avant. Le bpa ajusté est quant à lui de 0,74$, contre 0,41$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,67$, pour des revenus de 1,2 Md$. Sur l'exercice, le groupe vise un bpa compris entre 2,74 et 2,84$.

Baidu a annoncé ses comptes du troisième trimestre. Les revenus montent de 27% en glissement annuel, à 4,11 Mds$. Les profits progressent de 56% à 1,80 Md$. Le bénéfice par action s'affiche à 5,13$, en croissance de 47%. En non-GAAP, le bpa est de 2,77$, en hausse de 46%. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 2,57$, pour des revenus de 4,1 Mds$. Sur le T4, le groupe vise des revenus compris entre 3,71 et 3,89 Mds$.

T-Mobile US a dévoilé ses résultats du troisième trimestre. Les revenus s'affichent à 10,84 Mds$, en croissance de 8,2% en glissement annuel. Les bénéfices ressort à 795 M$, en hausse de 44,5%. Le bénéfice par action de 0,93$, contre 0,63$ un an avant. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,85$, pour des revenus de 10,7 Mds$.

Estée Lauder a annoncé ses résultats du premier trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 500 M$ (1,34$ par action), contre 427 M$ (1,14$ par action) un an avant. Les bpa ajusté ressort à 1,47$. Les ventes progressent de 8% à 3,52 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,22$, pour des ventes de 3,5 Mds$. Sur le T2 fiscal, le groupe vise un bpa compris entre 1,47 et 1,50$, pour des ventes en hausse de 4 à 5%.

General Motors a dévoilé ses résultats du troisième trimestre. Les revenus sont en croissance de 6,4% à 35,8 Mds$. Les profits s'élèvent à 2,53 Mds$, contre une perte de 2,98 Mds$ il y a un an. Le bénéfice par action ressort à 1,75$, contre une perte par action de 2,03$ un an avant. Le bpa ajusté s'affiche à 1,87$, contre 1,32$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,25$, pour des revenus de 34,8 Mds$. Sur l'exercice, le groupe vise un bpa compris entre 5,80 et 6,20$.

Sprint a publié ses résultats du second trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 196 M$ (0,05$ par action), contre une perte de 48 M$ (0,01$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 8,43 Mds$, contre 7,93 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne une perte par action trimestrielle de 0,02$, pour des revenus de 8 Mds$.

Kellogg a annoncé ses résultats du troisième trimestre. Les bénéfices son de 380 M$ (1,09$ par action), contre 288 M$ (0,83$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 1,06$. Les ventes s'élèvent à 3,47 Mds$, contre 3,25 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,06$, pour des revenus de 3,4 Mds$.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com