Cotation du 19/09/2019 à 18h05 CAC 40 +0,68% 5 659,08
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : revoilà les 5.600 points! Casino porté par les rumeurs

Ouverture Paris : revoilà les 5.600 points! Casino porté par les rumeurs
Ouverture Paris : revoilà les 5.600 points! Casino porté par les rumeurs
Crédit photo © Casino

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 est de retour au-dessus des 5.600 points à la faveur d'une hausse modeste, mais suffisante pour lui permettre de franchir ce seuil (+0,30% à 5.609 points).

Les rumeurs de rachats vont bon train aujourd'hui et animent la cote dans la distribution (Carrefour - Casino), les médias (Vivendi - Mediaset) et même la sidérurgie (cession d'activité par Arcelor)... De quoi patienter pour les investisseurs avant le rendez-vous de demain avec la BCE et qui devait se traduire par une séance atone aujourd'hui.

En effet, jeudi, la Banque centrale européenne pourrait bien choisir de réduire son taux de dépôt et/ou annoncer une relance de son programme de rachat d'actifs via un nouveau volet de "quantitative easing". De quoi ravir les investisseurs friands d'argents pas cher déversés sur les marchés.

Des gestes sont également attendus, la semaine prochaine, de la part de la Réserve fédérale, dont le président Jerome Powell a déclaré vendredi dernier que la banque centrale continuerait à agir de manière appropriée pour soutenir la croissance de l'économie, une formule déjà usitée par le président de la Fed et synonyme, pour les marchés, du maintien d'un biais monétaire accommodant. Le baromètre Fedwatch de CME Group ne laisse pas de place au suspense : plus de 91% des investisseurs interrogés tablent sur une baisse d'un quart de point... Les 8 à 9% restants tablant eux sur un recul d'un demi point...

WALL STREET

La Bourse américaine fini une nouvelle fois en ordre dispersé mardi, les investisseurs restant prudents avant la réunion de la BCE, ce jeudi, et celle de la Fed la semaine prochaine. L'attentisme a dominé en l'absence d'avancées significatives du côté des négociations commerciales sino-américaines. Les rendements obligataires ont prolongé leur rebond après la chute du mois d'août. Le pétrole a reculé sur fond d'inquiétudes sur la demande mondiale.

A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 0,28% à 26.909 points, notamment grâce à une belle fin de séance d'Apple (+1,18%) après la présentation de ses nouveaux services et produits. L'indice large S&P 500 a fini stable (+0,03%) à 2.979 pts et le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologies et biotechnologiques, a fléchi de 0,04% à 8.084 pts.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Indice des prix à la production. (14h30)
- Indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta. (16h00)
- Stocks et ventes de grossistes. (16h00)
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (16h30)

L'once de métal jaune s'échange à 1.498$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1047$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 62,75$.

VALEURS EN HAUSSE

ArcelorMittal (+2,70% à 15,15 Euros) réfléchirait à la vente de son activité de produits sidérurgiques à destination du secteur de la construction, selon l'agence Bloomberg qui cite des "sources proches du dossier"... Le premier groupe sidérurgique mondial travaillerait ainsi avec des conseillers pour préparer la vente aux enchères de cette activité qui fabrique des poutres métalliques et qui pourrait être vendue entre 700 et 800 millions d'euros.

EDF (+2% à 10,32 Euros) : problèmes de soudure sur une vingtaine de réacteurs! Le titre en a souffert hier (-7%). A suivre à nouveau aujourd'hui... La crainte des investisseurs : qu'EDF soit de nouveau contraint à stopper l'activité de certains de ces réacteurs. Il y a deux ans, EDF en avait largement souffert.

Somfy (+1,35% à 82,80 Euros) a vu son chiffre d'affaires ressortir à 615,1 ME sur les six premiers mois de l'exercice, en croissance de 4,9% en termes réels et 4,7% à données comparables. Il s'inscrit dans la tendance des précédents semestres et traduit des évolutions toujours contrastées entre les différentes zones géographiques. Le résultat opérationnel courant s'est établi à 114,9 ME sur le semestre, en hausse de 10,5% en termes réels, et a représenté ainsi 18,7% du chiffre d'affaires, contre 17,7% l'année dernière sur la même période. Le résultat net de l'ensemble consolidé s'est inscrit, pour sa part, en progression de 9,6%, à 91,2 ME.

VALEURS EN BAISSE

Carrefour (-0,60% à 16,78 Euros) : L'hypothèse d'un rapprochement avec Casino est en train de devenir un serpent de mer! Le scénario surgit en effet à nouveau aujourd'hui, suite à une information de BFM Business qui révèle que le premier cité étudierait depuis plusieurs semaines l'opportunité de lancer une offre sur son concurrent. Le PDG de Carrefour Alexandre Bompard réfléchirait depuis l'été à une offre de reprise sur la totalité des actifs de Casino, mis sous pression par sa dette et le placement en sauvegarde de sa maison-mère Rallye. L'hypothèse revient régulièrement sur le devant de la scène, comme palliatif aux difficultés respectives des deux acteurs de la distribution. Un analyste avait étudié le cas de figure en juillet dernier... D'après les informations du jour, une offre publique d'échange entre 4 et 4,2 milliards d'euros serait évoquée.

Vivendi (-0,35% à 24,86 Euros) a démenti des informations de presse provenant d'Italie selon lesquelles le groupe français aurait pour projet de racheter à la famille Berlusconi sa participation de contrôle dans Mediaset, à un prix supérieur à 3,5 euros par action. Fininvest a affirmé de son côté n'avoir jamais songé à vendre sa participation dans Mediaset, premier groupe de médias en Italie et a réitéré son soutien au projet de création d'une holding aux Pays-Bas, baptisée MediaforEurope (MFE), avec laquelle Mediaset espère pouvoir nouer des alliances avec d'autres diffuseurs européens face à la concurrence de Netflix ou d'Amazon Prime Video...

Hermes (-1,55% à 630 Euros) a vu son résultat opérationnel courant grimper de 15% à 1,14 milliard d'euros pour un chiffre d'affaires consolidé de 3,284 MdsE, en hausse de 15% à taux de change courants et de 12% à taux de change constants. La rentabilité opérationnelle atteint ainsi 34,8%, proche du record de 34,9% atteint un an auparavant malgré un impact défavorable des couvertures de change. Le consensus tablait sur un résultat opérationnel de 1,12 MdE et sur une marge opérationnelle de 34%. Le résultat net consolidé part du groupe a progressé quant à lui de 7% à 754 ME - hors plus-value de cession d'un ancien magasin à Hong Kong en 2018, il a augmenté de 15% - et la trésorerie nette a atteint 3,7 MdsE au 30 juin.

Akka Technologies (-0,70% à 58,30 Euros) : Le chiffre d'affaires du Groupe progresse de 25,2% au premier semestre 2019 grâce aux fortes croissances des Business Unit France et AKKA North America. Les quatre Business Units - France, Allemagne, North America et International - améliorent leurs marges. Le résultat opérationnel d'activité du Groupe progresse de 23% à 60,0 ME au premier semestre 2019 (dont +0,8 ME lié à l'impact IFRS 16). Le résultat net consolid s'élève à 26,3 ME au S1 2019 en forte progression de 28%. Il représente 2,9% du chiffre d'affaires sur l'ensemble du semestre.

ANALYSTES

HSBC est à l'achat sur Total mais avec un objectif de cours ajusté en baisse à 51,50 euros.

Citi est 'neutre' sur Atos en ciblant un cours de 76 euros.

Berenberg conserve Eurazeo en ciblant un cours de 68,50 euros.

Goldman Sachs est à l'achat sur LVMH avec un cours cible ajusté en hausse à 420 euros.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com