Cotation du 24/05/2019 à 18h05 CAC 40 +0,67% 5 316,51
  • PX1 - FR0003500008

Préouverture Paris : pas de reprise technique en vue

Préouverture Paris : pas de reprise technique en vue

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Malgré la chute de la veille, la tendance est encore lourde ce matin sur les marchés européens, dans le sillage de Wall Street et des places asiatiques en matinée. Les indicateurs avancés des principaux indices perdent plus de 20 points vers 8h30, ce qui constitue le signal d'une poursuite d'une consolidation conséquente. La séance sera marquée par une nervosité accrue sur les marchés financiers et une série d'indicateurs macroéconomiques.

HIER A WALL STREET

Wall Street était orienté en forte baisse lundi, en l'absence de statistiques ou de publications financières importantes. Les marchés ont lourdement consolidé, dans l'attente d'une confirmation plus concrète des récents indicateurs économiques plus positifs aux États-Unis. Par ailleurs, les prévisions de croissance de la Banque Mondiale pour cette année tendaient à accentuer la frilosité des intervenants et les prises de bénéfices. Le DJIA retombait de 2,35% à 8.339 pts, alors que le Nasdaq Composite décrochait de 3,35% à 1.766 pts.

ECO ET DEVISES

Le programme est chargé aujourd'hui. Dès 8h45, place à la consommation des ménages français de mai (consensus -0,3% m/m ; -0,6% y/y), puis à 8h50 à l'indice de confiance des affaires de juin (consensus 74), avant à 9h00 les indices PMI Manufacturing & Services de juin (Consensus 45 Manufacturing ; 48,5 Services). Aux Etats-Unis, c'est le premier jour de la nouvelle réunion du FOMC de la Fed, qui aboutira à une décision sur les taux demain. L'indice de confiance des investisseurs est prévu à 16h00 et les chiffres de l'immobilier ancien en mai aussi (consensus +3%). Notons enfin que l'OCDE publiera ce matin ses perspectives économiques mises à jour.

Sur le marché des changes, l'Euro souffre autour des 1,3860 Dollar. La chute des marchés a assommé le baril de pétrole, qui se traite sous les 68$ pour le Brent comme pour le WTI. L'once d'or est également sous pression à 917$, contre 933$ hier.

VALEURS A SUIVRE

* Peugeot : le constructeur annonce ce matin le lancement d'une OCEANE de 500 Millions d'Euros, qui pourrait être portée à 575 ME en fonction de la demande. Elle est destinée à répondre aux "besoins généraux" de financement du constructeur, en particulier pour continuer à innover et à lancer ses programmes clefs. Mais PSA fait surtout le point sur son activité. Le constructeur estime que le marché européen va baisser de -12% cette année, contre -20% redouté initialement, mais souligne que le marché est avant tout un marché "promotionnel", dopé par les aides gouvernementales qui favorisent les véhicules du "segment B", sur lesquels les marges sont moindres. Dans le même temps, les incertitudes demeurent, notamment sur le fait de la reconduction ou non des aides gouvernementales en 2010 (qui, si elles ne l'étaient pas, amènerait à réduire la production en fin d'année), sur le niveau des moyens commerciaux à engager pour maintenir la part de marché de Peugeot et Citroën, sur le soutien à apporter aux fournisseurs, et sur l'évolution des matières premières. En conséquence, la société craint une perte opérationnelle courante de 1 à 2 Milliards d'Euros cette année.

* Danone : le groupe annonce aujourd'hui les résultats de son augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires pour un montant de 3 Milliards d'Euros dont la période de souscription s'est achevée vendredi 12 juin 2009. La demande totale pour cette augmentation de capital s'est élevée à environ 5,5 Milliards d'Euros correspondant à un taux de sursouscription de 182%. Le règlement-livraison ainsi que l'admission à la cote des actions nouvelles sur le marché Euronext Paris et le SIX Swiss Exchange interviendront jeudi 25 juin 2009.

* Air France KLM : le sous-marin de poche "Nautile" de l'IFREMER est toujours à la recherche des boîtes noires du vol AF447 qui s'est abimé dans l'Océan Atlantique en début de mois. Selon 'Le Monde' ce matin, un signal "très faible" aurait été capté par des bâtiments de la Marine française. Mais la récupération n'est pas assurée compte-tenu d'un relief compliqué et des grandes profondeurs. Le quotidien précise que les boîtes noires vont continuer à émettre pendant environ 8 jours, avant la fin de leur autonomie.

* Carrefour : la direction du distributeur s'est attachée les services du cabinet McKinsey pour trouver les économies possibles au sein du groupe. Cela devrait se traduire par un chiffrage dépassant les 2 Milliards d'Euros d'ici 2012, selon 'Le Figaro' ce matin, qui précise que le distributeur n'a pas souhaité commenté les chiffres. Le directeur général Lars Olofsson n'a cependant pas encore validé ces données, selon le quotidien, qui indique que certains dirigeants les jugent ambitieuses. De gros efforts seraient notamment prévus sur la logistique et la gestion des approvisionnements, mais aussi sur des assortiments plus réduits. 'Le Figaro' ajoute qu'Olofsson veut également réorganiser tout le service achats, afin d'obtenir des conditions plus avantageuses, à l'image de ce que réalise Leclerc depuis plusieurs années. Le quotidien conclut en estimant que ces ambitions auront à coup sûr leur contrepartie sociale. Par ailleurs, le quotidien 'Les Echos' relaie le fait que Nochi Dankner via son groupe Koor, a obtenu de son conseil le droit d'investir 636 Millions d'Euros dans Carrefour, ce qui pourrait représenter peu ou prou 3% du capital du distributeur dont il détenait déjà 0,25%.

* Areva : à la recherche de capitaux frais, le groupe étudie la cession des 11% qu'il détient dans STMicroelectronics... Selon 'Le Figaro' du jour, la vente est sérieusement à l'étude, même si elle promet d'être 'très complexe'. En effet, si cette cession rapporterait environ 500 ME au cours actuels, la vente des titres STM forcerait aussi Areva à enregistrer dans ses comptes une moins-value de plusieurs centaines de millions d'euros. De plus, le dossier est un véritable casse-tête juridique étant donné la structure du capital de STM. La France, via Areva et le CEA, et l'Italie (via Finmeccanica et la Caisse des dépôts italienne), sont regroupées dans un holding de droit néerlandais qui détient 27,5% du fabricant de puces électroniques. Si Areva cédait ses titres, la question de l'équilibre franco-italien se poserait, et la CDC et le FSI (Fonds stratégique d'investissement) pourraient alors être sollicités, estime le quotidien.

* EDF Energies Nouvelles : la filiale d'EDF annonce que le parc éolien de Minervino, dans la région des Pouilles en Italie, est opérationnel. D'une capacité installée de 32 MW, il comporte seize turbines fournies par le fabricant allemand REpower. Ce parc est détenu à part égale par EDF EN Italia, filiale à 95 % d'EDF Energies Nouvelles, et par Fri-El-Green Power, un partenaire local. La centrale de Minervino est la cinquième réalisation d'EDF Energies Nouvelles dans l'éolien en Italie et la deuxième dans la région des Pouilles. A ce jour, EDF Energies Nouvelles a mis en service 266,1 MW bruts en Italie, dont 126,4 MW détenus en propre.

* Orco Property Group : le groupe immobilier a publié cette nuit un communiqué par lequel la société explique avoir constaté avec Colony Capital "qu'il était nécessaire de permettre au management d'Orco Property Group de mettre en oeuvre et de finaliser la restructuration de la dette obligataire". En conséquence, les termes de leur accord du 29 avril 2009 ont été modifiés. L'avenant à l'accord initial emporte attribution à ColOG, une société détenue par des fonds gérés par Colony Capital, après une période de négociation allant jusqu'au 30 novembre 2009 et l'approbation de l'assemblée générale des actionnaires d'Orco, des bons de souscription d'actions permettant de souscrire à une augmentation de capital d'Orco Property Group à 7 Euros par action pour un montant envisagé de l'ordre de 80 Millions d'Euros et une participation qui ne dépasserait pas 30% du capital de la société. Une augmentation de capital au même prix (7 Euros par action) sera offerte à tous les actionnaires d'Orco à proportion d'une nouvelle action pour une action existante. L'exercice des BSA par Colony Capital serait notamment conditionné au succès de la restructuration de la dette obligataire, menée dans le cadre de la Procédure de Sauvegarde. L'opération sera soumise à l'approbation de l'assemblée générale extraordinaire des actionnaires d'Orco et fera l'objet d'un prospectus déposé auprès des autorités de marché compétentes. Orco indique qu'au terme de cette opération, "tous les actionnaires" bénéficieraient des mêmes conditions de souscription à l'augmentation de capital. L'entreprise fera le point lors de son assemblée générale ordinaire le 8 juillet prochain. Les deux groupes auraient dû initialement parvenir à un accord plus tôt, qui aurait dû aboutir à une augmentation de capital réservée à ColOG de 25 ME avant le 22 juin.

* Lacroix : l'entreprise, dont le chiffre d'affaires semestriel (octobre à mars) avait décru de -5,1% à 121,6 Millions d'Euros, publie ce matin ses résultats de la période. Le résultat opérationnel courant chute de -60,4% à 4,2 ME, pour un bénéfice net réduit de -71% à 2 ME. La forte contraction s'explique principalement par le second trimestre très difficile de la branche Signalisation, grevée par l'attentisme des collectivités locales, et une sévère baisse de l'activité dans l'Electronique. Enfin, la Télégestion résiste bien. "Dans ce contexte économique et malgré un second semestre en nette amélioration, les résultats 2009 s'inscriront en baisse. Ceux-ci permettront néanmoins au groupe d'améliorer sa structure financière, lui autorisant ainsi de saisir les opportunités de croissance le renforçant dans chacun de ses métiers", explique la direction.

* SoiTec : enfin une bonne nouvelle pour le groupe isérois, qui annonce avoir reçu des commandes "urgentes" de la part de ses principaux clients avec des ajustements en hausse significative de leur demande pour les premiers mois de l'exercice en cours démarré début avril. Le groupe anticipe désormais une croissance séquentielle de son chiffre d'affaires du premier trimestre 2009-2010 supérieure à 20% par rapport au quatrième trimestre de l'exercice précédent. C'est justement au quatrième trimestre 2008-2009 que SoiTec avait enregistré le plus important recul de son chiffre d'affaires (-45% en glissement annuel à 35,9 ME). Au mois de mai lors de la publication des résultats 2008-2009, le groupe avait annoncé qu'il constatait toujours un niveau d'activité "faible avec un niveau de demande à court terme relativement stable en variation séquentielle" sur ce premier trimestre 2009-2010. Soitec ajoute que les premières indications pour le second trimestre attestent d'un niveau "soutenu d'activité avec la possibilité d'une nouvelle croissance séquentielle qui devra être confirmée au cours des prochains mois". Dans un contexte d'incertitude générale sur une amélioration continue de la demande finale au cours du second semestre, SoiTec répète d'ailleurs ne pas être en mesure de fournir une prévision d'activité sur l'ensemble de l'exercice 2009-2010.

* Natixis : l'Autorité de la concurrence a autorisé lundi la fusion Banque Populaire/Caisse d'Epargne sous réserve d'engagements destinés à remédier aux problèmes de concurrence à La Réunion.

©2009-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com