Cotation du 17/10/2019 à 18h05 CAC 40 -0,42% 5 673,07
  • PX1 - FR0003500008

Préouverture Paris : le CAC40 peut-il encore bénéficier d'un effet Fed ?

Préouverture Paris : le CAC40 peut-il encore bénéficier d'un effet Fed ?
Préouverture Paris : le CAC40 peut-il encore bénéficier d'un effet Fed ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

C'est désormais à la Fed de jouer ! Le rendez-vous est fixé à 20 heures ce soir pour une baisse des taux des fed funds, la deuxième de l'année... Ou pas! Le suspense sur une baisse est en effet désormais fort puisqu'il n'y a plus que 56,5% des investisseurs recensés par le panel Fedwatch de CME-Group à attendre une baisse d'un quart de point. 43,5% n'attendent plus rien de la Fed aujourd'hui! Un rapport de force qui s'équilibre depuis la fin de la semaine dernière où la baisse d'un quart de point remportait quasiment tous les suffrages. Il faut dire que la robustesse de la croissance américaine est telle que la doper artificiellement n'apparaît plus comme souhaitable pour de nombreux observateurs. Reste à savoir ce qu'en pense la Fed.

Les prises de risque s'annoncent donc limitées sur le CAC40 aujourd'hui. En attendant la décision de ce soir, l'indice parisien devrait se retrouver de nouveau sur le niveau des 5.600 points d'après les premières indications disponibles.

Côté géopolitique et pétrole, les autorités saoudiennes se veulent rassurantes sur leur capacité à retrouver des niveaux de production conformes, plus rapidement que prévu, après l'attaque sur ses sites de production. Pour autant, si les craintes d'un choc pétrolier après les attaques du week-end s'apaisent dans l'immédiat, les tensions politiques avec l'Iran sont incandescentes.

Côté valeurs, de l'animation en vue sur les petites et moyennes capitalisations, avec plusieurs publications intervenues depuis hier soir, notamment pour quelques biotechs.

WALL STREET

La Bourse de New York a terminé en légère hausse mardi, le ministre saoudien de l'Energie ayant confirmé que les installations pétrolières saoudiennes seront remises en état d'ici à la fin du mois. La hausse a revanche été limitée par l'incertitude concernant les annonces de la Fed, mercredi, qui pourraient décevoir les attentes des marchés. Le cours du pétrole a rechuté d'environ 6%, après sa flambée de 15% lundi. Les obligations ont été recherchées, faisant reculer les taux d'intérêts des emprunts d'Etat.

A la clôture, l'indice Dow Jones a progressé de 0,13% à 27.110 points, tandis que l'indice large S&P 500 a fini en hausse de 0,26% à 3.005 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologies et biotechnologiques, a avancé de 0,40% à 8.186 pts. En Europe, l'EuroStoxx 50 a fini proche de l'équilibre (+0,08%) et le CAC 40 a repris 0,24%.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Mises en chantier de logements et permis de construire. (14h30)
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (16h30)
- Communiqué monétaire de la Fed. (20h00)
- Prévisions économiques de la Fed. (20h00)
- Conférence de presse de Jerome Powell. (20h30)

Europe :
- Indice britannique des prix à la consommation. (10h30)
- Indice final européen des prix à la consommation. (11h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.502$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1066$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 64,73$.

VALEURS A SUIVRE

Ubisoft Entertainment a placé avec succès des obligations à option de conversion en actions nouvelles et/ou d'échange en actions existantes (Oceane) à échéance 2024 auprès d'investisseurs qualifiés uniquement, pour un montant nominal de 500 ME.

Vallourec a délibéré sur le plan de succession du Directoire, dont le mandat arrive à échéance le 15 mars 2020. Philippe Crouzet n'ayant pas souhaité voir son mandat renouvelé, le Conseil de Surveillance a mené un processus tant interne qu'externe pour la sélection de son successeur. Au terme de celui-ci, sur recommandation du Comité des Nominations, des Rémunérations et de la Gouvernance, le Conseil a choisi Edouard Guinotte pour lui succéder dans ses fonctions de membre et Président du Directoire à l'issue de son mandat. Il sera nommé pour quatre ans.

Synergie affiche un chiffre d'affaires semestriel de 1.295 ME, en hausse de 4,6% par rapport à 2018 et de +2,2% à périmètre et devises constants. La transformation, en France, du Crédit Impôt Compétitivité Emploi (CICE) en allègements de charges sociales à compter du 1er janvier 2019 a eu un impact défavorable de 9 ME sur le résultat net. Le résultat opérationnel courant consolidé est de 52,1 ME contre 53,6 ME précédemment. Pour sa part, le résultat net atteint 27,2 ME au lieu de 36,6 ME.

CHIFFRE D'AFFAIRES-RÉSULTATS

Prodways, ASIT biotech, Erytech Pharma, Groupe Gorgé, ECA Group, Tivoly, Millet Innovation, Easyvista, Rothschild & Co, AgroGeneration, Sidetrade

ANALYSTES

UBS repasse de 'neutre' à 'achat' sur Kering en ciblant un cours de 550 euros.

EN BREF

CGG : 5 mois d'avance au Koweït.

Groupe ADP remporte plusieurs contrats aux Etats-Unis.

GTT : reçoit une commande pour les cuves de 6 éthaniers.

Adeunis va céder son activité Vokkero à Vogo.

Amoeba : émission de la neuvième tranche d'OCA.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com