Cotation du 12/08/2022 à 18h05 CAC 40 +0,14% 6 553,86
  • PX1 - FR0003500008

Préouverture Paris : fin de semaine plus prudente avant le chômage US

Préouverture Paris : fin de semaine plus prudente avant le chômage US
Préouverture Paris : fin de semaine plus prudente avant le chômage US
Crédit photo © Benoît Tessier / Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC 40 devrait terminer la semaine sur une note plus stable après être remonté au-dessus des 6.500 points avec l'aide des résultats des établissements financiers meilleurs que prévu...
Après une belle séance mercredi, la bourse de New York s'est aussi montrée plus hésitante hier soir, seul le Nasdaq parvenant à terminer en territoire positif... Les investisseurs ont joué la carte de la prudence, à la veille de la publication de chiffres importants, avec le rapport du mois de juillet sur l'emploi aux Etats-Unis attendu ce vendredi en début d'après-midi, qui pourrait en dire plus sur la santé de l'économie et donner des indices sur les futures décisions de la Réserve fédérale américaine...

WALL STREET

A la clôture de Wall Street, le Dow Jones a perdu 0,26% à 32.727 points, et le S&P 500, plus large, a reculé de 0,08% à 4.151 points. Le Nasdaq s'en tire mieux, en hausse de 0,41% à 12.645 points.
Le rapport mensuel sur la situation de l'emploi aux Etats-Unis pour le mois de juillet sera donc publié ce vendredi. Le consensus est situé à 250.000 créations de postes non-agricoles, pour 3,6% de chômage et 230.000 créations dans le privé.
La saison des résultats d'entreprises au deuxième trimestre, largement positive, a contribué à un rebond récent des marchés d'action après un premier semestre plombé par les inquiétudes liées à la guerre en Ukraine, l'inflation galopante, des nouveaux confinements en Chine et la hausse des taux d'intérêt. L'ombre au tableau vient toujours des incertitudes sur la croissance économique et sur le rythme du resserrement monétaire de la Réserve fédérale américaine...

ECO ET DEVISES

Sur le marché des devises, le dollar recule de 0,5% face à un panier de devises de référence, cédant une partie des gains engrangés ces derniers jours en réaction aux déclarations des membres de la Fed. L'euro pointe à 1,0230 dollars.
Les cours du pétrole restent discutés : les inquiétudes d'un net ralentissement de l'économie mondiale voire d'une récession alimentent les craintes sur la demande de brut alors que du côté de l'offre, certaines des tensions extrêmes observées sur le marché pétrolier ces derniers mois se sont atténuées. Les membres de l'Opep+ se sont mis d'accord pour augmenter leur offre de 100.000 barils par jour en septembre.
Le Brent pointe à 94,50 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI à 89 dollars.

INDICATEURS ECONOMIQUES A SURVEILLER

France :
- Production industrielle française. (08h45)
- Balance commerciale en France. (08h45)
Europe :
- Production industrielle espagnole. (09h00)
- Production industrielle italienne. (10h00)
Etats-Unis :
- Rapport gouvernemental mensuel sur la situation de l'emploi. (14h30)
- Crédit à la consommation. (21h00)

BROKERS

Jefferies conserve Crédit Agricole avec un objectif ajusté de 10 à 10,50 euros.
Berenberg est toujours à l'achat sur Imerys mais avec un objectif ramené de 51 à 46 euros.
Jefferies repasse d'achat à 'conserver' sur Legrand en ciblant un cours de 79 euros, tandis que Berenberg conserve le dossier avec un objectif de cours ajusté de 100 à 95 euros.
Berenberg conserve Vicat avec un cours cible ramené de 32 à 29 euros.
Citigroup reprend le suivi d'Elior à 'neutre' avec un objectif de 3,3 euros.

VALEURS A SUIVRE

EDF, qui a accusé une lourde perte nette de 5,3 milliards d'euros au premier semestre et dont l'Etat s'apprête à reprendre la totalité du capital, pourrait céder sa filiale italienne Edison. Selon les informations du quotidien économique italien 'Milano Finanza', Edison pourrait être valorisé jusqu'à six milliards d'euros. Le processus de vente pourrait commencer au premier trimestre 2023, même si les détails n'ont pas encore été finalisés.
Le gouvernement français a annoncé mi-juillet prévoir de lancer une offre de 12 euros par action EDF pour monter à 100% du capital du producteur d'électricité, qui a vocation à être retiré de la cote.

Maurel & Prom affiche une performance financière semestrielle en forte amélioration, grâce au maintien de la discipline financière dans un contexte favorable de prix élevés.
Le prix de vente moyen de l'huile ressort à 105,0$/b, contre 63$/b au S1 2021.
L'Excédent brut d'exploitation s'inscrit à 250 M$, en hausse de 113% par rapport au S1 2021 (117 M$). Le résultat net est à 138 M$, plus que quadruplé par rapport au S1 2021 (32 M$).
Le désendettement a été rapide grâce à la forte génération de cash flow. Le flux de trésorerie disponible est de 155 M$, contre 38 M$ au premier semestre 2021. La dette nette s'inscrit ainsi à 195 M$ au 30 juin 2022, réduite de 148 M$ par rapport au 31 décembre 2021 (343 M$).
La direction rappelle le tirage des nouvelles facilités d'emprunt qui a eu lieu début juillet, offrant une visibilité sur 6 ans avec des remboursements annuels compatibles avec un cours du Brent de 45 $/b.

Cellectis : en incluant Calyxt, le groupe disposait de 135 M$ en trésorerie, équivalents de trésorerie, actifs financiers courants et de trésorerie bloquée consolidés, dont 123 M$ sont attribuables à Cellectis hors Calyxt. Cela se compare à 191 M$ de trésorerie, équivalents de trésorerie, actifs financiers courants et trésorerie bloquée consolidés au 31 décembre 2021, dont 177 M$ étaient attribuables à Cellectis hors Calyxt. Cette diminution nette de 56 M$ reflète principalement (i) un flux net de trésorerie de 47 M$ utilisés par les activités d'exploitation, d'investissement et de location-financement de Cellectis, (ii) 13 M$ de flux net de trésorerie utilisés par les activités d'exploitation et acquisitions d'immobilisation corporelles et de location-financement de Calyxt partiellement compensés par (i) 10 M$ de produits nets issus de l'augmentation de capital chez Calyxt et un gain de change favorable de 6 M$.

Celyad : La perte nette pour le premier semestre 2022 s'élève à 14,1 millions d'euros, soit (0,62) euros par action, contre une perte nette de 14,9 millions d'euros, soit (1,02) d'euros par action, pour le premier semestre 2021. Le flux de trésorerie net résultant des activités opérationnelles s'élève à 16,3 millions d'euros au premier semestre 2022 contre 12,2 millions d'euros au premier semestre 2021.
Au 30 juin 2022, la société disposait d'une trésorerie et d'équivalents de trésorerie de 14,4 millions d'euros (15 millions de dollars).

Ipsen S.A. a annoncé aujourd'hui que sa filiale détenue indirectement à 100% Hibernia Merger Sub, Inc. (Acquéreur) a prolongé le délai de validité de son offre publique d'achat annoncée précédemment en vue d'acquérir la totalité des actions ordinaires en circulation (les Actions) d'Epizyme, Inc. (NASDAQ : EPZM (Epizyme) au prix de 1,45$ par action, payable au détenteur en numéraire, sans intérêt et après les retenues à la source applicables, auquel s'ajoute un Certificat de Valeur Garantie (CVG) par Action non-transférable, jusqu'à 23h59, heure de l'Est, le jeudi 11 août 2022, sauf en cas de nouvelle prolongation.
L'offre publique d'achat devait auparavant expirer une minute après 23h59, heure de l'Est, le lundi 8 août 2022. Toutes les autres modalités et conditions de l'offre publique d'achat restent inchangées.

Conformément au règlement général de l'AMF, l'OPA sur le capital d'Albioma sera réouverte du 8 août au 9 septembre selon les mêmes termes que la première période d'offre, à savoir un prix de de 50 euros par action et 29,10 euros par BSAAR.
A l'issue de la première période d'offre, KKR détiendra déjà 83,44% du capital d'Albioma et 99,95% des BSAAR en circulation. KKR a l'intention, s'il vient à détenir au moins 90% du capital social et des droits de vote d'Albioma à la clôture de l'offre, de demander la mise en oeuvre d'une procédure de retrait obligatoire.

Sanofi et Innovent Biologics établissent une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine.
Les deux entreprises s'engagent à intensifier le développement et la commercialisation de deux des principaux actifs en oncologie de Sanofi actuellement en phase clinique : le SAR408701 (tusamitamab ravtansine ; conjugué anticorps-médicament anti-CEACAM5 - phase III) et le SAR444245 (IL-2 non-alpha - phase II), en association avec le sintilimab, leader des inhibiteurs de checkpoint immunitaire en Chine.

Ubisoft : Par courrier reçu le 1er août à l'AMF, la société The Capital Group Companies, Inc, agissant en qualité d' "investment adviser" pour le compte de fonds, a déclaré avoir franchi en baisse, le 29 juillet, le seuil de 5% du capital de la société Ubisoft Entertainment. Elle détient 6.226.063 actions Ubisoft Entertainment représentant autant de droits de vote, soit 4,96% du capital et 4,51% des droits de vote de la société.
Ce franchissement de seuil résulte d'une cession d'actions Ubisoft Entertainment sur le marché.

Rothschild & Co : Le résultat avant impôt est ressorti à 121 millions d'euros (S1 2021 : 185 millions d'euros). Les Revenus sont de 1.375 millions d'euros, en hausse de 2% (S1 2021 : 1.350 millions d'euros). Le Résultat net part du groupe s'inscrit à 249 millions d'euros, en baisse de 28% (S1 2021 : 346 ME).
Le Bénéfice par action (BPA) est de 3,43 euros, en repli de 28% (S1 2021 : 4,78 euros). L'impact positif de la variation des taux de change est de 31 millions d'euros sur les revenus et de 1 million d'euros sur le résultat net part du groupe.
Les actifs sous gestion ont diminué à 99,6 milliards d'euros (-4% par rapport à décembre 2021) en raison des performances négatives des marchés (9,1 milliards d'euros) en partie compensées par une forte collecte nette de 2,8 milliards d'euros en Europe et par l'impact d'une acquisition en France (+3 milliards d'euros).

Stellantis : Fitch Ratings a relevé la notation de défaut d'émetteur à long terme (IDR) et la notation senior non garantie de Stellantis NV de 'BBB-' à 'BBB'. Les perspectives sont à 'stable'.

©2022

A lire aussi sur CAC 40

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !