Cotation du 25/02/2020 à 13h14 CAC 40 -0,30% 5 774,51
  • PX1 - FR0003500008

Préouverture Paris : douche froide sur le CAC40! C'est le retour du coronavirus. Pluie de résultats...

Préouverture Paris : douche froide sur le CAC40! C'est le retour du coronavirus. Pluie de résultats...
Préouverture Paris : douche froide sur le CAC40! C'est le retour du coronavirus. Pluie de résultats...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Douche froide sur les marchés! Le coronavirus pourrait ne pas avoir atteint son pic! Alors que les investisseurs avaient été rassurés par une décrue du nombre de victimes, tant pour les décès que pour les contaminations, les autorités chinoises ont révisé leur méthode de détection ce qui a provoqué une recrudescence du nombre de décès hier, qui s'établit même à un niveau quotidien record ! Les autorités sanitaires de la province chinoise du Hubei, foyer de l'épidémie de coronavirus Covid-19, ont en effet fait état jeudi de 242 décès supplémentaires liés au virus.

Mercredi soir, l'OMS avait déjà appelé à la prudence concernant une stabilisation du nombre de cas. Dans ce contexte, les investisseurs vont faire preuve de prudence dans les premières minutes de cotations ce matin et le CAC40 va reculer, repassant sous les 6.100 points. Hier, en clôture il a établi un plus haut depuis juin 2007!

La séance promet d'être animée côté valeurs avec une pluie de résultats tombée depuis la clôture d'hier soir et on surveillera de près les titres Orange, Airbus, Pernod Ricard, Cap Gemini, Unibail ou encore Legrand, Euronext, FDJ et Ipsen... Ça va bouger à l'ouverture !

WALL STREET

La Bourse de New York a enchaîné mercredi une 3e séance de hausse consécutive, les trois principaux indices terminant à de nouveaux records. Après des signes de ralentissement du rythme de l'épidémie de coronavirus en Chine, les marchés espèrent que son effet négatif sur l'économie mondiale sera passager.

A la clôture, le Dow Jones a gagné 0,94% à 29.551 points, tandis que l'indice large S&P 500 avance de 0,65% à 3.379 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a gagné 0,90% à 9.725 pts.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Indice des prix à la consommation. (14h30)
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)

Europe :
- Prix finaux à la consommation en Allemagne. (08h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.563$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,0874$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 55,65$.

VALEURS A SUIVRE

Orange : Au total, le chiffre d'affaires annuel atteint 42,24 MdsE (+0,6% en données comparables). L'EBITDAaL Groupe progresse lui de +0,8% en 2019 à 12,86 MdsE et de +1,3% au 4ème trimestre, à 3,29 MdsE. Pour 2020, Orange attend un EBITDAaL "stable positif". Le Cash-Flow Organique des activités télécoms 2020 sera supérieur à 2,3 milliards d'euros, en amélioration par rapport à l'objectif annoncé à la journée Investisseurs de décembre. Il sera proposé le versement d'un dividende de 0,70 euro par action.

Capgemini a publié un Chiffre d'affaires de 14,125 MdsE, en hausse de 7%. La croissance est ressortie à 5,3% à taux de change constants sur l'année et 2,9% au 4ème trimestre. Les prises de commandes s'inscrivent en progression de 11% à taux de change constants. Le taux de marge opérationnelle est de 12,3%, en hausse de 20 points de base. Le Résultat net part du Groupe ressort ainsi à 856 millions d'euros, en hausse de 17%. Le "Free cash-flow" organique s'est établi à 1.288 millions d'euros, en hausse de 16%.

Imerys : le chiffre d'affaires a reculé de -3,8% à périmètre et taux de change constants à 4,354 milliards d'euros (-5,1% en données publiées). La marge d'Ebitda courante est de 17,6% soit 764,6 ME, et la marge opérationnelle courante ressort à 10,1% pour 438,8 ME de ROC. Le résultat courant net, part du Groupe, s'élève à 276,9 ME, en retrait de -22,4%. Le résultat courant net, part du Groupe, par action, est en baisse de -22,3% à 3,50 euros. Le résultat net part du Groupe s'établit à 121,2 ME en 2019.

Unibail-WFD a reçu l'engagement d'un consortium d'investisseurs français majeurs composé de Crédit Agricole Assurances et La Française (le Consortium) en vue de l'acquisition de parts dans une nouvelle JV, dont le Consortium détiendra 54,2% et URW 45,8%. L'offre, d'un montant de 2,037 MdsE pour 100% des actifs, est en ligne avec les valeurs d'expertise externe et correspond à un taux de rendement initial de 4,8%.

Euronext annonce un Ebitda de 399,4 millions d'euros en 2019 contre 354,3 millions d'euros un an plus tôt. Le résultat net part du groupe se monte à 222 millions d'euros, contre 216 millions d'euros en 2018. Le groupe propose pour 2019 un dividende de 1,59 euro par titre.

Airbus a annoncé jeudi une perte de 1,36 milliard d'euros en 2019 imputable à des charges exceptionnelles, liées en particulier à son avion de transport militaire A400M et au règlement d'un litige avec la justice. Par action, la perte ressort à -1,75 Euro. Le résultat d'exploitation (Ebit) du constructeur aéronautique recule à 1,34 milliard, contre 5 milliards un an plus tôt après 5,607 milliards de charges exceptionnelles, dont 3,6 milliards liés au règlement d'un litige aux Etats-Unis, en France et au Royaume-Uni sur des soupçons de corruption. Les charges liés au retard sur l'avion militaire A400M ont atteint pour leur part 1,2 milliard. Le chiffre d'affaires a atteint 70,5 milliards d'euros, soit +11 % sur un an. Airbus vise en 2020 un Ebit ajusté de 7,5 milliards d'euros, contre 6,9 mds en 2019. Le groupe fait une proposition de dividende à 1,80 euro par action, en hausse de 9 % par rapport à 2018.

Tikehau : Avec 25,8 MdsE d'actifs sous gestion au 31 décembre 2019, Tikehau Capital a dépassé son objectif d'atteindre 25 MdsE d'encours à la fin de l'exercice et confirme son positionnement d'acteur majeur de la gestion d'actifs alternative en Europe.

FDJ annonce une excellente performance opérationnelle marquée par 8% de croissance du chiffre d'affaires et 9% de croissance de l'EBITDA avec un ajustement à la hausse des perspectives 2020 et la confirmation des ambitions stratégiques de moyen terme du Groupe. La Française des Jeux (FDJ) a fait part de mises en hausse de +9%, à 17,2 milliards d'euros, et de +8% hors impact des cycles longs exceptionnels Loto et Euromillions. La croissance est portée par toutes les activités : tirage, jeux instantanés et paris sportifs. Les mises en point de vente sont en augmentation de +7%, à 16,1 milliards d'euros, et les mises numérisées en hausse de +39%, à 3,4 milliards d'euros, représentant près de 20% des mises totales. Le Chiffre d'affaires est de 1.956 millions d'euros, en progression de +8%. L'EBITDA progresse de 9%, à 346 millions d'euros. La Marge d'EBITDA est stable à 17,7%.

Ipsen : Le Résultat net consolidé des activités est de 563 millions d'euros (+14,6% par rapport à 2018), avec un Résultat net des activités dilué par action en hausse de 14,1% à 6,74 euros. Le Résultat net consolidé IFRS représente une perte nette de 50 millions d'euros, et le résultat net IFRS par action correspond à une perte nette de 0,61 euro.

Unibail-WFD a publié un RNRPAA de 12,37 euros par action, au-delà de la fourchette de prévisions qui allait de 12,10 à 12,30 euros pour l'exercice 2019, objectif pourtant revu en hausse à la fin du S1. Ce résultat reflète l'impact en année pleine de l'opération Westfield. L'ANR par action jumelée ressort à 217,5 euros au 31 décembre 2019. Retraité des 10,15 euros de mise à juste valeur des dettes et instruments financiers et des -10,80 euros de dividendes payés en 2019, l'ANR de continuation est en hausse de +4,55 euros (+2,1%) par rapport au 31 décembre 2018.

Legrand vient de dévoiler de solides résultats annuels, pleinement en ligne avec ses objectifs. Le groupe industriel a ainsi dégagé en 2019 un bénéfice opérationnel ajusté en hausse de 9,4% à 1,33 MdE pour un chiffre d'affaires en amélioration de 10,4% à 6,62 MdsE (+2,6% en organique). La marge opérationnelle ressort ainsi à 20% et à 20,4% avant acquisitions. Le résultat net part du Groupe grimpe de 8,2% à 834,8 ME et le cash-flow libre bondit de 39,9% à 1,04 MdE. Le management visait une progression organique de ses ventes comprise entre 0% et +4% et une marge opérationnelle ajustée avant acquisitions (à périmètre 2018) allant de 19,9% à 20,7%.

Pernod Ricard a annoncé jeudi abaisser sa prévision de croissance sur l'exercice 2019-2020, estimant que la flambée épidémique liée au coronavirus covid-19 en Chine risquait de peser sur ses performances du troisième trimestre. Le deuxième plus grand groupe de spiritueux au monde derrière le britannique Diageo, qui réalise 10% de ses ventes en Chine, a expliqué ne pas pouvoir estimer pour l'instant la durée et l'impact de cette crise sanitaire mais a précisé qu'il restait cependant confiant sur sa stratégie globale. Le groupe français table désormais sur une croissance interne de son résultat opérationnel courant comprise entre 2% et 4% pour l'exercice 2019-2020 qui sera clos le 30 juin prochain, alors qu'il prévoyait auparavant une progression de 5% à 7%. Pour ce qui est de la publication : le résultat opérationnel courant semestriel s'est établi à 1,79 milliard d'euros au premier semestre, en progression de 4,3% par rapport à la même période il y a un an, alors que les analystes envisageaient une hausse de 3%. Le chiffre d'affaires dégagé sur les six mois à fin décembre a atteint 5,47 milliards d'euros, soit une croissance organique de 2,7%, là encore au-delà des attentes des analyses, qui visaient une augmentation de 2,1%.

Schneider Electric a annoncé lundi une offre de 1,4 milliard d'euros pour acquérir une part majoritaire du fournisseur allemand de logiciels de construction Rib Software. Cette offre publique d'achat représente 29 euros par action, soit une prime de 41 % par rapport au dernier cours de clôture de Rib Software, ajoute le groupe français dans un communiqué, précisant que son offre a reçu le soutien du conseil d'administration du groupe allemand.

ILS ONT AUSSI PUBLIÉ...

Mercialys, WeAccess Group, Cogelec, Électricité de Strasbourg, Capelli, Poxel, Kerlink, Groupe Bogart, Pixium Vision

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

AlphaValue accumule Kering avec un cours cible ajusté de 623 à 630 euros.

Berenberg débute le suivi de GTT à l'achat en ciblant un cours de 119 euros.

Deutsche Bank conserve Amundi avec un cours cible ajusté de 70 à 75 euros. Barclays réhausse son objectif de cours de 64 à 70 euros. Morgan Stanley vise plus haut à 88,20 euros.

Deutsche Bank ajuste son avis d'acheter à conserver sur X-Fab avec un objectif de cours qui remonte à 6 euros. HSBC passe d'acheter à conserver avec un objectif qui passe de 5,5 à 6 euros.

SG passe d'acheter à 'conserver' sur Lectra avec un objectif ajusté à 23 euros.

INFOS MARCHÉ

Sensorion : Sofinnova Partners a converti la totalité de ses obligations convertibles en actions ordinaires.

Ymagis devant les actionnaires en vue de son émission de titres.

EN BREF

Dassault Aviation et ses partenaires obtiennent le contrat du Système de Combat Aérien Futur.

Akka détient 72.89% du capital de Data Respons.

Imerys : organisation simplifiée avec Alessandro Dazza pour DG.

Thermador : le Coronavirus va générer certaines ruptures de stocks.

Capgemini s'offre Purpose.

Lafuma a reçu une offre en vue de la cession d'Oxbow.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com