Cotation du 22/05/2020 à 18h05 CAC 40 -0,02% 4 444,56
  • PX1 - FR0003500008

Préouverture Paris : Apple jette un froid !

Préouverture Paris : Apple jette un froid !
Préouverture Paris : Apple jette un froid !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Après une séance calme hier, en l'absence de Wall Street fermée pour cause de "Journée des Présidents" aux Etats-Unis, le retour aux affaires est difficile ce matin en Asie où tous les marchés reculent à l'image de Tokyo en repli de 1,4%, Seoul (-1,5%), Hong Kong (-1,2%) ou Taiwan (-1%)... La faute principalement au groupe Apple qui a averti hier soir qu'il n'atteindrait pas ses prévisions de résultats pour le trimestre clos à fin mars en raison de l'épidémie de coronavirus en Chine, qui affecte lourdement la fabrication de ses iPhones comme la demande pour ses produits...
Bien que les usines d'Apple en Chine aient désormais rouvert, le retour à des conditions normales de production est plus lent que prévu, a expliqué le groupe américain : "Même si les sites de notre partenaire de fabrication de l'iPhone sont situés en dehors de la province touchée par le virus, et même si toutes les installations ont rouvert, elles redémarrent plus lentement que ce que nous escomptions" a détaillé la direction du groupe qui souligne que la demande pour ses produits en Chine a été très affectée... "Tous nos magasins en Chine et de nombreux magasins partenaires ont été fermés. En outre, les magasins ouverts fonctionnent avec des horaires réduits et très peu de clientèle." Le 28 janvier dernier, Apple avait annoncé prévoir entre 63 et 67 milliards de dollars de chiffre d'affaires pour le trimestre clos à mars, le deuxième de son exercice fiscal 2020, alors que les analystes attendaient en moyenne 62,4 milliards de dollars (57,6 milliards d'euros). Conséquence, les indices boursiers sont attendus en baisse en Europe ce mardi matin...

ECO ET DEVISES

L'impact du coronavirus Covid-19 sur l'économie est donc désormais palpable, alors que les prévisions de croissance sont toutes revues en baisse dans le monde, à l'image du plongeon de la croissance japonaise, Tokyo ayant annoncé hier une baisse plus importante que prévu de son PIB du 4e trimestre 2019 à -1,6%, contre -1% anticipé...
L'économie américaine résiste plutôt bien pour le moment, mais les économistes évoquent malgré tout un impact à 0,2 pt de PIB en moyenne en première approche...
Les économistes continuent aussi de revoir leurs prévisions de croissance pour la Chine. Selon S&P Global Ratings, le PIB local devrait croître de 5% en 2020, contre 5,7% prévu avant l'épidémie. Dans la zone euro, ainsi qu'au Royaume-Uni, S&P estime la perte de croissance de 0,1 à 0,2% cette année, via la baisse des exportations et des investissements des entreprises dues au ralentissement probable de la Chine...

La Banque centrale chinoise tente pendant ce temps avec un certain succès de soutenir les indices boursiers en alimentant abondamment le système financier en liquidités depuis le début de la crise du coronavirus en Chine. L'autorité monétaire a annoncé hier matin avoir ajusté le taux de la facilité de prêt moyen terme à un an de 3,32 à 3,15%. L'établissement a injecté par ailleurs 300 milliards de yuans supplémentaire dans le système financier lundi, en attendant une possible baisse des taux directeurs jeudi. La bourse de Shanghai était stable ce mardi matin après un rebond de plus de 2% hier...

Les indicateurs économiques américains publiés vendredi montrent que les consommateurs américains (à l'origine des deux-tiers de la croissance du pays) résistent plutôt bien en ce début 2020. Les ventes de détail ont progressé en janvier pour le 4e mois d'affilée, tandis que la confiance des consommateurs est montée en février au plus haut depuis 2018.
Les ventes de détail ont ainsi augmenté de 0,3% en janvier par rapport à décembre, en ligne avec le consensus. La hausse de décembre a cependant été revue en légère baisse à +0,2% (contre +0,3% précédemment). Hors automobile, les ventes de détail ressortent également en progression de 0,3%, en ligne avec les attentes, après un gain de +0,6% pour le mois de décembre.
L'indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan est monté à 100,9 en février, contre 99,7 de consensus de place et 99,8 pour la lecture finale de janvier.
L'once de métal jaune s'échange à 1.581$. De son côté, la parité euro/dollar atteint 1,0830$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 57$.

VALEURS A SUIVRE

Alstom a annoncé lundi soir la signature d'un protocole d'accord avec Bombardier Inc. et la Caisse de dépôt et placement du Québec en vue de l'acquisition de Bombardier Transport. Suite à cette opération, Alstom bénéficiera d'un carnet de commandes d'environ 75 MdsE et d'un chiffre d'affaires d'environ 15,5 MdsE. Le prix pour l'acquisition de 100% des actions de Bombardier Transport sera compris entre 5,8 et 6,2 MdsE, et sera payé pour partie en numéraire et pour partie en actions nouvellement émises par Alstom. CDPQ s'est engagé à réinvestir environ 2 MdsE dans Alstom, correspondant à 100% du produit net de cession de sa participation dans Bombardier Transport et à réaliser un investissement additionnel à hauteur de 0,7 MdE, soulignant sa forte conviction dans le rationnel stratégique de la transaction et dans le potentiel de création de valeur.
Alstom et Bombardier évoluent dans un environnement de marché très positif avec une croissance du trafic de passagers estimée entre 3% et 5% par an sur la période 2015-2025 et une croissance globale du marché des équipements ferroviaires qui devrait atteindre +3% par an entre 2021 et 2023. Cette dynamique est portée par l'urbanisation croissante et le fort développement de la mobilité décarbonée. En Europe, la Commission Européenne a défini des objectifs très ambitieux en termes de réduction de CO2 et de nombreux pays ont annoncé de larges programmes d'investissement dans le rail. Alstom est un acteur de premier plan dans le transport ferroviaire, avec un carnet de commandes record au sein de l'industrie à 40 MdsE et un chiffre d'affaires annuel de 8,1 MdsE à fin mars 2019. Au cours de la période 2016-2019, Alstom a connu une forte croissance de son chiffre d'affaires, avec un taux annuel moyen de +5,5% supérieur à la croissance du marché, et a significativement amélioré sa rentabilité (avec une marge d'EBIT ayant atteint jusqu'à 7,5% du chiffre d'affaires).
Bombardier Transport est un acteur de référence dans le transport ferroviaire avec un carnet de commandes de 32 MdsE et un chiffre d'affaires de 7,4 MdsE à fin décembre 2019. Bénéficiant d'un statut de leader et d'une forte expertise, Bombardier Transport offre une gamme complète de produits sur l'ensemble des segments de marché et dispose d'une présence industrielle équilibrée, entre des pays offrant une base de coûts attractive et des pays à la pointe de la technologie.
A la suite de cette transaction, Alstom bénéficiera de technologies additionnelles de pointe et de ressources complémentaires en R&D, lui permettant de consolider son avance en matière d'innovation dans le domaine des solutions de mobilité durable.

HSBC tranche dans le vif ! La banque, qui a dévoilé ce matin une chute de son bénéfice net annuel de 53% à 5,97 milliards de dollars, annonce un vaste programme de restructuration qui passera par la suppression de près de 35.000 postes sur trois ans, soit environ 15% de ses effectifs. Le groupe avait déjà éliminé 4.000 emplois l'an passé. Outre le contexte généralisé de taux bas, HSBC est également affecté par la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis ainsi que les graves troubles sur son marché clé de Hong Kong.
Noel Quinn, directeur général du groupe par intérim, a déclaré: "les performances du groupe en 2019 ont été solides, mais certaines parties de notre activité ne produisent pas de rendements acceptables. Nous sommes donc en train d'élaborer un plan révisé pour augmenter les rendements pour les investisseurs, créer la capacité d'investissement future et construire une plateforme pour une croissance durable. Nous avons déjà commencé à mettre en oeuvre ce plan, que mon équipe de direction et moi-même nous sommes engagés à exécuter au rythme prévu".

Vivendi : Un tribunal espagnol a rejeté lundi l'appel formé par Mediaset contre la suspension provisoire de la fusion entre les filiales italienne et espagnole du groupe de médias contrôlé par la famille Berlusconi, rapporte l'agence Reuters...
Cette suspension a été obtenue par Vivendi qui reste plus que jamais engagé dans un bras de fer judiciaire avec Mediaset.

Accor, l'un des leaders mondiaux de l'hôtellerie, et Visa, leader mondial des paiements numériques, annoncent aujourd'hui la conclusion d'un partenariat international qui ouvrira de nouvelles possibilités de paiement aux membres du programme de fidélité ALL-Accor Live Limitless.
Ce partenariat associera le programme de fidélité de Accor aux moyens de paiement de Visa, afin de créer une nouvelle carte, ALL Visa. Les membres qui en feront la demande pourront l'utiliser pour leurs achats du quotidien, partout où la carte Visa est acceptée. Accor collaborera avec les institutions financières et bancaires partenaires de Visa sur les principaux marchés d'Europe, d'Amérique du Nord et du Sud, du Moyen-Orient et d'Asie-Pacifique, dans le cadre de l'émission de cette carte. Cette dernière offrira aux membres des récompenses correspondant à leurs préférences, ainsi que la possibilité de gagner davantage de points de fidélité, que ce soit lors de leurs séjours dans les établissements Accor ou lorsqu'ils effectuent des achats.

CGG annonce ce jour avoir finalisé l'arrêt définitif de son activité d'acquisition de données sismiques terrestres après la fin du dernier contrat d'acquisition sismique terrestre en Tunisie. Cette annonce, qui intervient après la sortie récente des métiers d'acquisition marine et fond de mer, confirme la mise en oeuvre réussie de la stratégie de CGG de quitter le secteur de l'acquisition de données sismiques.
A ce jour, CGG détient toujours une participation minoritaire dans la société ARGAS qui opère au Moyen-Orient...
Sophie Zurquiyah, Directeur Général de CGG, a déclaré: "Notre sortie des métiers d'acquisition de données sismiques, l'un des domaines d'expertise historiques de CGG, marque la fin d'une époque et aussi le début d'un nouveau chapitre passionnant dans notre histoire. Cela représente une étape clé de notre vision stratégique 2021 d'évoluer vers un modèle 'Asset Light', faiblement capitalistique, qui s'appuie sur ses collaborateurs, ses données et ses technologies pour assurer une rentabilité pérenne de CGG."

Carmat annonce que la Haute Autorité de Santé (HAS) a jugé le coeur artificiel de la société éligible, avec observations, pour l'initiation d'une étude clinique en France dans le cadre du programme Forfait Innovation.
Le Forfait Innovation est un programme qui facilite l'accès rapide des patients à des technologies innovantes en phase précoce de développement clinique. Selon la HAS, le coeur Carmat répond aux critères d'innovation grâce à l'utilisation de matériaux biologiques en contact avec le sang, à sa capacité d'autorégulation et aux équipements externes plus légers et plus silencieux. De plus, la HAS considère que le dispositif est susceptible d'apporter un bénéfice clinique important répondant à un besoin médical insuffisamment satisfait et que l'étude clinique envisagée permet de recueillir les données manquantes nécessaires pour évaluer l'amélioration des soins dispensés aux patients souffrant d'insuffisance cardiaque biventriculaire, éligibles à la transplantation.

Parrot a été sélectionné pour équiper les Forces Armée Suisse en micro-drones, dans le cadre de l'appel d'offre 'Programme Suisse Mini UAV' (Suisse MUAS) contre des acteurs majeurs du drone civil. L'expertise de Parrot dans les drones professionnels, la performance de ses solutions dédiées à la Défense et à la Sécurité, et le niveau de cyber-sécurité élevé requis par les forces armées suisses ont été selon Parrot "des atouts déterminants dans le choix final". L'appel d'offre lancé début 2019 par armasuisse, l'agence fédérale responsable des achats des forces armées suisses, est destiné à obtenir un solution efficiente et compétitive pour accompagner les troupes dans le déploiement des micro-drones dans les opérations militaires.

GTT indique avoir reçu deux commandes des chantiers navals coréens, l'une de la part de Hyundai Samho Heavy Industries (HSHI) et l'autre de Hyundai Heavy Industries (HHI) pour la conception des cuves de deux nouveaux méthaniers. GTT réalisera le design des cuves, qui intégreront le système de confinement à membranes Mark III Flex, développé par le groupe.
Le premier méthanier sera construit sur le chantier de HSHI pour le compte d'un armateur asiatique dont le nom est confidentiel à ce stade. La livraison de ce navire est prévue au deuxième trimestre 2022. Quant au second méthanier, il sera construit sur le chantier de HHI pour le compte de l'armateur coréen SK Shipping Co. et sa livraison interviendra au troisième trimestre 2022.

Hoffmann Green Cement Technologies, a nommé Olivier Lefelle (49 ans), en tant que Responsable Travaux Neufs. Il supervisera les projets de construction des deux nouveaux sites de production, H2 et H3, situés respectivement en Vendée et en région parisienne, présentant chacun une capacité de production de 250.000 tonnes de ciment décarboné par an.

Weborama a été informée que Startup Avenue, de concert avec la famille Levy et M. Daniel Sfez a franchi le 14 février 2020 les seuils de 90% du capital et des droits de vote de la Société et détient à cette date 3.781.300 actions représentant 90,01% du capital et 5.791.575 droits de vote représentant 91,94% des droits de vote de la Société.
La Société a également été informée de l'intention des Actionnaires de Contrôle de demander à l'AMF dans un délai de dix jours de négociation à compter de la publication du résultat de l'OPA la mise en oeuvre d'une procédure de retrait obligatoire visant les actions Weborama, étant précisé que les conditions de détention sont d'ores et déjà réunies.

Parmi les dernières notes de brokers, JP Morgan dégrade de 'surperformance' à 'neutre' le dossier Alstom en ciblant un cours de 47 euros; Goldman Sachs passe à l'achat sur Carrefour en ciblant un cours de 20 euros; SG repasse à 'acheter' sur BioMérieux avec un objectif ajusté de 82 à 106 euros. SG dégrade en revanche son avis d'acheter à 'conserver' sur Vicat en ciblant un cours de 42 euros; Morgan Stanley est à 'surpondérer' sur EDF avec un objectif de cours qui grimpe de 13 à 16 euros; Deutsche Bank passe d'acheter à conserver sur Icade; Kepler Cheuvreux passe d'acheter à conserver sur Rexel; Jefferies est à 'sousperformance' sur Tarkett avec un cours cible ajusté à 12,25 euros; AlphaValue est à l'achat sur Eutelsat avec un cours cible ajusté en baisse à 17,90 euros; Credit Suisse est à 'surperformance' sur Airbus avec un objectif ajusté de 146 à 170 euros.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !