Cotation du 11/12/2019 à 10h01 CAC 40 -0,35% 5 827,67
  • PX1 - FR0003500008

Préouverture Paris : le CAC40 sans véritable tendance

Préouverture Paris : le CAC40 sans véritable tendance
Préouverture Paris : le CAC40 sans véritable tendance
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Les investisseurs ne perdent pas leurs nerfs malgré l'interminable round de négociations entre la Chine et les Etats-Unis. Et il ne s'agit que du round numéro 1, la presse chinoise indiquant que les officiels du pays de Mao étaient prêts à en mener 3. Ce mardi, Liu He, s'est entretenu par
téléphone avec le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, et le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin. Et ?

Les deux camps seraient parvenus à un consensus sur la résolution de problèmes et ont convenu de maintenir les échanges sur les questions en suspens... L'annonce contribue à alimenter les espoirs et fait suite à de nombreux signes encourageants, que ce soit les concessions chinoises sur l'amélioration de la protection de la propriété intellectuelle ou les déclarations des présidents chinois et américain la semaine dernière... Mais toujours pas d'accord final.

Les marchés veulent y croire et sont toujours aussi optimistes à l'image des trois indices américains qui ont inscrit de nouveaux records hier en clôture. A plus de 28.000 points pour le Dow Jones! A Paris, la tendance est plus hésitante ce matin et le CAC40 est attendu sur une note indécise, proche de la clôture d'hier à 5.924 points.

WALL STREET

La cote américaine a été animée par les grandes opérations de fusion-acquisition, dont l'achat de Tiffany (+6,2%) par LVMH (+2%) pour 16,2 milliards de dollars, et celui de TD Ameritrade (+7,5%) par Charles Schwab (+2,3%) pour 26 Mds$.

A la clôture, les trois principaux indices américains ont fini sur de nouveaux records historiques. Le Dow Jones a gagné 0,68% à 28.066 points, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 0,75% à 3.133 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a bondi de 1,32%, à 8.632 pts.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Balance du commerce international de biens. (14h30)
- Indice S&P Corelogic Case-Shiller des prix de l'immobilier. (15h00)
- Indice des prix de l'immobilier de la Federal Housing Finance Agency (FHFA). (15h00)
- Ventes de logements neufs. (16h00)
- Indice de confiance des consommateurs du Conference Board. (16h00)
- Indice manufacturier de la Fed de Richmond. (16h00)

Europe :
- Indice GfK allemand du moral des consommateurs. (08h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.458$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1013$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 63,57$.

VALEURS A SUIVRE

Faurecia confirme l'ensemble de ses objectifs financiers pour 2019 et annonce aujourd'hui ses objectifs financiers pour 2022 : avec un carnet de prises de commandes record estimé à 68 milliards d'euros pour les trois exercices 2017, 2018 et 2019, la croissance annuelle moyenne des ventes de Faurecia devrait être supérieure à 5% entre 2019 et 2022 pour atteindre plus de 20,5 milliards d'euros en 2022. Sur la même période, les trois activités historiques devraient enregistrer un taux de croissance annuel moyen supérieur à 4 % (CAGR de plus de 6 % pour l'activité Interiors en incluant le projet d'acquisition de SAS) et Faurecia Clarion Electronics devrait doubler ses ventes publiées. La marge opérationnelle devrait atteindre 8% des ventes en 2022 (contre un objectif confirmé d'au moins 7% en 2019). Cette augmentation sera réalisée grâce au levier opérationnel sur les ventes et à des initiatives majeures du Groupe, parmi lesquelles la transformation digitale et l'accélération de l'innovation dans les nouveaux périmètres de technologies. La marge opérationnelle sera en hausse dans toutes les activités. Le cash-flow net devrait atteindre 4% des ventes d'ici 2022 grâce au programme "Convert2Cash". La stratégie d'allocation de la trésorerie restera centrée sur des acquisitions "bolt-on" et une juste rémunération des actionnaires.

Poxel S.A. annonce aujourd'hui des premiers résultats positifs de la période d'extension de 36 semaines en ouvert de l'étude de phase III TIMES 3 sur l'Imeglimine dans le traitement du diabète de type 2 au Japon.

Cap Gemini : Paul Hermelin persiste et signe. Comme il l'a répété à plusieurs reprises, le PDG du géant européen des services informatiques ne relèvera pas son offre de 14 euros par titre sur Altran. Et ce malgré les multiples appels du fonds activiste Elliott qui estime que l'offre de rachat amicale dévoilée en juin par Capgemini sous-évalue Altran. "Il ne changera pas", a assuré Paul Hermelin à Reuters. "J'ai lu le troisième trimestre d'Altran. Je n'ai rien vu qui me pousse à relever le cours". Capgemini a fixé à 50,1% le seuil à partir duquel l'opération sera considérée comme réussie. "Nous sommes prêts à vivre et à travailler avec des minoritaires. Et nous disons que, à plus de 90%, la création de valeur est possible avec deux sociétés cotées côte à côte", a assuré Paul Hermelin, qui s'est dit "assez confiant" dans les chances de réussite de l'opération.

Arkema a réalisé le placement d'une émission obligataire à échéance 10 ans portant un coupon annuel de 0,75%. Cette opération permet au groupe de refinancer son émission obligataire senior de 480 millions d'euros à 3,85% arrivant à échéance en avril 2020 en profitant de conditions de marché particulièrement favorables.

Bigben Interactive : Le résultat opérationnel courant (ROC), qui tient compte de dotations aux amortissements en hausse (+3,5 ME sur la période) consécutives au nombre croissant de sorties de jeux vidéo, ressort en nette progression de 53,7% à 13,4 ME, soit une marge de 10,5% en hausse de 2,3 points. Après imputation des éléments non récurrents, principalement composés de charges liées à des plans d'attribution gratuite d'actions, le résultat opérationnel atteint 11,9 ME. Le résultat net, après une charge financière nette de 1 ME et l'imputation de l'impôt sur les résultats, s'établit au 1er semestre 2019/20 à 8,3 ME (6,6% du CA), en hausse de 35,9%.

Trigano a vu son bénéfice opérationnel courant reculer à 210,4 millions d'euros (-8,5%), soit une marge de 9% contre 9,9% en 2018-2019). Le bénéfice net s'établit à 167,5 ME contre 187,2 ME en 2017-2018 (-10,5%). Il sera proposé à l'Assemblée Générale du 7 janvier 2020 le maintien d'un dividende de 2 euros par action.

Rallye / Foncière Euris / Finatis vont rester sous la protection de la justice pendant six mois supplémentaires. Les sociétés d'investissement de Jean-Charles Naouri ont obtenu la prolongation, jusqu'au 23 mai, de leur placement sous procédure de sauvegarde.

CHIFFRE D'AFFAIRES-RÉSULTATS

Generix Group

ANALYSTES

Citi repasse à l'achat sur Orange.

Berenberg conserve Air Liquide.

EN BREF

OL Groupe : discussions exclusives en vue de l'acquisition du Reign FC.

Orange : lancement d'Orange Bank en Espagne !

DNXCorp : ouverture de l'offre partielle de rachat.

Crédit Agricole CIB boucle la cession de 6% de la Banque Saudi Fransi.

SuperSonic Imagine : réouverture de l'OPA initiée par Hologic.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com