Cotation du 11/10/2019 à 18h05 CAC 40 +1,73% 5 665,48
  • PX1 - FR0003500008

Préouverture Paris : pourquoi le CAC40 n'arrive pas à franchir son plus haut annuel

Préouverture Paris : pourquoi le CAC40 n'arrive pas à franchir son plus haut annuel
Préouverture Paris : pourquoi le CAC40 n'arrive pas à franchir son plus haut annuel
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Une demi-heure avant le début des transactions, les indicateurs de préouverture laissent penser que le CAC40 pourrait perdre une vingtaine de points à l'ouverture et revenir autour des 5.640 points.

Cette semaine, l'indice parisien n'est pas parvenu à retrouver son plus haut annuel de 5.672 points en séance, datant de fin juillet, comme il l'a pourtant fait vendredi dernier... Il se situe néanmoins toujours à une encablure de ce niveau et les investisseurs hésitent à chaque approche...

Vendredi dernier, l'atteinte de ces 5.672 points a signé le début des prises de bénéfices, comme si les investisseurs manquaient de carburant et surtout de raison valable pour viser plus haut. Puis cette semaine, l'affaire pétrolière (lundi), puis l'attentisme autour de la Fed (mardi, mercredi) ont maintenu l'indice parisien en deçà de son niveau de vendredi 13 septembre. Hier, le rebond a sonné, mais dans des proportions trop maigres, eu égard à la confusion des propos de la Fed, ainsi qu'à la baisse majeure des prévisions de croissance mondiale de l'OCDE. C'était trop pour permettre un retour sur le plus haut annuel. Un niveau qui n'est pas neutre puisqu'il permet au CAC40 d'afficher un gain de quasiment 20% depuis le 1er janvier...

Il suffira toutefois d'une étincelle, pour aller le retrouver et viser les 5.700 points... Le CAC40 demeure, comme ses homologues internationaux, très sensible à la moindre annonce qui pourrait laisser entrevoir une amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine...

La Chine, qui a abaissé légèrement aujourd'hui son nouveau taux préférentiel de prêt, la banque centrale chinoise cherchant à réduire le coût du crédit. Cela montre clairement que les autorités chinoises adoptent une posture accommodante.

WALL STREET

Les indices américains ont passé l'essentiel de la séance en légère hausse, avant de flancher en fin de parcours. A la clôture, l'indice Dow Jones a reculé de 0,19% à à 27.094 points, tandis que l'indice large S&P 500 a fini à l'équilibre à 3.006 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologies et biotechnologiques, a grappillé 0,07% à 8.182 pts.

Les incertitudes sont désormais fortes concernant l'évolution de la politique monétaire aux Etats-Unis. Le discours de la Fed mercredi ayant jeté le trouble sur ses intentions futures. Le Marché se retrouve dans l'incertitude et la probabilité estimée d'une nouvelle baisse du taux des "fed funds", au mois d'octobre est de 49% selon le baromètre FedWatch de CME Group, qui fait référence.

ECO ET DEVISES

France :
- Activité et conditions d'emploi de la main-d'oeuvre, résultats définitifs, deuxième trimestre. (08h45)
- Dette trimestrielle de Maastricht des administrations publiques, troisième trimestre. (08h45)

Etats-Unis :
- Journée des Quatre Sorcières.)

Europe :
- Prix à la production en Allemagne. (08h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.500$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1056$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 64,68$.

VALEURS A SUIVRE

Korian : Après avoir revu à la hausse en mars dernier ses objectifs de croissance et de marge pour 2021, Korian relève significativement à cet horizon son objectif de génération de cash : objectif de cash-flow libre opérationnel porté à 300 millions d'euros (vs 225 ME plan K-2020), objectif de croissance moyenne du chiffre d'affaires supérieure à 8% (vs. 5% plan K-2020) avec un pipeline de plus de 14.000 nouveaux lits, objectif de marge d'Ebitda attendue supérieure à 15,5% (vs circ.14,5% plan K-2020), sur la base d'un taux de détention immobilière d'environ 25% et structure financière solide : levier retraité maintenu inférieur à 3,5x, LTV du portefeuille immobilier autour de 50%.

CNP a conclu un accord évalué à 7 milliards de reals, soit 1,53 milliard d'euros, pour la distribution au Brésil de polices d'assurance dans le réseau de l'établissement public Caixa Economica Federal. L'accord porte sur la commercialisation de contrats d'assurances vie, de l'épargne retraite et de l'assurance crédit jusqu'en 2046, précise Caixa.

Casino confirme avoir reçu une marque d'intérêt de la part d'Aldi France portant sur l'acquisition de Leader Price en France métropolitaine. A la suite de cette marque d'intérêt, le Groupe Casino et Aldi France sont entrés en discussions en vue d'aboutir à la remise d'une offre ferme par Aldi France.

Derichebourg Environnement a signé avec la société Layro un contrat en vue de l'acquisition du groupe Lyrsa, leader espagnol du recyclage de déchets métalliques. La concrétisation de cette acquisition est soumise à la réalisation de conditions suspensives, dont l'examen de l'opération par les autorités espagnoles en charge du contrôle des concentrations.

Crédit Agricole : Moody's a relevé le 19 septembre la note de crédit long terme des entités du groupe suivantes : les Caisses Régionales, Crédit agricole SA et Crédit Agricole CIB. Cette note passe de 'A1' à 'Aa3'.

CIS : Le résultat net part du groupe atteint 2,5 ME, soit une augmentation de 4,4% par rapport à l'exercice précédent, et ce malgré un impact négatif de l'application de la norme IFRS 16 de (0,1) ME.

Cegedim : Le résultat opérationnel courant a progressé de 5,8% pour s'établir à 12,6 millions d'euros au premier semestre 2019. Il représentait 5,1 % du chiffre d'affaires au premier semestre 2019 contre 5,2% au premier semestre 2018. L'incidence de l'application de la norme IFRS 16 sur le résultat opérationnel courant est peu significative. Le résultat net consolidé s'établit en perte de 10,2 millions d'euros au premier semestre 2019 contre un profit de 0,7 million au premier semestre 2018.

Alten : Le résultat opérationnel d'activité progresse de 13,5% à 116,6 ME alors que le résultat net s'établit à 76,4 ME, soit +1,9%.

CHIFFRE D'AFFAIRES-RÉSULTATS

Witbe, Abivax, Videlio, ESI Group, Genkyotex, La Foncière Verte, Sodifrance, DNXCorp, Marie Brizard Wine & Spirits, Réalités

ANALYSTES

Barclays débute le suivi du dossier Philips avec un avis à "surpondérer" en ciblant un cours de 51 euros.

EN BREF

Geci International : bientôt transféré sur Euronext Growth.

Xilam remanie son état-major.

Officiis Properties : REOF Holdings franchit les 90% de capital.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com