Cotation du 17/09/2019 à 13h39 CAC 40 +0,07% 5 606,12
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : un maigre rebond en attendant la Fed

Ouverture Paris : un maigre rebond en attendant la Fed
Ouverture Paris : un maigre rebond en attendant la Fed
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 a stoppé la baisse qui l'a mené hier tout près de ses plus bas annuels à l'issue de quatre séances de baisse d'affilée. L'indice parisien reprend 0,40% à 4.775 points ce matin. Cependant, son débours depuis le début de l'année demeure supérieur à -10%.

Même si elle est largement anticipée, la quatrième et dernière hausse de taux de la Fed américaine attendue ce soir post clôture parisienne, devrait limiter les prises de risques en Bourse de Paris aujourd'hui. En tout cas, les commentaires qui concerneront les hausses de taux de 2019 attireront les attentions. La Fed peut-elle encore miser sur trois hausses de taux alors que l'économie américaine semble sur la voie du fléchissement? Ses nouvelles prévisions de croissance, d'inflation et de taux de chômage donneront un début de réponse et les marchés ne manqueront pas d'y réagir.

L'attitude de la Fed sera d'autant plus surveillée qu'elle subit les pressions toujours plus insistantes du Président américain, qui par tweets interposés réclame la fin de la hausse des taux d'intérêt. Ce faisant il met en porte à faux la Fed et son indépendance. De son côté, le pétrole a connu un mini krach hier soir, de retour sur les 56$ le baril. Durant la séance, il a touché son plus bas niveau depuis août 2017. Le marché attend, à 15h30, les chiffres hebdomadaires des stocks aux Etats-Unis.

WALL STREET

La Bourse américaine a fini légèrement dans le vert mardi, se stabilisant après son plongeon de plus de 4% sur les deux précédentes séances. Les investisseurs marquent le pas avant la décision de la Fed, mercredi, dont ils attendent une dernière hausse de taux avant une probable pause en 2019, compte tenu des risques qui s'accumulent sur la croissance américaine et mondiale. Face à ces risques, le cours du pétrole WTI s'est effondré mardi de plus de 7%, entraînant les valeurs pétrolières à la baisse. Les marchés surveillent aussi les dossiers politiques, avec un risque de "shutdown" à partir de samedi à 00h01 en cas de désaccord sur le financement du mur que Trump veut achever de construire entre les Etats-Unis et le Mexique.

Les indices boursiers américains ont gagné plus de 1% en séance, mais ils ont nettement réduit leur progression à la clôture. L'indice Dow Jones a finalement repris 0,35% à 23.675 points, tandis que l'indice large S&P 500 a fini stable (+0,01%) à 2.546 pts et que l'indice Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a rebondi de 0,45% à 6.783 pts. En Europe, l'Euro Stoxx 50 avait cédé 0,77%, tandis qu'à Paris, le CAC 40 avait perdu 0,95% à 4.754 pts.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Balance des comptes courants. (14h30)
- Reventes de logements existants. (16h00)
- Rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques américains. (16h30)
- Communiqué FOMC, à l'issue de la réunion de la Fed. (20h00)
- Prévisions économiques de la Fed. (20h00)
- Conférence de presse de Jerome Powell. (20h30)

Europe :
- Indice des prix à la consommation au Royaume-Uni. (10h30)

La parité euro / dollar atteint 1,1385$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 56,26$. L'once d'or se traite 1.246$.

VALEURS EN HAUSSE

Pernod Ricard (+0,45% à 145,45 Euros) a annoncé mardi une prise de participation au capital de Jumia, principale plate-forme de commerce en ligne en Afrique. Pernod Ricard n'a pas précisé le niveau de cette participation mais a déclaré devenir un actionnaire stratégique de Jumia.

Plastic Omnium (+1,75% à 19,46 Euros) confirme la vente de sa filiale Plastic Omnium Environment BV au consortium Latour Capital/Bpifrance. Cette cession est réalisée pour une valeur d'entreprise de 220 millions d'euros.

Michelin (+0,40% à 86,46 Euros) a conclu l'acquisition de Camso, conformément aux modalités communiquées le 12 juillet 2018 et après obtention de la totalité des autorisations requises pour cette opération. Le montant payé par le Groupe pour cette acquisition est de 1,36 milliard de dollars.

Plastivaloire (+7% à 8,38 Euros) a dégagé sur son exercice 2017-2018 un EBITDA de 72,2 ME, soit une marge d'EBITDA de 11% (10,7% avant réintégration de la CVAE). Le recul d'environ 2 points s'explique pour près de la moitié par une baisse de la marge brute (coûts de l'énergie et démarrage difficile de certaines productions en Allemagne). Pour l'autre moitié, Plastivaloire vite une moins bonne absorption des coûts opérationnels, avec notamment le renforcement des structures fixes pour préparer l'objectif de chiffre d'affaires de 1 milliard d'euros, des tensions sur les salaires dans les pays de l'Europe de l'Est et le recours accru à la sous-traitance pour les études, dans un contexte de ralentissement du marché automobile sur la fin de l'exercice.

Faurecia (+0,70% à 31,49 Euros) : a signé un placement privé de droit allemand (Schuldscheindarlehen) d'un montant de 700 millions d'euros. Cette transaction fait partie du programme de financement de l'acquisition de Clarion, annoncée le 26 octobre 2018. Elle refinance une partie du financement relais (bridge loan) qui sécurise intégralement le financement de l'acquisition, et fournit des liquidités à long terme à Faurecia.

Cerenis (+6,85% à 0,63 Euro) : annonce le départ de son PDG JL Dasseux, remplacé par Richard Pasternak.

VALEURS EN BAISSE

Natixis (-5,45% à 4,21 Euros) a lancé mardi un avertissement sur ses revenus du quatrième trimestre en raison de pertes dans son portefeuille de dérivés actions sur les marchés asiatiques. Son produit net bancaire (PNB) chutera de l'ordre de 10% sur la période octobre-décembre par rapport au dernier trimestre de 2017, à environ 2 milliards d'euros. La banque annonce aussi qu'elle passera une provision de 160 millions d'euros dans ses comptes.

Pizzorno Environnent (-0,35% à 14,45 Euros) : a réalisé au troisième trimestre 2018 un chiffre d'affaires consolidé de 61,5 ME, en léger retrait de 1,4% par rapport à la même période de l'exercice précédent. L'activité Traitement-Valorisation présente un chiffre d'affaires de 16,9 ME contre 19,6 ME un an plus tôt, subissant notamment l'arrêt de l'activité du site du Cannet-des-Maures intervenu le 7 août dernier L'activité Propreté affiche un chiffre d'affaires de 44,5 ME, en progression de 4,1% bénéficiant du démarrage de nouveaux contrats.

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com