Cotation du 17/06/2019 à 18h05 CAC 40 +0,43% 5 390,95
  • PX1 - FR0003500008

Préouverture Paris : le CAC40 va tenter de regagner une partie du terrain perdu hier

Préouverture Paris : le CAC40 va tenter de regagner une partie du terrain perdu hier
Préouverture Paris : le CAC40 va tenter de regagner une partie du terrain perdu hier
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le balancier se poursuit sur les marchés, au gré des anticipations des acteurs concernant le conflit commercial entre les Etats-Unis et ses partenaires, notamment chinois... Un coup en arrière, un coup en avant... Et après le fort coup en arrière d'hier à Paris, le balancier devrait accoucher d'un coup vers l'avant, plus modeste, ce matin à l'ouverture. C'est d 'ailleurs la tendance depuis le début du mois de mai sur les marchés où les séances de baisse sont plus marquées que les rebonds... Le CAC40 a abandonné environ 250 points depuis son plus haut de 2019.

Les marchés sont rassurés par la décision des Etats-Unis de lever temporairement une partie des restrictions visant le géant chinois des télécoms Huawei. Le département américain du Commerce est ainsi revenu lundi sur une partie des restrictions qu'il a imposées à Huawei en l'autorisant temporairement, jusqu'au 19 août, à conserver ses réseaux existants et à fournir des mises à jour logicielles pour ses téléphones.

Les relations entre Huawei et l'administration américaine étant devenues un symbole fort sur les marchés, une sorte de témoin de l'état des tensions entre américains et chinois, la décision d'hier soir apparaît logiquement comme favorable et s'inscrivant dans une forme de détente...

WALL STREET

Wall Street a commencé la semaine dans le rouge, les sociétés technologiques américaines tirant les conséquences du bannissement du groupe chinois Huawei Technologies des marchés américains... Google (Alphabet, -2%) va ainsi cesser de fournir ses services aux smartphones de Huawei, selon la presse, tandis que les fabricants de semi-conducteurs vont eux aussi devoir arrêter de vendre leurs composants à l'équipementier télécoms chinois. Apple a perdu 3,1%, dans la crainte des conséquences sur le fabricant de l'iPhone de la montée des barrières douanières entre la Chine et les Etats-Unis.

A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé 0,33% à 25.679 points, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 0,58% à 2.840 pts, et que le Nasdaq composite a fini en baisse plus appuyée de 1,46% à 7.702 pts. L'indice SOX de Philadelphie, qui reflète les semi-conducteurs, a plongé de 4%, entraîné notamment par Qualcomm (-6%), Broadcom (-6%), Intel (-2,9%), AMD (-2,9%), Nvidia (-3%), Xilinx (-3,5%) ou encore Lumentum (-4%).

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Reventes de logements existants. (16h00)

Europe :
- Indice de confiance des consommateurs en Europe. (10h00)

La Banque de Réserve d'Australie (RBA) étudiera l'éventualité de baisser les taux en juin pour soutenir l'économie, a déclaré mardi le gouverneur Philip Lowe, tout en appelant le gouvernement à réduire l'impôt sur le revenu et à augmenter la dépense publique.

La parité euro / dollar atteint 1,1152$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 72,26$. L'once d'or se traite 1.276$.

VALEURS A SUIVRE

Plastivaloire émet un avertissement sur l'ensemble de l'exercice 2018-2019. Pour tenir compte du contexte conjoncturel qui perdure dans l'Automobile et du renchérissement de certains coûts de production, le Groupe vient d'ajuster prudemment son objectif de chiffre d'affaires annuel autour de 730 ME et celui de marge d'Ebitda autour de 10% (en tenant compte de l'impact favorable des nouvelles normes comptables internationales, notamment IFRS 15 et IFRS 16). Précédemment, Plastivaloire anticipait un chiffre d'affaires 2018-2019 de 745 ME, avec un objectif de marge d'EBITDA autour de 11%.

Aéroports de Paris : Le Conseil d'administration s'est réuni le 20 mai et a décidé de proposer au Président de la République, de nommer Augustin de Romanet en qualité de Président-directeur général d'Aéroports de Paris.

Marie Brizard Wine & Spirits a signé, le 17 mai, avec ses partenaires bancaires, une lettre confirmant le maintien du sursis à l'exigibilité anticipée du prêt moyen terme jusqu'au 28 février 2020 en renonçant à l'une des conditions initiales qui subordonnait ce maintien à un accord au 20 mai 2019. Les autres termes et conditions de ce sursis, tels que présentés dans le communiqué de presse du 25 janvier et la note d'opération du 28 février 2019 demeurent inchangés.

ANALYSTES

HSBC repasse d'acheter à 'conserver' sur le dossier Wendel avec un cours cible ajusté à 139 euros.

MainFirst est à 'surperformance' sur le titre BioMérieux avec un cours cible de 82 euros.

Citi est 'neutre' sur Vicat en visant un cours de 45 euros.

EN BREF

Genkyotex publication de données d'efficacité précliniques du GKT831 dans la fibrose cholestatique.

Bilendi : bisbilles avec Qwamplify en vue de l'Assemblée générale.

Séché Environnement se refinance à bon compte sur le marché obligataire.

Teleperformance : S&P confirme la note d'endettement à long terme du groupe.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com