Cotation du 13/11/2018 à 18h05 CAC 40 +0,85% 5 101,85
  • PX1 - FR0003500008

Préouverture Paris : le CAC40 au rebond avec Wall Street

Préouverture Paris : le CAC40 au rebond avec Wall Street
Préouverture Paris : le CAC40 au rebond avec Wall Street
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le vif rebond de Wall Street hier soir devrait tirer le CAC40 vers le haut ce matin à l'ouverture et même le refaire passer au-dessus des 5.000 points symboliques. Un niveau particulièrement difficile à franchir à la hausse depuis le début de semaine, puisque si cela a été le cas en séance, l'indice parisien a, au final, toujours clôturé en dessous.

Globalement, ce mois d'octobre qui s'achève aujourd'hui restera le plus mauvais depuis le mois d'août 2011! (-11,29%). Le CAC40 affiche pour le moment -9,37% avant la séance du jour qui pourrait donc permettre de limiter les dégâts.

Hier, Wall Street a notamment été propulsé en avant par Donald Trump, qui a estimé sur Fox News qu'il était possible de conclure un "grand accord" avec la Chine sur le commerce. Ce qui apparaît comme inespéré aux yeux des investisseurs! Le président américain a prévenu toutefois que des milliards de dollars de droits de douane supplémentaires étaient prêts le cas échéant.

Les publications trimestrielles sont nombreuses depuis la clôture hier soir et parmi elles, on compte quelques poids lourds de la cote parisienne, dont les titres seront à suivre à l'ouverture : L'Oréal, Sanofi, Airbus, Rexel.

WALL STREET

La Bourse de New York est restée volatile, mardi, terminant cette fois en nette hausse, après la chute de la veille. Donald Trump s'est montré optimiste quant à la conclusion d'un accord commercial avec la Chine et a jugé que la Bourse faisait "une petite pause". Les investisseurs restent nerveux, sur fond d'incertitudes commerciales et de résultats d'entreprises contrastés. Les géants d'internet ont terminé en ordre dispersé : Facebook a repris 2,9% avant ses résultats (publiés après la clôture), mais Amazon a encore cédé 0,55% et s'affiche désormais en zone baissière ("bear market") avec un recul de plus de 20% sur ses plus hauts. General Electric a plongé de 8,8% après une perte historique de 23 Mds$ au 3ème trimestre et une quasi-suppression de son dividende.

A clôture, l'indice Dow Jones a repris mardi 1,77% à 24.874 points (après -0,99% lundi), tandis que l'indice large S&P 500 a rebondi de 1,57% à 2.682 pts (-0,66% lundi) et que l'indice Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques est remonté de 1,58% à 7.161 pts (après (-1,63% lundi).

ECO ET DEVISES

France :
- Indice des prix à la consommation, résultats provisoires, octobre 2018. (08h45)

Etats-Unis :
- Rapport d'ADP sur l'emploi privé. (13h15)
- Indice du coût de l'emploi. (13h30)
- Rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques américains. (15h30)

Europe :
- Taux de chômage italien. (10h00)
- Prix à la consommation (lecture préliminaire) en Europe. (11h00)
- Taux de chômage en Europe. (11h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1343$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 76,53$. L'once d'or se traite 1.225$.

VALEURS A SUIVRE

Sanofi Le groupe annonce une progression de 10,3% du résultat net des activités à 2,3 milliards d'euros à changes constants sur la base d'un chiffre d'affaires en hausse de 6,3% à 9,4 milliards. Pour la deuxième fois de l'année, Sanofi révise à la hausse sa fourchette de prévision de bénéfice net par action. Il vise désormais une croissance comprise entre +4% et +5% (contre +3 à +5% auparavant) à taux de change constant, sur la base d'un impact de change estimé à environ -6%.

Rexel : Le Résultat net s'inscrit à 178,1 ME sur 9 mois 2018, en hausse de 8,8%. Le Résultat net récurrent est en hausse de 15,3% à 240,1 ME sur 9 mois. Rexel confirme ses objectifs financiers pour l'exercice 2018.

TF1 : Le taux de marge opérationnelle courante incluant les coûts de diffusion de la Coupe du Monde de 72 ME, est stable sur un an à 7,9%. Hors coût de la Coupe du Monde, le taux de marge opérationnelle courante s'élève à 12,4%, en hausse de 4,5 points par rapport à l'année précédente. Le résultat net part du Groupe s'établit à 81,7 ME, en recul de 3,5 ME. Pour rappel, en 2017, le résultat net incluait le résultat de la cession de la participation dans Groupe AB.

L'Oreal : la croissance du chiffre d'affaires du groupe L'Oréal ressort à +6,8% sur 9 mois à 19.864 ME. Sur le seul T3, la croissance interne est de 7,5% à 6.473 ME de chiffre d'affaires, soit au delà des attentes des analystes.

Renault-Nissan-Mitsubishi et WeRide.ai vont renforcer leur présence sur le marché chinois des services pour véhicules autonomes. Suite à une levée de fonds en série A, Alliance Ventures, le fonds de capital-risque de Renault-Nissan-Mitsubishi, est devenu le principal investisseur de WeRide.ai (anciennement JingChi.ai), numéro 1 chinois de la conduite autonome, spécialisé dans les technologies de niveau 4.

Air France KLM : Au troisième trimestre 2018, le résultat d'exploitation du groupe Air France-KLM a bien résisté en s'établissant à 1 065 millions d'euros, en recul de 77 millions d'euros par rapport à l'année précédente, et en hausse de 11 millions à change constant. Le résultat net ressort à 786 ME.

Ubisoft communique ses résultats du 1er semestre 2018-2019, marqués par un résultat net non-IFRS de 159 ME (1,32 euro par action sur une base diluée), contre 19,4 ME un an plus tôt. Le résultat opérationnel non-IFRS pour la période se monte à 110,2 ME, contre 3,1 ME un an avant. Le résultat opérationnel IFRS se situe pour sa part à 94,3 ME, contre -34,4 ME un an plus tôt.

Nexity: A fin septembre, le chiffre d'affaires atteint 2.497 millions d'euros, en hausse de 12% par rapport aux neuf premiers mois de l'an dernier. A périmètre constant, les revenus progressent de 9%.

Teleperformance relève son objectif annuel 2018 de croissance du chiffre d'affaires à données comparables de supérieure à +7,5% à supérieure à +8%. Le groupe confirme son objectif de marge opérationnelle courante sur l'année 2018, qui devrait être supérieure à 13,5%. Il prévoit également de poursuivre une forte génération de cash-flow. Enfin, le groupe confirme ses objectifs de chiffre d'affaires et de rentabilité à horizon 2022 avec un chiffre d'affaires supérieur à 6 MdsE et EBITA courant supérieur à 850 ME.

Akka : Le chiffre d'affaires progresse de 12,7% au troisième trimestre 2018 à 349,8 ME et la croissance organique s'élève à 12,8%. Elle était de 8,3% au T1 et de 6,2% au T2... Pour les 9 premiers mois de l'exercice, la croissance organique s'élève à 9%. L'ensemble de ces éléments permet à la société de relever à nouveau ses objectifs pour l'ensemble de l'année 2018. Akka anticipe désormais une croissance organique de 9% contre 6% précédemment. De plus, Akka confirme ses objectifs d'une marge opérationnelle d'activité de 8% avec des flux de trésorerie opérationnelle de 4,5%.

Eutelsat a ajusté en baisse son objectif annuel 2018-2019 de chiffre d'affaires, le groupe ayant perdu un contrat avec un distributeur travaillant pour le Département américain de défense. Ainsi, l'opérateur de satellites n'anticipe plus qu'une stabilité du chiffre d'affaires sur l'exercice, alors qu'il envisageait auparavant une légère croissance sur la période.

CHIFFRES D'AFFAIRES / RÉSULTATS PUBLIES :

Groupe Parot, Recylex, Balyo, Aperam, AdUX, Mastrad, CRCAM Languedoc, Lectra, Dontnod, ADL Partner, Guy Degrenne, Neovacs, Kerlink, Catana.

ANALYSTES

MainFirst abaisse de 14 à 13 euros son objectif de cours sur TF1 (surperformance).

RBC réduit de 60 à 58 euros son objectif de cours sur BNP Paribas (surperformance).

Morgan Stanley ramène à 65 euros son cours cible sur BNP Paribas (surpondérer).

HSBC passe d'alléger à 'conserver' sur Engie avec un cours cible ajusté à 12,50 euros.

JP Morgan ramène à 211 euros son objectif sur L'Oréal (surpondérer).

Crédit Suisse ramène à 20,50 euros son cours cible sur STM (surperformance).

Jefferies réduit à 105 euros son cours cible sur Ubisoft tout en restant acheteur.

EN BREF :

CNP Assurances : Moody's et Standard & Poor's confirment la notation financière.

Safran a racheté plus de 97% de ses obligations 2020.

EOS imaging : premiers systèmes EOS dans la péninsule ibérique.

Ipsos : acquisition de Synthesio.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com