Cotation du 22/08/2019 à 18h05 CAC 40 -0,87% 5 388,25
  • PX1 - FR0003500008

Préouverture Paris : dans le rouge pour commencer l'année

Préouverture Paris : dans le rouge pour commencer l'année
Préouverture Paris : dans le rouge pour commencer l'année
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

La Bourse de Paris qui a accusé une chute de 11% en 2018 commence 2019 dans le rouge, en recul de plus de 1%, alors que les places asiatiques sont mal orientées ce matin avec des replis de 1,3% à Shanghai, -1,5% à Seoul, -3% à Hong Kong ou -1,8% à Taiwan. Ce qui aura animé les marchés quasiment durant toute l'année passée, à savoir la guerre économique entre les Etats-Unis et la Chine, va rester encore un moment au centre de tous les intérêts financiers... La semaine dernière Trump avait ainsi évoqué des "grands progrès" avec Pékin qui s'est dit, de son côté, prêt à coopérer avec les Etats-Unis pour mettre en oeuvre les engagements pris au début du mois par Donald Trump et Xi Jinping lors de leur entrevue de Buenos Aires, en marge du sommet du G20. Reste que les signaux économiques en provenance de Chine sont inquiétants : L'activité manufacturière chinoise s'est contractée en décembre pour la première fois en 19 mois, montrent ainsi les résultats publiés ce mercredi de l'enquête réalisée par Caixin/Markit auprès des directeurs d'achats...

WALL STREET

Wall Street a terminé sa course en territoire positif lundi. Le DJIA a repris 1,15% à 23.327 pts, le Nasdaq s'est avancé de 0,77% à 6.635 pts, et le S&P500 a gagné 0,85% à 2.507 pts.
Sur l'ensemble de l'année 2018, le Dow Jones a perdu 5,6%, le Nasdaq cède 3,9% et le S&P500 a reculé de 6,2%. Sur le seul mois de décembre, les trois principaux indices US ont chuté de 8 à 9%.
Les Etats-Unis et la Chine ont prévu une nouvelle réunion en janvier, suite à la trêve conclue en début de mois à Buenos Aires entre Donald Trump et Xi Jinping.
Les médias chinois, de leur côté, se sont montrés plus prudents que Trump au sujet des discussions actuelles. D'après eux, Xi espère tout de même un accord mutuellement bénéfique... Le 'Wall Street Journal' a rapporté pour sa part que la Maison Blanche presse la Chine, afin d'obtenir plus de détails sur la manière dont elle pourrait soutenir les exportations américaines ou assouplir ses régulations.
Dans le même temps, les statistiques économiques chinoises les plus récentes confirment le net ralentissement économique en cours, du fait, entre autre, du conflit commercial des derniers mois avec les USA. Ainsi, l'activité manufacturière chinoise s'est contractée pour la première fois en deux ans, alors que les services ont poursuivi quant à eux leur expansion.
Le rythme des réformes devrait ressortir soutenu en Chine l'an prochain, a fait savoir le président Xi Jinping, s'engageant à ouvrir davantage le pays dans un discours relayé par les médias locaux à l'occasion des voeux de Nouvel An. Xi a donc assuré que la Chine allait persister sur la voie de la réforme et de l'ouverture. Il n'a toutefois pas évoqué l'affrontement commercial avec les États-Unis. Pour le dirigeant chinois, 2019 devrait apporter des opportunités et des défis...

ECO ET DEVISES

L'indice manufacturier de la Fed de Dallas pour le mois de décembre 2018 est ressorti négatif et très largement inférieur au consensus des économistes de la place. L'indice d'activité générale s'établit à -5,1 selon le rapport du jour, contre un consensus de place logé à +17 et un niveau de +17,6 pour le mois antérieur. Une lecture négative de l'indicateur signale une contraction de l'activité manufacturière dans la région. Rappelons toutefois que cet indicateur manufacturier de Dallas est assez étroitement lié aux prix du pétrole. La baisse prononcée des prix de l'or noir explique donc en partie cette faiblesse très inattendue de l'indice.

L'indice PMI manufacturier américain sera annoncé ce mercredi à 15h45, alors que les chiffres de l'emploi de Challenger et d'ADP seront communiqués jeudi, à respectivement 13h30 et 14h15. Les inscriptions au chômage (14h30) et l'ISM manufacturier américain (16h) seront annoncés également jeudi.

Le 'shutdown' administratif partiel se poursuit quant à lui depuis le 22 décembre aux Etats-Unis, alors que Donald Trump maintient la pression afin d'obtenir du Congrès un vote favorable au financement (de 5 milliards de dollars) de son mur à la frontière avec le Mexique.
La parité euro / dollar atteint 1,1490$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 53$. L'once d'or se traite 1.286$.
En Europe, on suivra la publication dans la matinée de ce mercredi les résultats des enquêtes d'IHS Markit auprès des directeurs d'achat (PMI) sur l'activité du secteur manufacturier dans les économies de la zone euro au mois de décembre.

VALEURS A SUIVRE

Automobile : Le marché automobile français a connu en 2018 une quatrième année de hausse d'affilée, malgré un mois de décembre marqué par une forte baisse de 14,47% en données brutes, a annoncé le CCFA. Il s'est ainsi immatriculé 165.390 voitures particulières neuves le mois dernier dans l'Hexagone, selon le Comité des constructeurs français d'automobiles.
En septembre, octobre et novembre, le marché avait fléchi respectivement de 13%, 1,5% et 5%, après un bond spectaculaire de 40% en août. Les nouvelles normes d'homologation WLTP ont perturbé l'an dernier le cycle traditionnel des ventes.
En décembre, les immatriculations du groupe PSA ont baissé de 1,88% par rapport au même mois de 2017, donnant +13,36% sur l'année. Les ventes des marques du groupe Renault (Renault, Dacia et Alpine pour le marché français), ont chuté de 19,21%.

Tessi annonce la cession à Loomis de sa participation de 80% dans la société CPoR Devises. La société Tessi avait annoncé par communiqué de presse le 18 décembre dernier l'obtention de la décision de non-opposition de la Banque Centrale Européenne sur proposition de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) à la cession de CPoR Devises à la société Loomis.

Biom'up : le spécialiste de l'hémostase chirurgicale a annoncé le succès de l'émission partielle de la seconde tranche de son emprunt obligataire pour un montant de 3 ME sur les 10 ME disponibles. Cette opération intervient dans le cadre de l'emprunt obligataire souscrit par Athyrium Opportunities III Acquisition LP, un fonds géré par Athyrium Capital Management, d'un montant total maximum de 35 ME, dont 25 ME ont déjà été émis le 29 mars 2018 et dont 10 ME supplémentaires étaient encore susceptibles d'être émis dans les 12 mois de l'émission initiale, sous conditions. L'échéance de l'appel du solde de la seconde tranche, soit 7 ME, est reportée au 31 décembre 2019.
Après le succès de l'augmentation de capital par placement privé d'un montant de 7,67 ME le 10 décembre 2018, cette nouvelle levée s'inscrit dans la politique de gestion de la trésorerie et de la solvabilité à moyen terme de la Société. Les fonds ainsi levés seront notamment utilisés pour financer l'intensification du déploiement commercial d'HEMOBLAST Bellows aux Etats Unis et en Europe, la continuation de l'effort réglementaire nécessaire pour maintenir les autorisations déjà obtenues en Europe et aux USA ainsi que son approbation dans de nouveaux pays (Australie, Japon), et la continuation de l'effort de développement clinique nécessaire pour l'autorisation du produit dans de nouvelles cibles thérapeutiques dont la chirurgie du rachis aux USA au cours de l'année à venir.
Étienne Binant, Directeur Général de Biom'up, a déclaré : "Le succès de cette opération de financement qui nous donne des moyens financiers supplémentaires pour poursuivre à moyen terme notre dynamique de croissance témoigne de la confiance d'Athyrium dans la qualité de notre modèle de croissance et nos perspectives de développement. Je tiens à remercier chaleureusement Laurent Hermouet et toute l'équipe d'Athyrium pour leur soutien sans faille."
Laurent Hermouet, Managing Director d'Athyrium Capital Management, LP, ajoute : "Aux côtés d'Etienne Binant et des équipes de Biom'up depuis près d'un an, nous saluons la réalisation par la Société de ses objectifs en 2018. Nous nous réjouissons que cette opération financière prévue dans notre accord du mois de mars dernier, puisse se réaliser et contribuer à l'essor de Biom'up en 2019."

Casino : Par courriers reçus le 28 décembre 2018 par l'AMF, The Goldman Sachs Group, Inc (Wilmington, Delaware, Etats-Unis) a déclaré à l'Autorité des marchés financiers avoir franchi en baisse, le 20 décembre 2018, indirectement par l'intermédiaire des sociétés qu'elle contrôle, les seuils de 5% du capital et des droits de vote de la société Casino Guichard Perrachon, et détenir indirectement 3.157.589 actions Casino Guichard Perrachon représentant autant de droits de vote, soit 2,88% du capital et 2,05% des droits de vote de cette société. Ce franchissement de seuils résulte d'une cession d'actions Casino Guichard Perrachon hors marché, au résultat de laquelle l'exemption de trading s'applique pour le déclarant.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com