Cotation du 19/07/2018 à 18h05 CAC 40 -0,56% 5 417,07
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : sous les 5.500 points, Nexans -15% !

Ouverture Paris : sous les 5.500 points, Nexans -15% !
Ouverture Paris : sous les 5.500 points, Nexans -15% !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Suspendue quelques instants à l'ouverture, l'action Nexans sombre dans les premiers échanges après le coup de tonnerre d'avant Bourse concernant un avertissement sur son niveau prévisionnel annuel d'EBITDA. L'action passe même sous les 30 Euros, une première depuis 3 ans et s'affiche à -40% depuis le 1er janvier. De son côté, le CAC40 n'est pas en mesure de sauvegarder les 5.500 points, cédant 0,45% à 5.475 points.

Après la séquence favorable des banquiers centraux en milieu de semaine dernière et notamment celle de la BCE menée de main de maître par Mario Draghi, l'inquiétude est de retour depuis vendredi. La nouvelle série de taxes, annoncée par Donald Trump, et portant sur 50 milliards de dollars d'importations en provenance de Chine, a suscité la réaction immédiate de Pékin : on est bien dans un cas de figure redouté par les marchés, celui de l'escalade de la guerre économique par barrières douanières interposées! Alors même que l'économie mondiale connaît quelques signes de faiblesse notamment en zone Euro. Par ailleurs, toujours au niveau politique, le début de crise politique en Allemagne entre la CDU et la CSU bavaroise sera aussi surveillé de près par les marchés, car d'éventuels développements concernant l'accueil des migrants, pourraient déboucher sur la fin de la coalition en place dans la première économie de la zone Euro.

Mais l'événement du jour sur les marchés demeure la nette baisse des prix du pétrole, le Brent étant passé sous les 73$. De quoi rassurer bon nombre de valeurs pour lesquelles le pétrole constitue un coût dans les comptes, mais pour autant, les valeurs pétrolières pesant fort dans les indices boursiers, le recul du prix du baril pèse à la baisse sur les différentes bourses internationales. Total recule ainsi de -0,55% à Paris entraînant le CAC40 où seules les financières, malmenées ces derniers temps, semblent faire de la résistance.

WALL STREET

Les menaces accrues de guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine ont pesé vendredi sur la Bourse américaine. Les indices ont toutefois réduit leurs pertes à la fin de la séance, qui marquait aussi l'avènement trimestriel des "quatre sorcières". Ce vendredi arrivaient en effet à échéance les options sur indices et sur actions, ainsi que les contrats à terme sur indices et sur actions, entraînant une forte volatilité en fin de journée. Sur la semaine, le Dow Jones a cédé environ 1%, mais le Nasdaq a progressé de plus de 1%, sur fond de tensions commerciales et de réunions de la Fed et de la BCE.

A la clôture, le Dow Jones a cédé 0,34% 25.090 points, tandis que l'indice large S&P 500 a cédé 0,11% à 2.779 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a lâché 0,19% à 7.746 pts. La veille, le Nasdaq avait encore inscrit un plus haut historique à 7.761 pts.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Indice du marché immobilier américain. (16h00)

Europe :
- Comptes courants. (10h00)
- Balance commerciale italienne. (11h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1591$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 73$. L'once d'or se traite 1.285$.

VALEURS EN HAUSSE

Hermès (+0,10% à 549 Euros) : 1er jour de cotation au sein du CAC40 pour le titre du champion du luxe.

Claranova (+1,50% à 0,9435 Euro) a réussi le placement d'une émission d'Obligations à option de Remboursement en Numéraire et/ou en Actions Nouvelles et/ou Existantes (Ornane) auprès d'investisseurs qualifiés d'un montant nominal de 29 ME, représenté par 26.363.636 obligations. Le produit net de l'émission aura pour but de financer, d'une part, la prise de contrôle par sa division Avanquest des sociétés canadiennes Upclick, Lulu Software (SodaPDF) et Adaware annoncée en mars 2018 et devant intervenir avant le 1er juillet pour environ 13 millions d'euros et, d'autre part, les besoins de financement généraux de Claranova.

VALEURS EN BAISSE

Nexans (-15,50% à 30,75 Euros) : Compte-tenu de la dégradation récente des prévisions de l'activité de projets haute tension pour le second semestre 2018, le Groupe Nexans envisage désormais pour l'ensemble de l'exercice une stabilité organique de ses ventes et un niveau d'EBITDA consolidé qui pourrait atteindre 350 millions d'euros contre 411 millions d'euros en 2017.

Vinci (-0,20% à 84,88 Euros) , qui possède déjà 8% du capital de Groupe ADP, fourbit déjà ses armes en vue de la privatisation de l'exploitant aéroportuaire, dont le principe a été confirmé cette semaine par le gouvernement. Ainsi, selon des sources financières concordantes citées vendredi par 'Reuters', Vinci a déjà contacté des investisseurs en vue de lancer une offre sur les parts que l'Etat devrait céder dans le capital de Groupe ADP (ex-Aéroports de Paris). Le géant du BTP et des concessions (qui a déjà exprimé son désir de se renforcer dans ADP) aurait proposé à des fonds de pension, dont Canada Pension Plan Investment Board (CPPIB), Ontario Municipal Employees Retirement System (OMERS) et Ontario Teachers' Pension Plan (OTPP), de s'associer à une éventuelle offre, ont précisé ces sources.

Europcar (-0,20% à 9,60 Euros) annonce le succès de son émission par EC Finance plc d'obligations senior assorties de Sûretés pour un montant de 150 millions d'euros au taux de 2,375% à échéance 2022. Le prix d'émission des obligations a été fixé à 99,0001% augmenté des intérêts courus à compter du 15 mai 2018 inclus soit un taux de rendement de 2,6178%.

Carrefour (-0,10% à 15,56 Euros) : L'ancien dirigeant du distributeur Georges Plassat au coeur d'une polémique au sujet de ses conditions de départ, a décidé de renoncer au versement de son indemnité de non-concurrence, a annoncé samedi le groupe.

Bolloré (-0,40% à 4,206 Euros) : La société Autolib' a pris acte de la volonté de la Présidente du Syndicat Mixte Autolib' Vélib' Métropole de proposer aux collectivités membres du Syndicat de résilier le service Autolib' le 21 juin 2018. Cette possibilité est contractuellement ouverte au Syndicat. Le contrat de Délégation de service public prévoit dans cette situation : le paiement des pertes supportées par le concessionnaire au-delà d'une somme forfaitaire de 60 millions d'euros soit, à fin 2017, 150 millions d'euros ; le transfert de l'ensemble du personnel de la société Autolib' ; la reprise à la valeur nette comptable des biens du service ; le versement d'indemnités sur les contrats en cours ; la prise en compte des dédommagements commerciaux envers les usagers. Les dirigeants du Syndicat Mixte ont été régulièrement informés de la dégradation financière d'Autolib' résultant notamment de la concurrence des VTC et du déploiement de stations trop ambitieux imposé par le Syndicat.

Pernod Ricard (-1,45% à 145,10 Euros) : RBC passe à 'sousperformance' en visant un cours de 117 euros.

Teleperformance (-0,14% à 147,70 Euros) : AlphaValue est à "alléger" sur le dossier en ciblant un cours de 133 Euros.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com