Cotation du 16/08/2019 à 18h05 CAC 40 +1,22% 5 300,79
  • PX1 - FR0003500008

Préouverture Paris : premières publications semestrielles encourageantes

Préouverture Paris : premières publications semestrielles encourageantes
Préouverture Paris : premières publications semestrielles encourageantes
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le cap des 5.600 pts, furtivement dépassé hier matin, reste en ligne de mire en Bourse de Paris, alors que Wall Street qui a hésité une bonne partie de la séance lundi a finalement terminé sur de nouveaux sommets... Des gains symboliques, mais qui ont permis aux principaux indices US de terminer sur de nouveaux records historiques, après ceux inscrits vendredi. La saison des publications d'entreprises a démarré en pente douce avec la banque américaine Citigroup qui n'a pas fait d'étincelles. La situation internationale reste aussi surveillée de près, en particulier le dossier iranien, toujours aussi tendu...

WALL STREET

Ce sont donc de nouveaux records qui ont été établis sur les grands indices à New York : le Dow Jones atteint les 27.359 points, grâce à un gain de 0,10%. Le S&P 500 gagne 0,02% à 3.014 points, et le Nasdaq Composite monte de 0,17% à 8.258 points.
Sur le marché des changes l'indice dollar a gagné 0,14% à 96,94 points face à un panier de devises de référence, dont l'euro qui recule légèrement de 0,1% à 1,1258.
Les publications des résultats du deuxième trimestre ont débuté en douceur... Selon les données d'IBES Refinitiv, les profits des sociétés composant le S&P 500 devraient reculer de 0,4% en moyenne, ce qui sera le premier trimestre en baisse depuis trois ans. C'est Citigroup qui a ouvert le bal, sans convaincre les investisseurs, avec un titre stable (-0,06%). Le reste du secteur est en baisse avec Goldman Sachs (-1,1%), Wells Fargo (-1,4%), JPMorgan Chase (-1,2%) et Morgan Stanley (-1). Les actions des banques ont perdu du terrain au cours des dernières semaines, le marché craignant qu'une baisse des taux ne pèse sur leurs marges...
Aux technologiques, Symantec a chuté de près de 11% alors que Broadcom s'adjuge 1%. Selon plusieurs médias, les négociations sur la reprise de Symantec par Broadcom ont échoué, le spécialiste de la cybersécurité refusant un prix inférieur à 28 dollars par action.

ECO ET DEVISES

Les statistiques chinoises ont soufflé le chaud et le froid entre un PIB décevant mais un indice de production encourageant... La croissance chinoise a ainsi ralenti au deuxième trimestre à 6,2% en rythme annuel, un plus bas en 27 ans, après 6,4% sur un an pour la période allant de janvier à mars. La croissance de la production industrielle a cependant battu le consensus de marché, en hausse de 6,3% en rythme annuel, alors que les anticipations étaient de +5,2%, après +5% en mai.
Ces données sont publiées dans un contexte de tensions commerciales accrues avec les Etats-Unis. Le président américain Donald Trump n'a pas manqué de se féliciter du ralentissement économique en Chine, estimant que cela entraînerait des conditions commerciales plus favorables de la part de Pékin. Dans deux messages publiés sur le réseau social Twitter, il a estimé que la Chine souhaitait conclure un accord commercial et a insisté pour que les contribuables américains ne paient pas de droits de douane.
Les indicateurs publiés par Pékin ont pesé sur les cours du brut. Les investisseurs ont aussi intégré que l'impact de la tempête tropicale Barry sur la production et le raffinage dans le Golf du Mexique devrait être limité. Le contrat août sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a perdu 63 cents, soit 1,05%, à 59,58 dollars le baril. Le Brent a reculé de son côté de 24 cents (-0,36%) à 66,48 dollars.
Côté statistiques américaines, on aura l'occasion, cette semaine de valider les intentions de la Fed qui ont propulsé Wall Street sur de nouveaux records, avec la publication du Livre beige mercredi. En outre, des statistiques importantes seront publiées, comme le climat des affaires ou le moral des ménages ("Philly Fed" jeudi et "Michigan" vendredi).

Indicateurs du jour à suivre :
Etats-Unis :
- Ventes de détail. (14h30)
- Prix à l'import et à l'export. (14h30)
- Production industrielle. (15h15)
- Stocks des entreprises. (16h00)
- Indice du marché immobilier américain. (16h00)
Europe :
- Taux de chômage britannique. (10h30)
- Indice allemand ZEW du sentiment économique. (11h00)
- Indice européen ZEW du sentiment économique. (11h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.414$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1255$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 66,65$.

VALEURS A SUIVRE

Suez : Dans le cadre du partenariat public-privé (PPP) conclu en 2017 entre la ville de Belgrade et le consortium BCE, afin de développer un projet de valorisation des déchets des habitants de la capitale serbe, le consortium conduit par Suez a signé un contrat qui marque une nouvelle étape dans la réalisation du projet.
Attribué à l'issue d'un appel d'offres international organisé avec le soutien de la Banque Mondiale, le PPP prévoit la conception, la construction, le financement et l'exploitation d'installations modernes de valorisation de déchets, dont un nouveau site de valorisation énergétique et une usine de recyclage des déchets de construction et de démolition.
BCE s'est engagé à investir 285 millions d'euros pour construire les nouvelles infrastructures qui traiteront chaque année 500.000 tonnes de déchets municipaux et 200.000 tonnes de déchets de construction et de démolition. L'exploitation sera assurée par Suez et débutera progressivement à partir de 2020.

LVMH et Stella McCartney viennent de conclure un accord afin d'accélérer le développement de la Maison Stella McCartney. Les deux nouveaux partenaires donneront plus de détails sur cette opération en septembre prochain.
Mlle Stella McCartney restera bien entendu directrice artistique et ambassadrice de la marque éponyme, tout en conservant une participation majoritaire.
Ce partenariat aura pour ambition d'accélérer le développement mondial de la Maison Stella McCartney, tout en restant fidèle à ses engagements pris de longue date en faveur d'une mode durable et éthique.
Mlle Stella McCartney aura un rôle particulier au sein du groupe LVMH en matière de développement durable. Sur ces sujets, elle sera conseillère spéciale de M. Bernard Arnault et des membres du Comité Exécutif du Groupe.

Bourbon Mobility, leader du transport maritime de personnel à l'Offshore, propose à ses clients des services inspirés de l'aviation. Ses futures cabines seront déclinées en une gamme de 3 types de confort, "Business Class", "Premium" et "Eco". Pour concevoir leur design, Bourbon Mobility a sollicité l'expertise du studio Peugeot Design Lab. Les designers ont conçu un plan de cabine qui garantit une sécurité optimale, des sièges au confort "VIP" et des rangements ergonomiques. La première cabine " Business Class" sera mise en service mi-2020.
Les designers de Peugeot Design Lab ont soigné chaque détail des futures cabines signées Bourbon Mobility.
La sécurité est renforcée. Les sièges intègrent des poignées qui facilitent les déplacements lors du roulis et du tangage. Les larges allées de la cabine favorisent une circulation fluide. Deux grands écrans diffusent les consignes de sécurité. Les gilets de sauvetage sont visibles et accessibles.

Nicox SA annonce aujourd'hui avoir terminé le recrutement des patients dans son étude clinique de phase 2 multicentrique conduite aux Etats-Unis évaluant le NCX 470, un nouvel analogue de prostaglandine donneur d'oxyde nitrique (NO) de seconde génération, en cours de test pour évaluer sa capacité à réduire la pression intraoculaire (PIO) chez des patients atteints de glaucome à angle ouvert ou d'hypertension oculaire.
Cette étude est une comparaison directe du NCX 470 administré une fois par jour à trois niveaux différents de dosage versus latanoprost, qui est la thérapie de référence la plus largement prescrite pour le glaucome et l'hypertension oculaire.

Gecina : Suite à un appel d'offres organisé par la Caisse de Retraite du Personnel Navigant Professionnel de l'Aéronautique Civile (CRPN), Gecina entre en négociations exclusives pour l'acquisition de 100% de lots de bureaux détenus par la CRPN de l'ensemble immobilier "Carreau de Neuilly", situé avenue Charles de Gaulle à Neuilly-sur-Seine.
Cette opération pourrait prendre la forme d'un échange d'actifs entre Gecina et la CRPN, précise Gecina.

Recylex : Dans le cadre de la mise à jour de ses prévisions de trésorerie, Recylex SA indique que les besoins prévisionnels du sous-groupe allemand identifiés pour les années 2020 et 2021 sont estimés à environ 40 millions d'euros, dont 26 ME pour 2020 et 14 ME pour 2021, hors remboursement des échéances du financement existant...

Catana affiche une progression de 25,6% de son chiffre d'affaires du troisième trimestre à 51 ME par rapport à 2017/2018. Le pôle bateaux neufs demeure l'activité principale du Groupe et affiche un chiffre d'affaires de 47 ME contre 37 ME un an plus tôt.
La société se dit certaine d'atteindre son objectif de 50% de croissance des ventes de bateaux neufs, soit 60 ME, sur l'exercice en cours.

Microwave enregistre 70,5 ME de prises de commandes sur le 1er semestre 2019, ce qui représente quasiment 1 an de chiffre d'affaires et une hausse de + 111% par rapport aux prises de commandes du 1er semestre 2018.
A taux de change constants, la croissance est de + 100%. Les prises de commandes de ce semestre enregistrent une hausse de l'ordre de 15% à taux de change courants et hors contrat majeur.
Le secteur de l'Aérospatiale/Défense est prépondérant avec 76% des prises de commandes du semestre. La société a enregistré plusieurs contrats pour des systèmes classiques et de plus en plus pour des systèmes de mesures d'antennes multi-sondes ce qui confirme l'intérêt croissant des industriels du secteur pour ce type de solutions à forte valeur ajoutée.
La société confirme ses ambitions d'un nouvel exercice de croissance du chiffre d'affaires et la poursuite progressive de l'amélioration de l'EBITDA en 2019.

La Française de l'Energie (LFDE) annonce avoir réalisé des revenus de 7,9 ME sur l'exercice 2018-2019, en hausse de 19% en rythme annuel. La société a bénéficié pleinement des investissements réalisés en début d'exercice sur le site d'Avion qui ont permis de fiabiliser l'outil de production et d'augmenter significativement la production de gaz et d'électricité verte du site. Dans la continuité du trimestre précédent, le groupe enregistre sur le 4ème trimestre une nouvelle amélioration de son chiffre d'affaires portant à 4,6 ME les revenus du groupe sur le second semestre 2018-2019 (+ 40%).
La progression du chiffre d'affaires conjuguée à la réduction des coûts d'exploitation contribueront de façon positive à la rentabilité du Groupe sur l'exercice 2018/2019.
Cette nouvelle étape de forte croissance s'inscrit pleinement dans le plan de développement du groupe à horizon 2021, indique LFDE.
Ce plan prévoit l'installation à compter de 2020 de nouvelles unités de production d'électricité verte dans les Hauts-de-France pour une puissance installée de 30 MW permettant d'accélérer fortement la valorisation des 9,19 milliards de m3 de réserves de gaz certifiées sur cette zone. En Belgique, fort de réserves de gaz estimées à 277 millions de m3, le Groupe envisage la mise en production de deux nouvelles cogénérations pour un total de 3 MW avant 2021.
LFDE confirme, avec cette forte croissance de son activité, sa capacité d'exécution en France et à l'international, et le bien-fondé de sa stratégie de développement. Fort de ces bases solides, le groupe confirme ses objectifs 2021 d'un chiffre d'affaires de 35 ME pour un taux d'EBITDA de 45% du chiffre d'affaires.

Le groupe Delta Drone a réalisé un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros au premier semestre 2019, intégrant 4,9 ME en provenance de ATM Group, sous-groupe constitué de 3 sociétés opérationnelles. Son entrée dans le périmètre de consolidation est fixée au 1er juin 2019, induisant une contribution au chiffre d'affaires consolidé du premier semestre 2019 de l'ordre de 830 KE.
Delta Drone annonce une croissance organique de +16,2% sur le semestre, notamment favorisée par la dynamique de développement en Afrique (Afrique du Sud, Ghana, Sénégal, Côte d'Ivoire, Namibie), continent sur lequel la croissance sur la période est d'environ +49%.
Sur le 1er semestre 2019, la part de chiffre d'affaires réalisée hors de France représente 11,7% du total. Par secteur d'activité, le chiffre d'affaires se répartit de la manière suivante : sécurité & sûreté (60,5%), industrie (18%), mines (11%), formation (2,6%), carrières (2,5%), Lidar (2,3%), événementiel (2,1%), hydrologie (0,5%), et agriculture (0,5%).
Delta Drone prévoit toujours 20 ME de chiffre d'affaires pour l'exercice en cours avec une amélioration marquée des ratios de gestion dès le premier semestre. A un horizon 2 ans, l'objectif reste de tendre vers un chiffre d'affaires consolidé de 30 ME, une marge d'exploitation positive de 10% et une part d'activités réalisées hors de France de 30%.

Parmi les notes de brokers du jour, Goldman Sachs est à l'achat sur Peugeot en ciblant un cours de 26 euros. GS est 'neutre' sur Renault (59 euros) et est vendeur sur Fiat Chrysler.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com