Cotation du 24/11/2020 à 23h11 Dow Jones Industrial +1,54% 30 046,24
  • DJIND - US2605661048

Stratégie : le vaccin anti-Covid pourrait faire bondir le S&P 500 de 20% (Goldman Sachs)

Stratégie : le vaccin anti-Covid pourrait faire bondir le S&P 500 de 20% (Goldman Sachs)
Stratégie : le vaccin anti-Covid pourrait faire bondir le S&P 500 de 20% (Goldman Sachs)
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les stratégistes de Goldman Sachs sont décidément particulièrement optimistes pour les marchés d'actions en 2021, s'appuyant sur l'espoir d'une vaccination massive des populations contre le coronavirus à partir du 1er semestre de l'an prochain, notamment aux Etats-Unis.

La banque d'affaires américaine, qui a publié mercredi des prévisions haussières pour les marchés d'actions européens, se montre aussi "bullish" sur les Etats-Unis, où elle voit l'indice S&P 500 atteindre les 4.300 points fin 2021, ce qui constituerait une hausse de 20% par rapport à ses niveaux actuels (environ 3.570 pts). Fin décembre 2020, le S&P 500 aurait encore une petite marge de progression, et atteindrait 3.700 pts (+3,6%), selon l'équipe de GS menée par David Kostin, dans une note publiée mercredi. Fin 2022, l'indice des 500 principales valeurs américaines pourrait ensuite se hisser à 4.600 pts.

Le vaccin anti-Covid, un catalyseur plus puissant que la politique de Biden

Pour l'équipe de David Kostin, la thématique du vaccin contre le coronavirus est un catalyseur plus important pour l'économie et la Bourse américaines que les futures politiques du président élu Joe Biden.

"La campagne électorale source de division n'était que la toile de fond de l'événement principal : une crise de santé publique qui a dramatiquement pris 240.000 vies depuis son début (aux Etats-Unis : ndlr). Toutefois, en moins d'un an, un vaccin a été mis au point", écrit Goldman Sachs, faisant allusion à l'annonce, le 9 novembre par les laboratoires Pfizer et BioNTech de résultats très prometteurs de leur candidat vaccin, jugé efficace à 90%.

D'autres laboratoires actuellement en Phase 3 de leurs tests sur un futur vaccin sont aussi jugés proches de bons résultats, dont AstraZeneca, Sanofi allié à GlaxoSmithKline, Janssen Pharmaceutica, Johnson & Johnson, CureVac, Novavax et Moderna. En Russie, le vaccin Spoutnik V a été jugé mercredi fiable à 92% par les autorités russes.

Bénéfices et PIB américains revus en hausse pour 2021

Les stratégistes de GS s'attendent à ce que le vaccin de Pfizer, et peut-être d'autres groupes, reçoive une autorisation d'utilisation en urgence aux Etats-Unis d'ici à la fin janvier 2021, avec des doses de vaccins disponibles en grand nombre au 1er semestre 2021 pour la population américaine.

Si ce scénario se confirme, GS prévoit une croissance du PIB des Etats-Unis de 5,3% l'an prochain, contre 3,8% pour le consensus actuel des économistes. La banque a revu à la hausse ses prévisions de bénéfices pour le S&P 500 dans les trimestres à venir, s'appuyant sur un 3e trimestre 2020 bien moins mauvais que ce que redoutaient initialement les investisseurs.

GS anticipe aussi un dollar relativement faible et un marché de l'emploi encore en phase de convalescence, ce qui devrait entretenir la hausse des ventes et des marges des entreprises du S&P 500.

Privilégier le rattrapage des secteurs "Value"

Les stratégistes de Goldman Sachs ne s'inquiètent pas outre mesure de la forte valorisation des valeurs internet, ni du poids important des "Gafam" dans le S&P 500. Il reste que ces valeurs de croissance, qui ont profité cette année des mesures de confinement prises pour lutter contre la pandémie, pourraient sous-performer en 2021, tandis que les secteurs "value" (cycliques, bancaires...) devraient accélérer leur rattrapage après avoir été massacrés cette année.

GS souligne que même si les cours des 5 géants d'internet (Alphabet, Facebook, Amazon, Apple et Microsoft) stagnaient sur 12 mois, et que les 495 autres valeurs du S&P 500 grimpaient de 12%, le S&P 500 progresserait encore de 9%. Et l'indice bondirait de 16% si les Gafam gagnaient 5% et que les 495 autres valeurs flambaient en moyenne de 20%, souligne la banque d'affaires.

Des taux d'intérêts toujours historiquement bas

Goldman Sachs affirme donc continuer d'aimer les valeurs de croissance tout en tablant sur la "value", en estimant que tous les secteurs profiteront dans diverses proportions du retour de la croissance économique mondiale et de taux d'intérêts maintenus historiquement bas, grâce à des politiques monétaires toujours très accommodantes des banques centrales, à commencer par la Fed américaine.

En Europe, la banque d'affaires table sur une hausse de 11% de l'indice Stoxx 600 sur les 12 prochains mois, et privilégie les titres "value", dont les bancaires, l'énergie, l'automobile, les ressources de base et la construction et les matériaux de base.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !