Cotation du 10/12/2018 à 18h05 CAC 40 -1,47% 4 742,38
  • PX1 - FR0003500008

Préouverture Paris : Trump en croisade contre l'Asie ?

Préouverture Paris : Trump en croisade contre l'Asie ?
Préouverture Paris : Trump en croisade contre l'Asie ?

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Il l'a fait ! Donald Trump s'est attaqué, comme il l'avait promis, à la question des importations chinoises. Mais la décision n'est pas aussi brutale que certains commentaires le laissent penser. Le président américain a dévoilé une liste de produits susceptibles d'être surtaxés, en invitant Pékin à ouvrir des négociations, mais aucune mesure de rétorsion immédiate ne sera adoptée. Les officiels chinois ont tenu un discours aussi ferme en réponse, mais ont indiqué qu'ils souhaitent eux aussi éviter un affrontement commercial. Trump a aussi promis de limiter l'investissement étranger aux Etats-Unis et de s'attaquer au problème de violation de la propriété intellectuelle. Le bras de fer engagé par l'administration américaine a sérieusement fait tanguer Wall Street, où les trois grands indices ont perdu plus de 2,4% hier. Ce matin en Asie, c'est aussi la débandade, avec des baisses de l'ordre de 3% pour Hong Kong et Shanghai. A Tokyo, le Nikkei 225 perd même 4,5%, une baisse accentuée par le fait que le Japon n'a pas été temporairement exempté de barrières douanières sur l'acier et l'aluminium par les Etats-Unis, à l'inverse de l'Union européenne, du Canada ou de la Corée du Sud.

Donald Trump s'est aussi livré à son sport préféré : le renvoi de haut fonctionnaire. Il a nommé John Bolton à la place de HR McMaster comme conseiller à la sécurité nationale. Bolton est un dur, qui s'était par exemple dit partisan d'une action militaire préventive contre la Corée du Nord. En parallèle, le principal avocat représentant le président américain dans l'affaire de l'ingérence russe dans l'élection présidentielle de 2016 a démissionné. Avant d'être limogé ?

Le CAC40 devrait chuter autour de 5.070 points à l'ouverture.

WALL STREET

Les indices boursiers américains ont sombré jeudi soir dans la dernière heure de cotations, après la signature par Donald Trump d'un décret présidentiel instaurant des barrières douanières sur 50 à 60 milliards de dollars de produits chinois importés aux Etats-Unis.

A la clôture, le Dow Jones s'est replié de plus de 700 points (-2,93%) retombant sous le seuil des 24.000 points, à 23.957 points, tandis que l'indice large S&P 500 a cédé 2,52% à 2.643 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a lâché 2,43% à 7.166 pts. L'aversion au risque s'est emparée des investisseurs, déjà ébranlés par la hausse des taux de la Fed annoncée mercredi. Les obligations d'Etat et l'or ont servi de valeurs-refuges. Les valeurs chinoises cotées à New York ont bu la tasse, dont Alibaba (-5,4%) et Tencent (-5%). Facebook a rechuté de 2,6% malgré les excuses de son patron, Mark Zuckerberg, après le scandale concernent l'utilisation frauduleuse des données personnelles des abonnés du réseau social.

ECO ET DEVISES

En Europe, les salaires français du 4ème trimestre seront publiés à 8h45. Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables (13h30) précèderont les ventes de logements neufs (15h00).

La parité euro / dollar atteint 1,2333 ce matin. Le baril de Brent se négocie 69,57$ et le WTI 65,04$. L'once d'or se traite 1.338$ (+0,7%).

VALEURS A SUIVRE

* Vivendi: coup de théâtre dans le dossier Telecom Italia, avec la démission de huit administrateurs, dont les trois désignés par le Français, qui provoque la convocation d'une nouvelle assemblée générale en mai.

* Total : la major fait partie des prétendants au prochain round d'adjudication de blocs pétroliers par le Mexique. Les autorités ont recensé 36 enchérisseurs potentiels, dont 22 consortiums et 14 en solo. Le Mexique met en jeu 35 blocs en eaux peu profondes en 27 enchères.

* Airbus: le patron de bombardier a déclaré hier lors d'une conférence à Montréal que les choses avancent extrêmement bien au niveau du projet de rattacher le programme CSeries à Airbus, dans le cadre d'une coentreprise dont l'industriel européen détiendrait un peu plus de 50% des parts. Alain Bellemare a indiqué qu'il y a une probabilité pour que l'accord soit bouclé plus rapidement que prévu.

* ArcelorMittal : l'aciériste va déposer une nouvelle offre sur Essar Steel après une invalidation de son projet initial. L'offre de son rival a également été retoquée. Nouveau round attendu début avril.

* TechnipFMC : le groupe et Magma Global vont s'allier dans les conduites flexibles hybrides destinées à l'offshore. Les deux groupes ont paraphé un accord en vue de développer des conduites plus solides, plus pérennes, moins lourdes et moins coûteuses, qui serviront au transport de fluides sous-marins. Pour marquer le coup, TechnipFMC va prendre une participation minoritaire dans Magma Global.

* Bolloré : le groupe a bénéficié de l'intégration des résultats de Vivendi en 2017, ce qui porte le bénéfice net à 2,08 MdsE, contre 588 ME en 2016 en consolidé. Un dividende de 0,06 euro sera proposé.

* Ipsen : très bonne nouvelle, anticipée, pour la société qui a obtenu le soutien du comité scientifique de l'Agence européenne des médicaments pour la commercialisation de son traitement Cabometyx (cabozantinib) en première ligne chez l'adulte atteint d'un carcinome avancé du rein (RCC avancé) à risque intermédiaire ou élevé.

* Innate : MedImmune (AstraZeneca) a étendu le protocole de l'essai clinique de phase I qui évalue la combinaison du monalizumab avec le durvalumab chez des patients présentant des tumeurs solides avancées. Il inclut désormais des patients présentant un cancer colorectal métastatique (CRC) en première et deuxième ligne.

* Chiffres d'affaires / résultats publiés : Financière Moncey, Compagnie du Cambodge, Financière de l'Odet, Blue Solutions, Baccarat, Forestière Equatoriale, SIF Artois, Business & Decision, Celyad, Exacompta, Esker, Poxel, Weborama, Réalités, I.Ceram...

* Analystes :

- Genesta passe d'achat à achat fort sur Guillemot, dont l'objectif est ajusté de 5,55 à 5,65 euros.

- Gilbert Dupont passe d'accumuler à alléger sur Le Bélier, avec un objectif de cours réduit de 58 à 56 euros.

- Morgan Stanley abaisse sa recommandation sur Michelin de "surpondérer" à pondération en ligne, en visant 125 euros contre 135 euros précédemment.

- Invest Securities passe de neutre à achat sur Publicis, revalorisé de 55,50 à 63,80 euros.

- Liberum relève sa recommandation sur Sanofi de conserver à acheter, objectif inchangé de 82 euros.

- Société Générale réduit d'achat à conserver sa recommandation sur Wendel, dont l'objectif recule de 163 à 145 euros.

* En Bref :

- L'agence Standard & Poor's a relevé d'un cran, de "BBB" à "BBB+", la notation crédit de Kering.

- Derichebourg signe un gros contrat de 55 ME sur sept ans.

- Europlasma augmente le capital de CHO Power.

- Paragon ID remporte un contrat de 2,2 ME à Londres.

- Easyvista étend un contrat avec Vinci.

- Le projet MPG n'est plus prioritaire pour Metabolic Explorer.

- Axa émet 2 MdsE d'obligations subordonnées.

- Le fonds Nobel quitte le conseil d'administration de Mersen.

- Vinci obtient un contrat en Allemagne.

- Atlantia aura deux représentants au conseil de Getlink.

- Dalet remporte un contrat en Amérique du Nord.

- L'US Army commande 16 Lakotas de plus à Airbus pour 116 M$.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com