Cotation du 03/12/2021 à 18h05 CAC 40 -0,44% 6 765,52
  • PX1 - FR0003500008

Préouverture Paris : publications trimestrielles en cascade

Préouverture Paris : publications trimestrielles en cascade
Préouverture Paris : publications trimestrielles en cascade
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

La tendance est hésitante ce mercredi matin sur les marchés européens, malgré les nouveaux sommets établis en Bourse de New York hier soir... Le S&P 500 et le Dow Jones ont en effet enchaîné une deuxième séance de records en clôture, dans une ambiance toujours optimiste, même si l'élan s'est un peu essoufflé en toute fin de séance... Les résultats des grandes entreprises ont été globalement bien accueillis : UPS et General Electric ont notamment brillé, contrairement à Facebook, dont le titre a relâché 4%. A Paris, les publications trimestrielles se multiplient aussi avec ce matin les chiffres de Scor, Schneider ou encore de Plastic Omnium.

WALL STREET

A la clôture des marchés américains, le DJIA a grapillé 0,04% à 35.756 points, signant donc sur le fil un nouveau record historique, tout comme le S&P 500, en hausse de 0,18% à 4.574 points. Le Nasdaq affiche également un gain symbolique de 0,06% à 15.235 points, proche de son record à 15.374 points battu le 7 septembre.

ECO ET DEVISES

Le marché du pétrole reste en hausse à la faveur d'une offre restreinte et d'une forte demande aux États-Unis. Le Brent pointe juste sous les 86 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) cote proche des 84$. L'euro tourne autour des 1,16/$ sans changement avant la réunion de la BCE demain. L'or retombe à 1794$ l'once.

A SURVEILLER AUJOURD'HUI

France :
- Indices de prix de production et d'importation de l'industrie, septembre. (08h45)
- Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages, octobre. (08h45)
- Demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi, troisième trimestre. (12h00)
Etats-Unis :
- Commandes de biens durables. (14h30)
- Stocks de grossistes. (14h30)

BROKERS

Société Générale repasse de 'conserver' à 'acheter' sur M6.
Morgan Stanley 'surpondère' Ubisoft, mais avec un objectif ajusté de 80 à 70 euros.
Jefferies conserve BioMérieux avec un objectif relevé à 113 euros.

VALEURS A SUIVRE

Le groupe de restauration collective Sodexo table pour l'exercice 2021-2022 sur une hausse de son chiffre d'affaires et de sa marge d'exploitation, après un rebond sur le second semestre de son dernier exercice décalé. En 2020-2021, le chiffre d'affaires a baissé de 9,8%, et de 5,6% en croissance dite interne, à 17,428 Milliards d'euros, en raison des mesures de restriction sanitaires qui ont particulièrement pénalisé l'activité du S1 (-21,7%). Sur l'exercice écoulé, la marge d'exploitation est ressortie à 3,3%, en amélioration de 60 pdb à changes constants, grâce notamment à un contrôle strict des coûts.
Sur le second semestre, la croissance interne est ressortie à 18,1% avec l'amélioration de la situation sanitaire et la reprise de l'économie.

Schneider Electric confirme ses objectifs financiers pour 2021 en dépit des tensions sur la chaîne logistique, à la faveur d'un chiffre d'affaires record au troisième trimestre. Sur la période écoulée du T3, les revenus du groupe ont atteint 7,2 milliards d'euros, en hausse de 11,8% en données publiées et de 8,8% en données organiques. "Cette performance reflète la pertinence de nos solutions et le niveau élevé et soutenu de la demande sur nos marchés finaux", a déclaré le PDG, Pascal Tricoire. "Nous continuons d'évoluer dans un contexte mondial d'approvisionnement de plus en plus tendu, marqué par des pénuries et une augmentation des coûts des intrants et du transport", a-t-il cependant prévenu.
La pénurie de composants électroniques a notamment affecté au troisième trimestre le chiffre d'affaires de l'activité d'automatismes industriels dont la croissance organique a ralenti à 6,7% contre +9,4% pour l'autre grande activité, la gestion de l'énergie.
Pour 2021, Schneider Electric avait expliqué en juillet viser une croissance organique du chiffre d'affaires comprise entre 11% et 13% et une marge d'Ebita ajusté comprise entre 16,9% et 17,2%.

OL Groupe : Le résultat opérationnel s'est établi sur l'exercice écoulé à -95,8 ME (vs. -18,4 ME en N-1). Les dotations aux amortissements et provisions nettes sont stables sur la période et s'élèvent à 78,5 ME, (76,2 ME en N-1). Les autres produits et charges opérationnels courants s'établissent à 16,7 ME et intègrent des aides gouvernementales, notamment l'aide sur les coûts fixes (10 ME), ainsi que des indemnités diverses dont la compensation sur les revenus de billetterie (3,1 ME).
Le résultat financier est en amélioration et s'élève à -13,4 ME (vs. -17,9 ME en N-1), en raison d'opérations de financement de créances joueurs sans recours en N-1 (charges financières de 3,9 ME). Par ailleurs, le tirage sur la ligne RCF a été extrêmement limité au cours de l'exercice 2020/21 (tirage moyen 4,4 ME contre 73,1 ME en N-1).
Le résultat avant impôt s'établit à -109,2 ME, contre -36,3 ME pour l'exercice précédent et le résultat net part du Groupe s'élève ainsi à -107 ME (vs. -36,5 ME en N-1).

Worldline, leader du secteur des paiements, organise aujourd'hui une "Journée Investisseurs" afin de présenter ses perspectives pour 2024 ainsi que son ambition financière pour la période 2022-2024. Celles-ci reflètent le positionnement, la proposition de valeur, l'échelle et la portée inégalés du Groupe sur l'ensemble de la chaîne de valeur des paiements, s'appuyant sur une transformation de fond réalisée avec succès depuis son introduction en bourse.

Un peu d'air pour Casino, sa maison-mère Rallye et les autres holdings de la galaxie Jean-Charles Naouri (Foncière Euris, Finatis et Euris). Le Tribunal de commerce de Paris a, sur requête des commissaires à l'exécution des plans et dans le cadre des mesures gouvernementales exceptionnelles mises en place dans le contexte de la Covid-19, décidé le 26 octobre de reporter de 2 ans les échéances des plans de sauvegarde des Sociétés et, corrélativement, d'étendre la durée de ces derniers. Les autres dispositions des plans de sauvegarde restent inchangées.

Le groupe Scor annonce que les primes brutes émises ont été de 13.047 millions au cours des 9 premiers mois de 2021, en hausse de 10,1% par rapport aux 9 premiers mois de 2020. Le
Résultat net du Groupe est de 339 millions d'euros sur la période, en hausse de 151,1% par rapport aux 9 premiers mois de 2020. Le rendement annualisé des capitaux propres (ROE) est de 7,3%, soit 683 points de base au-dessus du taux sans risque. Le ratio de solvabilité estimé du Groupe est de 225% à fin septembre 2021, dépassant la plage de solvabilité optimale de 185%-220% définie dans le plan stratégique "Quantum Leap".
Le groupe annonce par ailleurs un programme de rachat d'actions à hauteur de 200 millions d'euros commençant le 28 octobre 2021 et finalisé au plus tard d'ici mars 2022 : un déploiement relutif du capital qui amène le ratio de solvabilité à 225%.

PLastic Omnium annonce qu'au 3ème trimestre 2021, son Chiffre d'affaires économique s'est inscrit en recul de 14,4% à 1.792 Millions d'euros dans un marché en baisse de 19,5%,
Au cours des 9 premiers mois de 2021, le Chiffre d'affaires économique est ressorti en hausse de 13,4% sur fond de croissance de la production automobile mondiale de 9,7% avec une progression dans toutes les zones géographiques, notamment : En Europe, grâce aux succès du 1er semestre 2021, à un nombre important de démarrages de production au 3ème trimestre et à une dynamique positive pour les véhicules électriques;
En Chine et dans le reste de l'Asie, grâce à une forte reprise post COVID et à un impact moindre de la pénurie de semi-conducteurs.

Au 3e trimestre, Elis réalise un chiffre d'affaires de 839,4 millions d'euros en croissance de +11,2%, dont +9,2% de croissance organique.
Sur 9 mois, le chiffre d'affaires est de 2,214 miliards d'euros (2,106 MdsE à même époque en 2020), soit 5,2% de croissance en données publiées.
A l'occasion de cette publication, Xavier Martiré, Président du directoire d'Elis commente : "La bonne dynamique enregistrée au 3ème trimestre nous permet de revoir à la hausse notre attente de de croissance organique annuelle. Nous anticipons désormais une croissance supérieure à +6% pour 2021, en prenant comme hypothèse de travail une activité en Hôtellerie-Restauration au 4ème trimestre inférieure d'environ -25% par rapport à 2019. Nous revoyons également à la hausse notre attente de marge d'EBITDA pour l'année et anticipons désormais une marge supérieure à 34,5%. Le free cash-flow sera quant à lui compris entre 200 ME et 230 ME".

Seb publie des ventes sur 9 mois de 5.570 ME, en hausse de 18,2% en publié et de 18,8% à tcpc. Les ventes du 3e trimestre sont de 1.961 ME (+9,1% publié, +6,4 % à tcpc. Le résultat Opérationnel d'Activité (ROPA) à 9 mois est de 528 ME (+62,8% vs 2020). La dette financière nette s'inscrit à 1.951 ME, (-20 ME vs 30/09/2020)
La croissance des ventes publiées est attendue autour de 14% (vs supérieure à 10% auparavant). La marge opérationnelle d'activité devrait être proche de 10%, inchangée par rapport à la communication de fin juillet, avec des surcoûts (matières, composants, fret, devises) désormais estimés autour de 300 ME sur le Résultat Opérationnel d'Activité (contre "supérieurs à 250 ME" fin juillet).

Au 3ème trimestre 2021, M6 enregistre un chiffre d'affaires consolidé de 308 ME, en croissance de +3,1% par rapport au 3ème trimestre 2020, tirée par les recettes publicitaires qui progressent de +5,9%, portées par le dynamisme des investissements des annonceurs en télévision dans un contexte de reprise soutenue de la consommation des ménages cet été.
Retraités des effets périmètre, les revenus non-publicitaires sont en augmentation de +16,9% tirés par l'activité de distribution cinéma.
Le résultat opérationnel courant (EBITA) consolidé atteint 58,4 ME, en progression de +8,2% par apport au 3ème trimestre 2020, le groupe ayant renforcé ses investissements dans les programmes, notamment en fiction française, grâce aux économies générées au 1er semestre.

Valneva a annoncé aujourd'hui, sous réserve notamment des conditions de marché, son intention d'émettre et de vendre 5.500.000 actions ordinaires dans le cadre d'une offre globale réservée à des catégories d'investisseurs, comprenant (i) une offre de ses American Depositary Shares, chacune représentant deux actions ordinaires, aux États-Unis et (ii) un placement privé concomitant d'actions ordinaires dans d'autres pays en dehors des États-Unis.
Goldman Sachs, Jefferies, Guggenheim Securities et Bryan, Garnier & Co. agissent en qualité de teneurs de livre associés de l'Offre Globale.

Adocia a réalisé sur les 9 premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 931 kE (682 kE un an plus tôt). Ce chiffre d'affaires provient essentiellement des accords de licences et de collaboration signés avec la société Tonghua Dongbao (THDB) pour le développement, la production et la commercialisation de BioChaperone Lispro et BioChaperone Combo en Chine et dans d'autres territoires d'Asie. Il reflète l'avancement des prestations de services de recherche et développement fournies par Adocia dans le cadre du transfert et du développement des produits ainsi que des prestations complémentaires effectuées à la demande du partenaire.
La trésorerie de la société s'élève à 14,3 millions d'euros au 30 septembre 2021 (28,1 ME au 31 décembre 2020). La consommation de trésorerie pour les 9 premiers mois de l'année s'élève à 13,8 ME et se situe en dessous de celle de l'an dernier (15,2 ME).

Le chiffre d'affaires du groupe Bic des 9 premiers mois 2021 a augmenté de 19,8% à taux de change constants. L'impact défavorable de la variation des devises (-4,5 points) est principalement dû à la baisse du dollar américain par rapport à l'euro. À base comparable, la croissance a été de +16,1%, hors impact des acquisitions et cessions.
La croissance organique a été portée par la division Flame for Life. Toutes les régions clés ont participé à cette solide performance, en particulier l'Amérique du Nord et l'Amérique latine, qui ont contribué à hauteur d'environ 9 points à la croissance du chiffre d'affaires 9 mois du Groupe, à base comparable. Aux États-Unis, le marché des briquets de poche a progressé de 4,5% en valeur, et BIC a surperformé le marché en volume et en valeur (gains de parts de marché de +1,2 point), grâce à des gains de distribution, au succès du nouveau briquet de poche utilitaire EZ Reach et à l'augmentation des prix réalisée au S1 2021.
Pour les 9 premiers mois 2021, la génération de flux nets de trésorerie disponible (avant acquisitions et cessions) s'est élevée à 232,3 millions d'euros, incluant 44,3 millions d'euros d'investissements industriels. La position nette de trésorerie était de 475,4 millions d'euros, impactée positivement par le produit de la vente de notre siège social (+173,9 millions d'euros).
La marge brute des 9 premiers mois a progressé de 3,3 points à 51,4% contre 48,1% sur les 9 mois 2020. En excluant la sous-absorption des coûts fixes de 2020 due à la pandémie de COVID-19, la marge brute a augmenté de 0,9 point. Cette amélioration est due à la forte augmentation des ventes de briquets en Amérique du Nord, à une baisse des dépenses de promotion en soutien du développement de l'activité et à des économies de coûts de production et d'approvisionnement en matières premières. Cette amélioration a été partiellement neutralisée par un effet de change défavorable des devises d'Amérique latine par rapport au dollar américain.
Le résultat d'exploitation normalisé des neuf premiers mois a été favorablement impacté par un effet de levier opérationnel. Les coûts de transport et de distribution ont augmenté en raison d'une demande plus élevée de la part des clients.
À fin septembre 2021, la position nette de trésorerie s'élevait à 475,4 millions d'euros, impactée positivement par la vente du siège de Clichy et de Pimaco. L'impôt lié à la vente du siège social (46 millions d'euros) sera payé plus tard dans l'année. Les flux nets de trésorerie liés à l'exploitation ont été affectés par une augmentation du besoin en fonds de roulement due à l'augmentation des créances clients liée au chiffre d'affaires élevé des neuf premiers mois et à l'augmentation des stocks.
"Sur la base de la solide performance des 9 premiers mois et des hypothèses actuelles de marché, nous révisons à la hausse nos prévisions pour l'exercice 2021 et prévoyons désormais une croissance du chiffre d'affaires supérieure à 14% à taux de change constants. Le quatrième trimestre sera affecté par l'augmentation des coûts des matières premières, du fret et de la distribution. Pour l'ensemble de l'année, la hausse du prix des matières sera plus que compensée par l'amélioration de l'efficacité industrielle, les économies réalisées dans le cadre de notre plan Invent the Future et la gestion rigoureuse des dépenses. Malgré la constitution de stocks stratégiques pour protéger les approvisionnements et les livraisons en 2022, l'objectif de Free Cash Flow pour l'année 2021 reste supérieur à 200 millions d'euros".

Au le 3e trimestre, DBV Technologies réalise une perte nette de -24,03 millions de dollars (-30,95 M$ un an plus tôt). Sur 9 mois, la perte nette s'élève à -84,13 M$ au 30 septembre 2021 (-120,07 M$ à période comparable en 2020).
La perte nette par action est de -0,44$ au 3e trimestre. Elle ressort à -1,53$ pour les 9 premiers mois de 2021.
La trésorerie et les équivalents de trésorerie au 30 septembre 2021 s'élevaient à 98,2 M$ (196,4 M$ au 31 décembre 2020 et 125,5 M$ au 30 juin 2021). Cette diminution de trésorerie est principalement attribuable aux flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles pour 89,5 M$ et à l'effet des taux de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie pour 8,6 M$.

Groupe Gorgé annonce son projet de distribuer l'essentiel de ses actions Prodways Group, acteur de référence de l'impression 3D, à ses actionnaires. Le Groupe détient actuellement 56,31% du capital (soit 95 ME en valeur) de Prodways Group.
Ce projet serait soumis à l'approbation des actionnaires lors d'une Assemblée Générale Mixte qui aurait lieu au mois de décembre. Au terme de cette opération, Prodways Group serait déconsolidée et Groupe Gorgé renforcerait son positionnement d'acteur spécialiste centré principalement sur la robotique autonome.

Enertime indique que sa filiale Energie Circulaire a déposé un nouveau dossier pour l'installation d'un système ORC de 2,1 MW et 7,9 millions d'euros d'investissement sur un site de production en France, dans le cadre de l'Appel à projets ADEME "Décarbonation Industrie" clos le 15 Octobre 2021 (DECARB IND).

Navya a félicité la JTA pour avoir reçu le Local Government Award pour la région Amériques de l'ITS World Congress, suite au déploiement historique de véhicules autonomes dédié au transport de plus de 30.000 tests COVID-19 sur le campus de la Mayo Clinic, à Jacksonville en 2020.
Le Local Government Award de l'ITS World Congress est décerné à une agence gouvernementale qui développe et/ou déploie des produits ou services disposant de systèmes de transports intelligents (ITS) novateurs favorisant le déploiement avancé des services ITS, met en oeuvre des politiques ou des projets faisant progresser le développement et le déploiement des ITS et joue un rôle de premier plan dans la communauté ITS.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !