Cotation du 19/09/2019 à 18h05 CAC 40 +0,68% 5 659,08
  • PX1 - FR0003500008

Préouverture Paris : pourquoi il y a quand même quelque chose à attendre du CAC40 aujourd'hui...

Préouverture Paris : pourquoi il y a quand même quelque chose à attendre du CAC40 aujourd'hui...
Préouverture Paris : pourquoi il y a quand même quelque chose à attendre du CAC40 aujourd'hui...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Trente minutes avant le coup d'envoi de la séance du jour, la tendance est à une très légère baisse dans les premiers échanges. Le CAC40, qui a cédé un peu de terrain hier en clôture, s'est éloigné des 5.600 points et a remisé au placard l'espoir de s'approcher rapidement de son plus haut annuel de fin juillet à 5.672,77 points. Peu de mouvement attendu ce matin en l'absence de statistiques majeures ou même de publications de poids lourds de la cote parisienne.

Les investisseurs devraient en garder sous le pied. Ils sont désormais tournés vers le rendez-vous de la BCE fixé à jeudi, gardant espoir dans la capacité des banques centrales à assouplir un peu plus leurs politiques monétaires. D'ici là, on pourrait penser qu'il y a peu à attendre des marchés, où les prises de risques devraient s'avérer réduites.

Des statistiques sont tout de même à suivre comme la production industrielle italienne à 10h et la production industrielle française à 8h45... De quoi faire bouger la cote parisienne? Pourquoi pas! Et c'est sans compter d'éventuels et toujours possibles tweets de Donald Trump, susceptibles de doper la cote! De plus, certains investisseurs pourraient commencer à se positionner, pour parier sur la décision de la BCE de jeudi...

Le rendez-vous de la semaine est en effet fixé à jeudi et la Banque centrale européenne pourrait bien choisir de réduire son taux de dépôt et annoncer une relance de son programme de rachat d'actifs via un nouveau volet de "quantitative easing". Des gestes sont également attendus de la part de la Réserve fédérale, dont le président Jerome Powell a déclaré vendredi dernier que la banque centrale continuerait à agir de manière appropriée pour soutenir la croissance de l'économie, une formule déjà usitée par le président de la Fed et synonyme, pour les marchés, du maintien d'un biais monétaire accommodant. Une perspective que voudront jouer dès aujourd'hui de nombreux investisseurs...

WALL STREET

Après un début de séance de lundi dans le vert, dans l'attente de baisses de taux de la BCE et de la Fed, Wall Street a réduit ses gains en soirée. Les espoirs d'accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis ont cependant soutenu la cote, après des déclarations encourageantes de la part du secrétaire américain au Trésor. Le pétrole a poursuivi sa hausse, l'Arabie saoudite ayant réaffirmé son intention d'appliquer l'accord Opep+ malgré le limogeage du ministre saoudien de l'Energie. Des rumeurs de plan de relance en Allemagne ont par ailleurs soutenu le cours de l'euro et les taux souverains européens.

A la clôture, l'indice Dow Jones a avancé de 0,14% à 26.835 points, tandis que l'indice large S&P 500 a fini proche de l'équilibre (-0,01%) à 2.978 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologies et biotechnologiques, a reculé de 0,19% à 8.087 pts.

ECO ET DEVISES

France :
- Emploi salarié, deuxième trimestre. (07h30)
- Indice de la production industrielle, juillet. (08h45)

Etats-Unis :
- Rapport JOLTS concernant les ouvertures de postes. (16h00)

Europe :
- Production industrielle italienne. (10h00)
- Taux de chômage britannique. (10h30)

L'once de métal jaune s'échange à 1.509$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1043$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 62,59$.

VALEURS A SUIVRE

Renault : Les relations entre Renault et Nissan "ont semblé se réchauffer au cours d'un été plutôt studieux", marqué par des discussions au cours desquelles "même les dossiers les plus sensibles ont été mis sur la table", rapporte le quotidien Les Echos.

Dassault Systèmes a placé avec succès ses premières obligations senior en euro non sécurisées en quatre tranches pour un total de 3,65 milliards d'euros. Cette émission obligataire est distribuée selon les maturités suivantes : des tranches de 3 ans et 5 ans à zéro coupon et de 7 ans et 10 ans dont les rendements sont de 0,19% et 0,44% respectivement. Le taux d'emprunt moyen qui résulte de cette émission obligataire est de 0,16% pour d'une durée moyenne d'environ 7 ans.

Air France KLM a confirmé avoir déposé une offre pour la compagnie aérienne Aigle Azur. 13 autres repreneurs se sont signalés.

Séché Environnement : Le résultat net part du Groupe s'établit à 7,6 ME soit 2,3% du chiffre d'affaires contributif. Hors impact de la 1ère application de la norme IFRS 16 pour (0,2) ME, il se serait établi à 7,8 ME (9,2 ME au 30 juin 2018).

Vallourec a annoncé un contrat de 900 millions de dollars attribué par la compagnie pétrolière nationale d'Abu Dhabi (Abu Dhabi National Oil Company ou ADNOC) pour la fourniture de tubes OCTG, sur cinq ans avec une clause d'extension de deux ans.

CHIFFRE D'AFFAIRES-RÉSULTATS

Crossject, Delta Plus Group, Implanet

ANALYSTES

Société Générale passe à la vente sur BNP Paribas en visant un cours de 37,50 euros.

Bernstein reste à 'surperformance' sur le dossier LVMH avec un cours cible ajusté en hausse à 420 euros.

JP Morgan est à 'surpondérer' sur Worldline en ciblant un cours de 74 euros mais Credit Suisse est toujours à 'sousperformance' avec un objectif de cours ajusté à 51 euros.

Genesta reste à 'achat fort' sur BigBen avec un cours cible de 16,90 euros.

EN BREF

Pharmasimple : franchissement des 5% de la part d'un groupe d'investisseurs du web.

Gévelot : se renforce sur le marché canadien des pompes.

Scor : solidité financière confirmée par S&P.

Oxatis : un partenariat avec Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels.

Global Bioenergies : changements au conseil d'administration.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com