Cotation du 16/10/2018 à 19h22 Dow Jones Industrial +1,62% 25 659,05
  • DJIND - US2605661048

Pré-ouverture Wall Street : légère baisse, Netflix plonge !

Pré-ouverture Wall Street : légère baisse, Netflix plonge !
Pré-ouverture Wall Street : légère baisse, Netflix plonge !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Au lendemain d'une clôture sans conviction, en ordre dispersé, Wall Street s'affiche en légère baisse ce mardi en pré-séance.

Du côté des sociétés, Netflix devrait vivre une séance particulièrement compliquée au lendemain d'une publication trimestrielle décevante, notamment en ce qui concerne la croissance du nombre d'abonnés. Goldman Sachs vient également de dévoiler ses résultats du second trimestre avec Johnson & Johnson ou encore UnitedHealth...

Sur le front économique américain, les investisseurs suivront dans l'après-midi les derniers chiffres de la production industrielle, l'indice du marché immobilier, ainsi que le discours semi-annuel de Jerome Powell, président de la Fed, devant le Comité bancaire du Sénat.

A noter que le FMI, tout en maintenant ses prévisions pour l'économie mondiale en 2018 et 2019 (+3,9%), prévient que les tensions commerciales, si elles s'amplifient, sont susceptibles d'impacter négativement la reprise et les projections de l'institution à moyen terme.

En ce qui concerne le pétrole, le prix du baril WTI tente de se stabiliser sur les 68$ actuellement...

Goldman Sachs a eu tout faux au jeu des pronostics lors de ce Mondial 2018, finalement remporté dimanche par la France... Dans une étude publiée le 11 juin dernier, la banque d'affaires américaine avait prédit la victoire du Brésil lors de cette Coupe du Monde organisée en Russie, en pariant d'ailleurs sur une finale opposant l'équipe carioca face à l'Allemagne de Toni Kroos. Pour parvenir à ses conclusions hasardeuses, Goldman Sachs n'avait pourtant pas lésiné sur les moyens. Les analystes du géant de la finance avaient utilisé toute une batterie d'outils statistiques et d'analyses des données appliquées traditionnellement à l'économie et à la finance, en ayant recours au "machine learning" notamment. L'établissement avait même simulé 1 million de scénario possible afin de donner corps à ses corps à ses convictions...

VALEURS A SUIVRE

Netflix plonge de plus de 12% ce mardi en pré-séance à Wall Street, alors que le géant américain de la vidéo en streaming a publié hier soir ses résultats du second trimestre, faisant ressortir un bénéfice par action meilleur que prévu mais également des revenus un peu justes... La vraie déception provient surtout du nombre de nouveaux abonnés sur la période, nettement sous les attentes des analystes et en recul par rapport au mois précédent et à la même période de l'an dernier... Les perspectives du groupe, pour le trimestre actuel, sont également sous le consensus, que ce soit sur le plan des revenus, du bénéfice par action ou encore du nombre de nouveaux abonnés, également attendu en baisse par rapport au troisième trimestre 2017... Sur le second trimestre, Netflix affiche des revenus de 3,91 Mds$, contre 2,78 Mds$ un an avant. Le résultat net ressort à 384 M$, contre 66 M$ un an plus tôt. Le bénéfice par action s'affiche ainsi à 0,85$, contre 0,15$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice par action de 0,79$, pour des revenus de 3,94 Mds$. Le nombre de nouveaux abonnés sur le second trimestre s'élève à 5,15 millions, contre 6,2 millions de consensus et 5,20 millions sur le T2 2017. Netflix a attiré 670.000 nouveaux abonnés aux Etats-Unis (contre 1,2 million de consensus) et 4,47 millions à l'international (contre près de 5 millions de consensus)... Sur le troisième trimestre, le groupe vise des revenus de 3,988 Mds$ (contre 4,1 Mds$ de consensus), un bénéfice par action de 0,68$ (contre 0,71$ de consensus) et 5 millions de nouveaux abonnés (contre 5,30 millions sur le T3 2017). Le nombre de nouveaux abonnés aux Etats-Unis est ainsi attendu à 650.000 (contre 850.000 sur le T3 2017), et à 4,35 millions à l'international (contre 5,3 millions un an plus tôt).

Goldman Sachs publie ses résultats du second trimestre. Les revenus sont de 9,40 Mds$, contre 7,89 Mds$ un an plus tôt. Le résultat net s'élève à 2,57 Mds$, contre 1,83 Md$ il y a un an. Le bénéfice par action ressort à 5,98$, contre 3,95$ un an avant. Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice par action de 4,66$, pour des revenus de 8,7 Mds$. Les revenus "Institutional Client Services" s'affichent à 3,57 Mds$, en hausse de 17% en glissement annuel. Les revenus "FICC Client Execution" sont ainsi de 1,68 Md$, en croissance de 45%, tandis que les revenus "Equities" sont stables à 1,89 Md$. En marge de sa publication trimestrielle, Goldman Sachs annonce que David Solomon, Co-COO du groupe et ancien patron de la branche Investment Banking, va devenir CEO et Chairman à la place de Lloyd Blankfein. Ce dernier quittera son poste de CEO à la fin du mois de septembre prochain et deviendra Senior Chairman de la Banque. Lloyd Blankfein dirigeait GS depuis 2006.

UnitedHealth dévoile ses comptes du second trimestre. Les revenus sont de 56,1 Mds$, en croissance de 12% en glissement annuel. Les profits sont de 2,92 Mds$, contre 2,28 Mds$ sur la même période de l'exercice précédent. Le bénéfice par action ressort à 2,98$, en hausse de 28%. En base ajustée, le bpa s'affiche à 3,14$, également en croissance de 28% par rapport à l'an dernier. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 3,04$, pour des revenus de 56,1 Mds$. Sur 2018, le groupe vise désormais un bpa entre 12,50 et 12,75$ (contre une précédente fourchette de 12,40/12,65$).

Boeing. Air Lease Corporation va acheter jusqu'à 78 appareils à Boeing. Le loueur d'avions a placé une commande ferme et des engagements portant sur 75 B737 MAX (55 en option) et 3 B787-9 Dreamliners. Le contrat atteint 9,6 Mds$ au prix catalogue. Un montant avant tout théorique tant les compagnies obtiennent des rabais substantiels lors de ce type de contrat. Au total, ALC a passé des commandes et des engagements pour 361 avions Boeing depuis 2010, dont 288 B737, 21 B777 et 52 B787 Dreamliners.

Johnson & Johnson publie ses résultats du second trimestre. Les ventes sont de 20,83 Mds$, en hausse de 10,6% en glissement annuel. Les bénéfices s'élèvent à 3,96 Mds$ (1,45$ par action), contre 3,83 Mds$ (1,40$ par action) un an avant. Le bpa ajusté s'affiche à 2,10$, en progression de 14,8%. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 2,07$, pour des revenus de 20,4 Mds$. Sur l'exercice, le groupe vise désormais des ventes entre 80,5 et 81,3 Mds$ (contre une précédente fourchette de 81/81,6 Mds$), pour un bpa entre 8,07 et 8,17$ (contre une précédente fourchette de 8/8,20$).

Morgan Stanley publiera demain, mercredi 18 juillet, avant l'ouverture des marchés américains, ses résultats du second trimestre. Les analystes anticipent en moyenne un bénéfice par action de 1,11$, pour des revenus de 10,1 Mds$. Un an avant, sur la même période, le géant bancaire américain avait enregistré un bénéfice par action de 0,87$, pour des revenus de 9,5 Mds$.

Comerica annonce ses comptes du second trimestre. Les bénéfices sont de 326 M$ (1,87$ par action), contre 203 M$ (1,13$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa ressort à 1,90$, contre 1,15$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,67$.

Omnicom a présenté ses résultats du second trimestre. Les bénéfices sont de 364,2 M$, contre 328,6 M$ un an avant. Le bénéfice par action est ainsi de 1,60$, contre 1,40$ un an plus tôt. Les revenus s'élèvent à 3,86 Mds$, contre 3,79$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,55$, pour des revenus de 3,9 Mds$.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com