Cotation du 10/07/2020 à 23h16 Nasdaq Composite +0,66% 10 617,44
  • NASDAQ - XC0009694271

"Technos" : Trump suspend l'immigration, la Silicon Valley s'inquiète

"Technos" : Trump suspend l'immigration, la Silicon Valley s'inquiète
'Technos' : Trump suspend l'immigration, la Silicon Valley s'inquiète
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Très pressé de faire redémarrer l'économie américaine après l'épidémie de Covid-19, Donald Trump a inquiété le secteur technologique en annonçant dans la nuit de lundi à mardi son intention de suspendre temporairement l'immigration aux Etats-Unis, afin de favoriser l'emploi des Américains durement touchés par le chômage lié aux mesures anti-Covid-19.

"A la lumière de l'attaque de l'ennemi invisible, ainsi que de la nécessité de protéger les emplois de nos GRANDS concitoyens américains, je vais signer un décret exécutif pour suspendre temporairement l'immigration aux Etats-Unis", a ainsi tweeté le président américain.

Les ingénieurs étrangers, source d'innovation technologique

L'administration Trump avait déjà suspendu en mars les déplacements entre les Etats-Unis, la Chine et l'Europe dans le cadre des mesures sanitaires destinées à empêcher la propagation du coronavirus. Mardi, des sources proches de la Maison Blanche ont précisé à l'agence 'Reuters' que le futur décret exécutif ne devrait pas s'appliquer à deux secteurs clés, celui de l'agriculture et celui des services de santé, qui reposent de façon importante sur la main d'oeuvre immigrée.

Cette annonce a en revanche jeté un froid dans le secteur technologique, la Silicon Valley étant un très important employeur d'ingénieurs étrangers, venus notamment d'Inde, de Chine ou d'Europe. Les analystes craignent qu'un gel de l'immigration ne freine la compétitivité et la capacité à innover des sociétés technologiques américaines. En outre, la mesure pourrait réduire durablement l'attractivité des Etats-Unis pour ces salariés hautement qualifiés.

Pour l'instant, les dirigeants du secteur n'ont pas réagi à ce projet de gel de l'immigration. En 2018, lorsque le président américain avait imposé des restrictions de voyager à 7 pays musulmans, le secteur s'était ému. Le patron d'Apple, Tim Cook, avait alors mis en garde en affirmant qu'"Apple n'existerait pas sans l'immigration" et plusieurs autres grands patrons, dont Jeff Bezos (Amazon) avaient eux aussi protesté.

Les comptes du secteur ne seront pas épargnés par le Covid-19

Mardi à Wall Street, l'indice S&P des technologies de l'information affichait la plus forte baisse sectorielle, avec un recul de 3,6% en séance. Parmi les plus fortes baisses du jour : -3,5% pour IBM, -4,4% pour Intel, -3,3% pour Microsoft, -2,5% pour Apple, -3,4% pour Facebook, -3,4% pour Alphabet et -3,8% pour Cisco Systems.

Le secteur réagissait aussi aux résultats du géant informatique IBM, qui a donné le coup d'envoi des comptes du 1er trimestre lundi soir après la clôture. Or, même si l'impact du coronavirus n'a été fortement ressenti qu'à partir de mars, les ventes et les bénéfices d'IBM ont reculé au 1er trimestre, et le groupe a suspendu ses prévisions pour l'ensemble de 2020 en raison des incertitudes concernant la pandémie.

Les investisseurs redoutent que les comptes de l'ensemble du secteur ne révèlent un impact plus important que prévu au 1er trimestre, en sachant que le 2e trimestre devrait être encore plus durement touché, avec une chute des commandes pour les "technos" et une baisse des revenus publicitaires pour les valeurs internet.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !