Cotation du 19/01/2021 à 18h05 CAC 40 -0,33% 5 598,61
  • PX1 - FR0003500008

Préouverture Paris : le CAC40 devrait repartir du bon pied

Préouverture Paris : le CAC40 devrait repartir du bon pied
Préouverture Paris : le CAC40 devrait repartir du bon pied
Crédit photo © Reuters

LA TENDANCE

(Boursier.com) — Le CAC40 devrait repartir de l'avant. Après avoir passé toute la séance d'hier dans le vert avant de finir en très léger repli, le marché parisien devrait reprendre son ascension dans le sillage de Wall Street hier soir. La situation semble enfin se décanter sur le front politique outre-Atlantique puisque Donald Trump a autorisé l'administration américaine à entamer le processus de transition pour le président élu Joe Biden, lui donnant accès à des fonds et divers comptes-rendus. Les investisseurs ont également bien accueilli hier soir l'annonce selon laquelle Joe Biden prévoit de nommer l'ancienne présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen, au poste de secrétaire au Trésor, confiant à une économiste chevronnée la tâche de sortir les Etats-Unis de la crise due à la pandémie.

Sur le front sanitaire, les nouvelles relatives aux futurs candidats-vaccins contre le coronavirus restent également positives alors que les premières vaccinations sont espérées mi-décembre. Sur la chaîne 'NBC', le conseiller scientifique en chef de la Maison Blanche chargé de gérer le développement d'un vaccin contre le Covid, Moncef Slaoui, a estimé qu'il y avait assez de doses des vaccins de Pfizer / BioNTech et Moderna pour vacciner rapidement 20 millions d'Américains en décembre. Il a ajouté que les premières vaccinations pourraient intervenir dès le 11 décembre aux Etats-Unis si leur candidat vaccin est autorisé rapidement par la FDA, l'autorité sanitaire américaine. En attendant, la pandémie continue à faire des ravages à deux jours des fêtes de Thanksgiving...

En France, l'intervention d'Emmanuel Macron sera évidemment surveillée de près ce soir même si elle ne devrait pas réserver de surprises dans la mesure où les principales informations relatives à l'allègement du confinement sont déjà sorties dans la presse.

Wall Street

Les avancées en matière de vaccins contre le coronavirus ont une nouvelle fois soutenu les marchés américains lundi, même si à court terme, la résurgence de l'épidémie aux Etats-Unis inquiète les opérateurs. Le Covid-19 menace ainsi de peser sur la croissance dans les prochains mois, avant que la vaccination ne permette un retour progressif à une vie normale. Les statistiques du jour ont montré que les nouveaux confinements ont pesé en novembre sur l'activité économique de l'Europe, tandis que les Etats-Unis sont restés dynamiques, même si des restrictions ont été mises en place récemment dans certains Etats. A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 1,12% à 29.591 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé 0,56% à 3.577 pts, après un gain de près de 1% en début de séance. En revanche, le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a progressé plus modestement de 0,22% à 11.880 pts.

Eco et devises

L'économie allemande a finalement rebondi de 8,5% au troisième trimestre, la première économie européenne s'étant partiellement remise de l'effondrement causé par la première vague de la pandémie. Ce bond est le plus important observé depuis le début du suivi de cette statistique en 1970 et fait suite à une chute sans précédent de 9,8% au deuxième trimestre, lorsque les dépenses des ménages, les investissements des entreprises et l'exportation se sont effondrés avec la première vague de la pandémie.

Etats-Unis :
- Indice S&P Corelogic Case-Shiller des prix de l'immobilier. (15h00)
- Indice des prix de l'immobilier de la NAHB. (15h00)
- Indice de confiance des consommateurs du Conference Board. (16h00)
- Indice manufacturier de la Fed de Richmond. (16h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.829$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1849$ ce matin (+0,1%). Le baril de Brent se négocie 46,5$ (+1%).

Valeurs à suivre

* Total a annoncé lundi aux syndicats du groupe pétrolier un projet de plan de départs volontaires en France, qui pourrait se traduire par des réductions d'effectifs dans ses sièges pouvant concerner quelque 700 postes, selon les calculs de la CGT, des chiffres non confirmés par le groupe. Ce plan permettra en parallèle un dégel des embauches en vue d'attirer de nouvelles compétences au sein du groupe, a annoncé la direction dans un courrier adressé à sept centrales syndicales, dont la CGT, FO, la CFE-CGC, la CFDT et la CFTC. Les personnes choisissant d'opter pour ce plan et travaillant sur des sites de production ou de "recherche et développement" verront leurs départs compensés par des embauches de jeunes salariés. En revanche, les salariés du siège qui décideront de partir ne seront pas remplacés.

* Neoen. Bpifrance va céder 684.158 actions, soit environ 0,80% du capital, via un placement réservé aux investisseurs qualifiés, une cession qui ramènera sa participation à environ 5%.

* Arkema. Le chimiste a démarré l'augmentation de 50% des capacités de fluoropolymères Kynar dédiée à l'activité batteries lithium-ion dans son usine de Changshu en Chine en décembre 2020. Les premières livraisons commerciales sont attendues pour janvier 2021.

* JCDecaux, via sa filiale JCDecaux Royaume-Uni, a remporté un contrat publicitaire de dix ans attribué par la ville de Manchester pour diffuser des contenus digitaux sur 86 mobiliers urbains pour l'information (MUPIs), équipés de 172 écrans, en centre-ville. JCDecaux soutiendra également plusieurs importantes initiatives environnementales et communautaires de Manchester.

©2020-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !