Cotation du 17/11/2017 à 22h52 Dow Jones Industrial -0,43% 23 358,24
  • DJIND - US2605661048

Pré-ouverture Wall Street : les prises de bénéfices se confirment

Pré-ouverture Wall Street : les prises de bénéfices se confirment
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street devrait terminer la semaine assez fébrilement. La cote américaine est de nouveau attendue en déclin, les prises de profits se confirmant après les sommets historiques. Les investisseurs semblent donc saisir le prétexte de l'incertitude entourant le projet de réforme fiscale aux USA, pour opérer quelques ventes sélectives. Le S&P500 est attendu en retrait de 0,3% ce jour. Le Nasdaq affiche un recul indicatif de 0,2% avant bourse.

Dans l'actualité économique américaine ce vendredi, l'indice préliminaire du sentiment des consommateurs pour le mois de novembre 2017, mesuré par l'Université du Michigan, sera dévoilé à 16 heures (consensus 100).

Une semaine après les Républicains de la Chambre des représentants, leurs homologues du Sénat ont donc dévoilé hier jeudi leur propre mouture du projet de réforme fiscale, basée sur les propositions de campagne du président Donald Trump. Or, le texte des sénateurs républicains diffère de celui des représentants, ce qui préfigure de difficiles négociations pour tenter de parvenir à un compromis susceptible d'être adopté en tant que loi...

Le projet du Sénat envisage notamment de reporter d'un an la mise en place de la baisse de l'impôt sur les sociétés de 35% à 20%, et de remettre à plus tard d'autres mesures, afin de ne pas peser trop sur les finances de l'Etat fédéral. Or, la perspective de baisses d'impôts massives pour les entreprises et les particuliers a été l'un des principaux moteurs de la hausse des marchés depuis l'élection de Donald Trump il y a un an.

Du côté des publications trimestrielles, Walt Disney, News Corp, Hertz Global et Lions Gate ont notamment publié hier soir. La saison des trimestriels touche à sa fin aux États-Unis. Il n'y aura pas de publications importantes aujourd'hui.

LES VALEURS

Walt Disney n'a pas franchement convaincu les investisseurs hier soir par ses derniers résultats trimestriels. Néanmoins, les promesses du groupe dans le streaming et les plans autour de la franchise 'Star Wars' devraient permettre au titre de résister aujourd'hui. Le groupe de Burbank a réalisé au T4 fiscal un bénéfice net de 1,75 Md$, en repli de 1% en glissement annuel. Les revenus se sont tassés de 3% à environ 12,8 Mds$. Le bénéfice ajusté par action s'est élevé à 1,07$, alors que le consensus était de 1,13$, pour 13,2 Mds$ de recettes.

ESPN a particulièrement pesé sur les comptes de Disney. Les réseaux médias ont encaissé une chute de 12% du bénéfice opérationnel à 1,48 Md$. Les activités câble du groupe, comprenant ESPN et Disney Channel, ont vu leurs revenus régresser sous les 4 Mds$ au quatrième trimestre.

Bob Iger, le patron du groupe, a par ailleurs glissé que Disney avait conclu un accord avec Rian Johnson, réalisateur de 'Star Wars - Les Derniers Jedi' (qui sortira mi-décembre en France), en vue de la création d'une nouvelle trilogie ! En outre, Disney développe une série TV 'Star Wars' destinée au service de streaming lancé par le groupe.

Car Disney envisage désormais clairement de concurrencer Netflix. La stratégie du groupe passe ainsi par la création d'une relation directe avec le consommateur, "vitale" pour l'avenir de ses activités. Il s'agit, d'après Iger, de la première des priorités de Disney cette année. Dès 2019, les nouveautés Disney seront donc proposées d'abord sur le service du groupe, à un prix "substantiellement inférieur" à celui de Netflix...

News Corp, le groupe média propriétaire notamment du 'Wall Street Journal', a annoncé pour son 1er trimestre fiscal, clos fin septembre 2017, un bénéfice net de 68 M$ soit 12 cents par titre, contre une perte de 15 M$ un an plus tôt. Le bénéfice ajusté par action s'est élevé à 7 cents, alors que le consensus était logé à 1 cent par titre. Les revenus totaux ont augmenté de 5% à 2,06 Mds$, contre 1,99 Md$ de consensus. Toutes les divisions du groupe new-yorkais ont profité de la croissance - en particulier les segments 'Digital Real Estate' et 'Cable Network Programming'. Le groupe contrôlé par Rupert Murdoch dépasse ainsi les attentes pour le quatrième trimestre consécutif.

Hertz Global s'envole en pré-séance à Wall Street. Le groupe semble en effet redresser la barre, à la lecture des dernières publications financières. Les résultats du troisième trimestre ont dépassé les attentes de marché, ce qui contraste avec les derniers comptes d'Avis Budget. Pour le T3, le bénéfice net s'est élevé à 93 M$ soit 1,12$ par titre, contre 44 M$ et 52 cents par action un an auparavant. Le bpa ajusté a représenté 1,42$, contre 1,35$ de consensus. Les revenus ont totalisé 2,57 Mds$, contre 2,54 Mds$ un an plus tôt et 2,57 Mds$ de consensus.

Lions Gate a publié ses résultats du second trimestre fiscal 2018. Les revenus ont totalisé 941 M$, pour un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 16 M$ soit 7 cents par titre. L'OIBDA ajusté est ressorti à 109 M$. Le free cash flow a atteint 347 M$ sur le trimestre.

©2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Pré-ouverture Wall Street : les prises de bénéfices se confirment

Partenaires de Boursier.com