Cotation du 23/10/2018 à 18h05 CAC 40 -1,69% 4 967,68
  • PX1 - FR0003500008

Préouverture Paris : fin de série ?

Préouverture Paris : fin de série ?
Préouverture Paris : fin de série ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Fin de semaine plus hésitante ce vendredi après une série de 6 séances de hausse consécutives. Hier soir, les indices boursiers américains ont glissé en terrain négatif sous l'effet de résultats décevants du fondeur taiwanais de semi-conducteurs, TSMC, qui fournit de nombreux groupes américains en "puces", dont Apple (-2,8%) et Nvidia (-3,1%). Par ailleurs, la récente progression des cours du pétrole et d'autres matières premières (aluminium, nickel, acier...) a entraîné une hausse des prévisions d'inflation et un bond des taux d'intérêt.

WALL STREET

Le Dow Jones a cédé jeudi 0,34% à 24.664 points à la clôture, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé 0,57% à 2.693 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a cédé 0,78% à 7.238 pts.
Sur le marché des changes, l'indice du dollar a progressé de 0,26% à 89,86, tandis que l'euro a fléchi de 0,2% à 1,2345$. Sur le marché obligataire américain, le rendement du T-Bond à 10 ans, qui s'est déjà tendu de 5 points de base mercredi, a encore gagné 4 pdb pour remonter à 2,91%, reflétant des anticipations d'accélération de l'inflation. La veille, la Réserve fédérale américaine s'est inquiétée dans son dernier Livre Beige des effets potentiellement négatifs de la politique protectionniste prônée par Donald Trump, qui a déjà entraîné une forte hausse des prix des produits sidérurgiques aux Etats-Unis.

ECO ET DEVISES

Les cours du pétrole reviennent à 68$ ce vendredi sur le baril WTI, après un point haut atteint dernièrement depuis 3 ans et demi, dans l'attente de la réunion de l'Opep et de ses alliés prévues ce vendredi Djeddah en Arabie saoudite. Le baril de brent revient à 73,60$. Des sources citées par 'Reuters' ont font état d'une volonté de l'Arabie saoudite de voir le cours du brut s'établir entre 80$ et 100$, ce qui laisse penser que le royaume est prêt agir pour que l'accord de maîtrise de la production, en vigueur depuis la fin 2016 entre l'Opep et ses alliés, dont la Russie, se prolonge sur le long terme...
Depuis le 4 avril, l'indice des matières premières Reuters/Jefferies CRB a bondi de 5%. Les cours de l'aluminium ont même flambé de plus de 20% depuis début avril sur le LME, le marché londonien des matières premières, après que les Etats-Unis ont imposé de nouvelles sanctions à la Russie. Ces sanctions empêchent notamment le géant minier russe Rusal (qui produit 6% de l'aluminium mondial) de vendre son aluminium sur le marché mondial, ce qui a entraîné une tension sur les prix du métal... le cours du nickel a bondi de 17% depuis le 6 avril, dans la crainte que les Etats-Unis n'étendent prochainement leurs sanctions au géant russe Norilsk Nickel.

Aux Etats-Unis, les statistiques macro-économiques publiées jeudi ont confirmé la bonne santé de l'économie. Les inscriptions hebdomadaires au chômage sont ressortie à 232.000, un chiffre un peu supérieur au consensus de 230.000. Par ailleurs, l'indice d'activité manufacturière régionale de la Fed de Philadelphie est ressorti à 23,2 en avril, contre 20,1 de consensus de place et 22,3 un mois avant.
Enfin, l'indice des indicateurs avancés américains mesuré par le Conference Board est ressorti en croissance de 0,3% en mars sur un mois, en ligne avec le consensus des économistes de la place, après une progression de 0,7% en février.

VALEURS A SUIVRE

* Fnac Darty : Au 1er trimestre 2018, la croissance du chiffre d'affaires du Groupe Fnac Darty atteint +0,6%, malgré un environnement de consommation atone et des conditions climatiques défavorables. Il atteint 1,686 milliard d'euros. Le chiffre d'affaires du Groupe affiche une croissance en données comparables dans toutes les zones géographiques.

* Somfy : Le chiffre d'affaires de Somfy est ressorti à 302,5 ME sur le trimestre, en progression de 2,7% en termes réels et 5,8% à données comparables. Il tient compte d'un effet de change négatif de 9,4 ME.
Le ralentissement constaté par rapport aux précédents trimestres s'expliquerait par le niveau élevé de la base de comparaison, mais aussi et surtout par l'inflexion enregistrée en fin de période, conséquence d'un effet de calendrier négatif sur le territoire européen et de conditions d'activité défavorables dans de nombreux pays...
La société mentionne les intempéries en Allemagne et en Europe du Nord mais également l'instabilité économique et politique au Moyen-Orient, en Argentine et au Brésil.

* Groupe Open : Le groupe poursuit sa croissance et enregistre au 1er trimestre 2018 un chiffre d'affaires de 85,1 millions d'euros (78,6 ME ua 1er trimestre 2017), en croissance de +4,8%, malgré l'effet calendaire défavorable.
A effet calendaire comparable (1er trimestre 2018 - 1er trimestre 2017), la croissance s'élève à +6,6%.
Dans la continuité de la dynamique commerciale de 2017, Groupe Open a enregistré au cours de ce trimestre, la signature de nombreux contrats commerciaux dont 3 d'une dimension remarquable avec récurrence sur plusieurs années et dont les premiers effets seront visibles dès le second semestre 2018.
L'ambition de Groupe Open est d'intégrer à nouveau en 2018, plus de 1.000 nouveaux collaborateurs.

Damartex : Confronté à des conditions météorologiques très défavorables en Europe au troisième trimestre de son exercice 2017-2018, le groupe textile Damartex a enregistré un chiffre d'affaires de 187,2 ME, en décroissance de -8,7% par rapport à l'an dernier sur la même période (-8,2% à taux de change constants).
Sur les neuf premiers mois de l'exercice, le groupe affiche un chiffre d'affaires de 596,1 ME, en retrait de -2,1% par rapport à l'an dernier (-1,4% à taux de change constants et -4,6% à taux de change et périmètre constants).
Damartex anticipe désormais des résultats en baisse en fin d'exercice et s'efforce d'optimiser ses coûts en préférant préserver sa profitabilité au détriment du chiffre d'affaires dans un marché qui reste déprimé...

* Axway : Le chiffre d'affaires du groupe a été de 63,2 millions d'euros au 1er trimestre 2018, en baisse de -4,9% en organique et de -7,7% au total par rapport au 1er trimestre 2017. En excluant l'impact négatif des effets de change (-4,8 ME), et notamment de la baisse importante du Dollar US face à l'Euro, la décroissance du chiffre d'affaires du Groupe aurait été contenue à -0,7%. L'effet périmètre a été de 2,8 ME du fait de la consolidation de Syncplicity au 1er mars 2017.

* Vente-Unique.com a publié un chiffre d'affaires semestriel de 44,9 ME pour la première moitié de son exercice 2017-2018, en hausse de 17%.
La société de vente en ligne de mobilier enregistre à l'issue des 6 premiers mois de l'exercice une progression robuste dans les 3 régions où elle opère. En France, la hausse ressort à +5%, en ligne avec les objectifs. En Europe du Nord et de l'Est, la progression du chiffre d'affaires atteint +20% et en Europe du Sud, les facturations ont progressé de +150% grâce au démarrage en Italie.
Sur le semestre, la part du chiffre d'affaires réalisée hors de France s'élève à 37% contre 30% au 1er semestre 2016-2017.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com