Cotation du 21/08/2018 à 18h05 CAC 40 +0,54% 5 408,60
  • PX1 - FR0003500008

Préouverture Paris : l'euro sous pression, le CAC40 attendu dans le rouge

Préouverture Paris : l'euro sous pression, le CAC40 attendu dans le rouge
Préouverture Paris : l'euro sous pression, le CAC40 attendu dans le rouge
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 est attendu en repli de 0,5/0,6% ce vendredi matin, alors que la pression se fait plus forte cette fois sur l'euro qui retombe au plus bas depuis un an face au dollar à 1,1455/$ entre banques sur fond d'escalade des tensions commerciales et géopolitiques entre Washington et Pékin, mais aussi entre Washington et Moscou où le rouble a été durement secoué ces dernières heures...

WALL STREET

Wall Street s'est affiché en territoire négatif en clôture jeudi, à l'exception du Nasdaq. Le S&P500 a perdu 0,14% à 2.853 pts, le DJIA a cédé pour sa part 0,29% à 25.509 pts et le Nasdaq s'est adjugé modestement 0,04% à 7.891 pts.
La tendance a donc été marquée par la poursuite du bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Des sources proches du pouvoir de Pékin ont estimé que les États-Unis faisaient preuve d'une "mentalité mafieuse" en voulant imposer à la Chine des 'tarifs' douaniers supplémentaires. De quoi s'attendre à une poursuite de l'escalade...
Le rouble a plongé quant à lui au plus bas depuis novembre 2016, Washington ayant annoncé l'imposition de nouvelles sanctions contre Moscou, du fait du rôle supposé du Kremlin dans l'empoisonnement au Novichok de l'ancien agent de renseignement russe Sergueï Skripal à Salisbury en Angleterre. Les sanctions prendront effet 'autour' du 22 août, a affirmé le Département d'Etat américain...
Les opérateurs commencent aussi à craindre une contagion des problèmes de la Turquie au Vieux continent suite à une information du 'Financial Times' ce matin. Selon le quotidien financier britannique, la Banque centrale européenne aurait fait part de ses craintes quant à l'exposition de certains établissements financiers à la Turquie, alors que la nette dégradation des relations diplomatiques entre Ankara et Washington a fait plonger la livre sur un plus bas historique face au billet vert ce vendredi. L'Espagnol BBVA, l'Italien UniCredit et BNP Paribas sont notamment mentionnés par le FT... La BCE ne considérerait pas la situation comme critique mais serait préoccupée par le plongeon de la livre turque qui a perdu plus de 30% depuis le début de l'année face à la monnaie de l'oncle Sam. La livre plonge d'ailleurs de plus de 10% ce matin face au dollar alors qu'un véritable vent de panique semble gagner la Turquie. L'Euro débute la séance dans ce contexte sous haute pression à 1,1455/$ au plus bas depuis un an !
Le pétrole aussi reste en retrait avec un baril de Brent qui pointe juste sous les 72$, à 71,90$. D'après le dernier rapport hebdomadaire dévoilé par le Département à l'énergie américain, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont reculé de 1,4 million de barils sur la semaine close au 3 août, à 407,4 millions de barils. Le consensus tablait sur une baisse de 2,8 millions de barils. Les stocks d'essence ont eux progressé de 2,9 millions de barils contre un repli de 1,7 million anticipé, alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont augmenté de 1,2 million de barils.

VALEURS A SUIVRE

Engie : La filiale brésilienne du groupe Engie réfléchit à une offre sur l'entreprise locale de production d'électricité Companhia Energética de Sao Paulo (CESP), a rapporté à des analystes un dirigeant du groupe français de services aux collectivités selon l'agence Reuters. Eduardo Sattamini, DG d'Engie Brasil Energia, a précisé que l'entreprise passait actuellement CESP en revue, ajoutant que c'était un "actif intéressant". A la clôture de la bourse jeudi soir, CESP valait 5,26 milliards de reais, soit 1,2 milliard d'euros et Engie Brasil Energia 23,9 milliards de reais.
Le dirigeant a également estimé que les discussions exclusives engagées avec la compagnie publique Petrobras portant sur le rachat du réseau de gazoducs brésilien Transportadora Associada de Gás (TAG) avaient été suspendues par une décision de la Cour suprême qui exige que toutes les privatisations soient au préalable autorisées par le Congrès...

Drone Volt : le constructeur aéronautique français spécialisé en drones civils professionnels a signé un contrat avec Electricity of Vietnam (EVN), le plus important fournisseur d'énergie du Vietnam, grâce à sa filiale AerialTronics, reprise et remise sur pied en moins d'un an.
EVN a donné son accord pour investir dans un système d'Altura Zenith équipé de caméra PENSAR, doté d'intelligence artificielle, afin de contrôler et de protéger des équipements et des dispositifs tels que les transformateurs, les disjoncteurs, les condensateurs, et les équipements de télécommunication.
"Ce contrat pourrait ainsi être un préalable à la constitution d'une flotte nationale, indispensable notamment pour surveiller un réseau électrique long de près de 20.000 km", explique Drone Volt.
Drone Volt concrétise ainsi l'une des 65 négociations annoncées en mars dernier.

Thales : Comme prévu, Thales prolonge à nouveau la période d'acceptation de son offre sur Gemalto et demeure confiant quant à la réalisation de cette acquisition avant la fin de l'année 2018. Il est fait référence au communiqué de presse conjoint de Thales et Gemalto en date du 27 mars 2018 relatif au lancement par Thales de l'offre recommandée en numéraire sur l'ensemble des actions Gemalto, à la publication du Document d'Offre ainsi qu'au communiqué de presse conjoint de Thales et Gemalto en date du 1er juin 2018 relatif à la prolongation de la Période d'Acceptation jusqu'au 15 août 2018.

Euro Ressources : Selon les GAAP français, Euro Ressources a fait état d'un bénéfice net de 8,5 millions d'euros (0,137 euro par action) pour le semestre clos le 30 juin 2018, (6,7 ME ; 0,108 euro par action au titre du semestre clos le 30 juin 2017).
Les comptes Euro Ressources établis selon les IFRS font ressortir un bénéfice net de 7,7 ME (0,123 euro par action) pour le semestre clos le 30 juin 2018 (8,3 ME ; 0,133 euro par action) au titre du semestre clos le 30 juin 2017.
Euro Ressources a comptabilisé des produits de 11,6 ME au titre du 1er semestre de 2018 (6 ME pour le 2e trimestre de 2018), contre 13 ME au 1er semestre de 2017 (6,5 ME pour le 2e trimestre de 2017). Le 14 juin, Euro Ressources a versé des dividendes de 9,4 ME (0,15 euro par action).
Au 30 juin, le montant de la trésorerie s'élevait à 17,4 ME (15,5 ME au 31 décembre 2017). Cette hausse résulte principalement de la trésorerie générée par les activités opérationnelles, partiellement neutralisée par la distribution du dividende. En 2018, la production de la mine Rosebel selon les perspectives d'IamGold devrait s'établir entre 311.000 onces (326.000 onces). Il est prévu que la redevance Rosebel apportera à la société des produits compris entre environ 23,7 ME et 24,9 ME (28 à 29,4 M$) en 2018.
Ces produits avant impôt sont basés sur un cours de l'or établi à 1.250$ l'once et sur un taux de change de 1,18$ pour 1 euro. L'impact des fluctuations du cours moyen de l'or sur le chiffre d'affaires annuel d'Euro Ressources, sur la base d'une production estimée de 318.000 onces, se chiffrerait à environ 3,1 M$ américains pour chaque variation de 100$ l'once. L'impact d'une fluctuation de 5% du taux de change moyen sur le chiffre d'affaires annuel d'Euro Ressources avoisinerait 1,2 ME.
Les flux de trésorerie d'Euro Ressources devraient être affectés principalement par le versement d'impôts sur le résultat et le paiement éventuel d'un dividende. La société conserve certaines disponibilités afin de poursuivre des opportunités susceptibles de renforcer l'activité de la société sur le long terme.

Afone : L'AMF et Euronext ont publié, le 8 août, un avis annonçant l'apport de 794.714 actions à l'offre publique de rachat d'actions (OPRA) d'Afone Participations. L'offre publique était ouverte du 12 juillet au 3 août 2018 (inclus) et proposait aux actionnaires de la société de leur racheter leurs actions Afone Participations dans la limite de 1 million d'actions au prix unitaire de 9,2 euros. Un total de 794.714 actions ayant été présentées, Afone Participations a ainsi racheté, pour un montant de 7.311.368,80 euros, 794.714 de ses propres actions représentant 15,6% de son capital et 9,3% de ses droits de vote.

Geci International a réalisé au premier trimestre 2018-19 un chiffre d'affaires de 8 ME, en progression de 24% par rapport au premier trimestre 2017-18.
La société affirme enregistrer d'importants développements dans le secteur des véhicules autonomes et des nouvelles mobilités, mais aussi dans le conseil en transition numérique avec le démarrage des activités de cybersécurité.

Eutelsat a anoncé avoir vendu la part qu'il détenait dans le satellite Eutelsat 25B (exploité à la position 25,5 degrés Est) à son copropriétaire, Es'hailSat, moyennant 135 ME. Sa participation dans le satellite a rapporté à Eutelsat un chiffre d'affaires voisin de 16 ME dans le domaine de la vidéo durant l'exercice fiscal 2018. La cession de cet actif non-stratégique par Eutelsat s'inscrit dans sa stratégie d'optimisation de son portefeuille d'activités, conformément à une politique plus générale visant à maximiser la génération de trésorerie, commente le groupe.

Navya annonce avoir signé un accord de financement de 30 ME avec la Banque Européenne d'Investissement. Cet accord pour 30 ME fait suite aux différentes levées de fonds (capital et dette) intervenues en 2018 et porte le financement total reçu par Navya à près de 80 ME pour l'année 2018. Navya dit ainsi disposer de larges moyens pour renforcer son leadership technologique, développer ses équipes commerciales et marketing et investir dans des marchés connexes stratégiques, tout en poursuivant son expansion internationale.
Ce financement s'articule en 2 tranches (A et B) de 15 ME, chacune avec une maturité de 5 ans à compter de chaque tirage. La Tranche B est soumise à des conditions de performance. Le tirage est à la discrétion de Navya et au moment du tirage de la Tranche A, des bons de souscription représentant 1,5% des actions de Navya seront émis.

AVIS D'ANALYSTES

Renault : Morgan Stanley réhausse son avis de "en ligne" à "surpondérer"
RBC ajuste son cours cible de 8 à 11 Euros sur Air France-KLM
Invest Securities valide sa recommandation à l'achat sur Claranova en visant un cours de 1,08 euro.
Citigroup passe à l'achat sur Sanofi
UBS a ramené son cours cible de 7,10 euros à 6,40 euros en restant Neutre sur Natixis

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com