Cotation du 01/12/2020 à 18h05 CAC 40 +1,14% 5 581,64
  • PX1 - FR0003500008

Préouverture Paris : des prises de bénéfices, enfin?

Préouverture Paris : des prises de bénéfices, enfin?
Préouverture Paris : des prises de bénéfices, enfin?
Crédit photo © Reuters

LA TENDANCE

(Boursier.com) — Le CAC40 est attendu en baisse ce matin, lui qui n'a toujours pas consolidé depuis la hausse vertigineuse de lundi. La marge de progression s'avère toutefois de plus en plus étroite et ce matin ce sont donc des prises de bénéfices qui sont attendues. Une tendance à prendre avec prudence comme l'ont prouvé les derniers débuts de séance

Les investisseurs restent sur des propos de nouveau offensifs de Christine Lagarde hier expliquant que la Banque centrale européenne va probablement augmenter le montant de ses achats d'actifs lors de sa réunion de décembre afin d'accroître son soutien à l'économie locale. Dans son discours, la présidente de la BCE a mis en garde contre un optimisme excessif lié à la perspective d'un vaccin contre le COVID-19, redoutant des cycles récurrents d'accélération virale et de durcissement des restrictions jusqu'à ce qu'une large immunité soit atteinte...

Un vaccin déjà intégré dans les prévisions des stratégistes de Goldman Sachs particulièrement optimistes pour les marchés d'actions en 2021, s'appuyant justement sur l'espoir d'une vaccination massive des populations contre le coronavirus à partir du 1er semestre de l'an prochain, notamment aux Etats-Unis. Toujours particulièrement écoutée, la banque d'affaires américaine, qui a publié mercredi des prévisions haussières pour les marchés d'actions européens, se montre aussi "bullish" sur les Etats-Unis, où elle voit l'indice S&P 500 atteindre les 4.300 points fin 2021, ce qui constituerait une hausse de 20% par rapport à ses niveaux actuels (environ 3.570 pts). Fin décembre 2020, le S&P 500 aurait encore une petite marge de progression, et atteindrait 3.700 pts (+3,6%), selon l'équipe de GS menée par David Kostin, dans une note publiée mercredi. Fin 2022, l'indice des 500 principales valeurs américaines pourrait ensuite se hisser à 4.600 pts.

WALL STREET

La rotation sectorielle en faveur des valeurs cycliques s'est essoufflée mercredi à Wall Street, où les investisseurs ont profité de la récente correction des technologiques pour faire la chasse aux bonnes affaires. Les indices ont fini en ordre dispersé dans un marché calme à l'occasion de Veteran's Day (férié aux Etats-Unis). Les opérateurs restent partagés entre l'espoir d'un vaccin contre le coronavirus qui doperait la reprise économique, et la 2e vague de Covid-19 aux Etats-Unis, qui a amené l'Etat de New York à annoncer mercredi soir la fermeture de ses bars et restaurants à 22h00. La Bourse continue en outre de suivre de près la bataille de Donald Trump pour contester l'élection de Joe Biden à la présidence des Etats-Unis.

A la clôture, l'indice Dow Jones a très légèrement reculé (-0,08%) à 29.397 points, après avoir gagné plus de 10% en une semaine, et frôle son dernier record historique de 29.551 pts, inscrit le 12 février dernier, avant la crise sanitaire. L'indice large S&P 500 a progressé de 0,77% à 3.572 pts, tout près de son record du 2 septembre (3.580 pts). Le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a rebondi de 2% à 11.786 pts, après une correction d'environ 3% en deux séances.

ECO ET DEVISES

L'inflation annuelle s'est maintenue en territoire négatif en octobre en Allemagne. Selon les données finales de l'Office fédéral de la statistique, les prix à la consommation affichent un repli de 0,2% sur la période, comme au mois précédent. Il faut remonter à janvier 2015 pour trouver la trace d'une inflation annuelle encore plus faible outre-Rhin (-0,3%). "L'une des raisons du taux d'inflation négatif est à nouveau la réduction temporaire de la taxe sur la valeur ajoutée, qui a été mise en oeuvre le 1er juillet 2020 dans le cadre du plan de relance du gouvernement fédéral", précise Destatis. En séquentiel, les prix progressent de 0,1%. Harmonisée aux normes européennes, l'inflation annuelle ressort également à -0,5%.

France :
- Indice final des prix à la consommation. (08h45)

Etats-Unis :
- Indice des prix à la consommation aux Etats-Unis. (14h30)
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (17h00)
- Balance budgétaire américaine. (20h00)

Europe :
- Bulletin économique de la BCE. (10h00)
- Production industrielle européenne. (11h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.868$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1764$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 43,69$.

VALEURS A SUIVRE

Vente-Unique.com dépasse pour la première fois la barre des 100 millions d'euros de chiffre d'affaires (118,9 ME) au terme d'un exercice en croissance de +24%, supérieur à l'objectif d'une progression de 20%. Cette très bonne dynamique commerciale, associée à la parfaite maîtrise des coûts, permet à Vente-unique.com de confirmer son objectif de rentabilité annuelle.

Airbus : Une cour d'appel autrichienne a confirmé la décision de mettre fin à une enquête pénale sur une fraude présumée d'Airbus et Eurofighter Jagdflugzeug GmbH en lien avec un contrat de deux milliards de dollars (1,7 milliard d'euros) en 2003.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Ecomiam, Actia

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

HSBC repasse à 'conserver' (contre 'acheter') sur Getlink en ciblant un cours de 14 euros.

Berenberg est toujours à l'achat sur Rubis avec un cours cible ajusté de 58 à 44 euros.

INFOS MARCHES

Intrasense : nouveau Directeur Financier.

EN BREF

Nanobiotix : nouvelles données précliniques suggérant un impact significatif de NBTXR3 en immuno-oncologie.

Bouygues Construction et Lextan signent un accord de coopération de 3 ans en 'R&D'.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !