Cotation du 18/01/2019 à 18h05 CAC 40 +1,70% 4 875,93
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : rebond de fin de semaine

Ouverture Paris : rebond de fin de semaine
Ouverture Paris : rebond de fin de semaine
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

La Bourse de Paris qui a débuté l'année 2019 en net repli tente de rebondir ce vendredi de 0,7% à 4.645 pts, alors que les indices asiatiques sont remontés ce matin de 2% à Shanghai, 1,8% à Hong Kong et 1% à Singapour et Seoul... Après une année 2018 médiocre et un mois de décembre catastrophique, Wall Street a débuté l'exercice 2019 dans la plus grande fébrilité. Les derniers indicateurs économiques chinois ont déçu, alors que les négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis se poursuivent péniblement, même si de nouveaux espoirs pointent à l'horizon, tandis que la Chine a confirmé la visite de négociateurs américains en début de semaine prochaine à Pékin...
En attendant, l'avertissement d'Apple (-10% hier soir, plus forte baisse du titre en 6 ans !) a plombé l'ambiance sur le marché US. En revanche, le secteur des biotechs et de la santé reste sous surveillance alors que Bristol-Myers Squibb a annoncé l'acquisition de Celgene pour une valeur d'environ 74 milliards de dollars (65,2 milliards d'euros), qui donnera naissance à l'un des plus grands groupes pharmaceutiques du monde combinant deux acteurs majeurs de l'oncologie...

WALL STREET

Les craintes des opérateurs sur l'état de l'économie mondiale semblent donc se concrétiser, alors que les négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis se poursuivent... Outre-Atlantique, les derniers indicateurs économiques sont ressortis contrastés, avec notamment une déception sur l'ISM manufacturier, mais également un rapport sur l'emploi privé plutôt solide. Les chiffres officiels de l'emploi US de décembre seront quant à eux dévoilés ce vendredi. Le DJIA a dévissé de 2,83% à 22.686 pts, le Nasdaq abandonne 3,04% à 6.463 pts, et le S&P500 trébuche de 2,48% à 2.477 pts...

ECO ET DEVISES

Le dernier rapport de la firme ADP concernant l'emploi privé aux Etats-Unis, pour le mois de décembre 2018, fait ressortir des créations de postes au nombre de 271.000, ce qui a dépassé amplement un consensus de place de 180.000 environ, et marque une franche amélioration en comparaison du mois de novembre 2018 (157.000 créations de postes pour la lecture révisée). En décembre, les petites entreprises américaines ont généré 89.000 postes, contre 129.000 pour les moyennes et 54.000 pour les grandes. Le secteur de la production de biens a créé 47.000 emplois, contre 224.000 pour celui des services.
Ce rapport fait suite à celui de la firme Challenger dévoilé plus tôt ce jour, et selon lequel le nombre de licenciements annoncés aux Etats-Unis pour le mois de décembre 2018 s'est établi à 43.844, en baisse par rapport à un niveau de 53.073 affiché en novembre 2018.

Nouveau ralentissement de l'inflation annuelle. Selon les données provisoires de l'Insee, les prix à la consommation ont progressé de 1,6% sur un an en décembre après +1,9% en novembre et +2,2% en octobre. La baisse de l'inflation résulterait d'un ralentissement des prix de l'énergie, des services et du tabac et d'un recul plus prononcé de ceux des produits manufacturés. En revanche, les prix de l'alimentation accéléreraient, précise l'Insee. Sur un mois, les prix à la consommation seraient stables, après un repli de 0,2 % en novembre. Harmonisée aux normes européennes, l'inflation annuelle ressortirait à +1,9%, après +2,2% en novembre et contre +2% de consensus.
La parité euro / dollar atteint 1,1390$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 56,50$. L'once d'or se traite 1.295$.

VALEURS A SUIVRE

Onxeo : remonte de 11% suivi de Nicox (+8%). La société annonce aujourd'hui que son partenaire licencié a reçu l'approbation au Canada de VYZULTA (solution ophtalmique de latanoprostène bunod), 0,024%.
Cette approbation a été annoncée hier par Bausch + Lomb, un leader mondial de la santé oculaire, filiale de Bausch Health Companies Inc, et partenaire exclusif mondial de Nicox pour VYZULTA, indiqué pour la réduction de la pression intraoculaire (PIO) chez les patients atteints de glaucome à angle ouvert ou d'hypertension oculaire.
Michele Garufi, Président directeur général de Nicox, a déclaré : "L'approbation de VYZULTA au Canada, première approbation en dehors des Etats-Unis, est une excellente nouvelle et pose les jalons d'une année qui, selon nous, devrait être importante pour Nicox. En 2019, nous prévoyons pour ZERVIATE son lancement commercial aux États-Unis par notre partenaire Eyevance ainsi que de potentiels accords de licence supplémentaires dans d`autres pays. Ainsi, avec les redevances provenant de l'accord avec Bausch + Lomb pour VYZULTA et les futurs flux de redevances pour ZERVIATE, nous anticipons pour Nicox un revenu continu et progressif pour les prochaines années."

Vallourec : +6% avec CGG (+5%) et Gensight

Adocia : +5%. La société annonce le premier essai testant son insuline ultra-rapide BioChaperone Lispro dans le système autonome de délivrance d'insuline de Beta Bionics, le iLetTM, en ambulatoire.
Les investigateurs du Centre de Recherche pour le Diabète du Massachusetts General Hospital ont conçu et réaliseront l'étude, qui est financée par la Leona M. and Harry B. Helmsley Charitable Trust. "Nous sommes très heureux d'explorer le potentiel de l'insuline ultra-rapide BioChaperone Lispro dans le but d'améliorer le contrôle glycémique postprandial dans un système de délivrance d'insuline automatisé, aussi appelé 'pancréas artificiel'" déclare le Dr Olivier Soula, Directeur général délégué et directeur de la 'R&D' d'Adocia.

LafargeHolcim : +2% avec Riber, Valeo, Mersen et Faurecia

Elis +2%. Le groupe a finalisé l'acquisition de 100% de A-Vask A/S. Groupe familial danois, A-Vask A/S dispose de deux usines multiservices à Aabenraa (Sud du Danemark) et à Taastrup (région de Copenhague) avec une clientèle dans le secteur de l'Hôtellerie et le secteur public. La société a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires d'environ 8 millions d'euros. Xavier Martiré, Président du directoire d'Elis, a déclaré: "L'acquisition de A-Vask A/S permet à Elis de compléter son portefeuille clients dans l'Hôtellerie et le secteur public et de renforcer sa position au Danemark. L'accompagnement des deux actionnaires permettra de faciliter l'intégration de la société au sein du Groupe et de transférer les bonnes pratiques. Cette acquisition illustre notre stratégie de développement et contribuera à la poursuite de la croissance rentable d'Elis".

JCDecaux : +1% et sa filiale japonaise MCDecaux (détenue à 85%) ont remporté le contrat de concession publicitaire digitale de Kansai Airports, pour 10 ans.
Le groupe Kansai Airports comprend 16 sociétés, et notamment Kansai Airports, créée par un consortium dont Vinci Airports et ORIX Corporation sont les membres principaux. Kansai Airports exploite l'aéroport international du Kansai (KIX) et l'aéroport international d'Osaka (ITAMI) depuis avril 2016 ainsi que l'aéroport de Kobe depuis septembre 2017.
Ce premier contrat aéroportuaire au Japon porte sur la conception, l'installation et la maintenance de 74 dispositifs, dont un réseau d'écrans LCD digitaux 85'', 2 écrans LED de 15 mètres carrés chacun et 4 supports lumineux géants de 60 mètres carrés chacun...

Sword : +1%. Le groupe annonce l'acquisition de Magique Galileo Magique, une société de produits spécialisée dans le GRC (Governance, Risk and Compliance), basée à Londres, à proximité de notre filiale Sword Active Risk.
Magique Galileo a développé une gamme de produits totalement complémentaires à ceux actuellement commercialisés par Sword Active Risk, tant au niveau des marchés desservis que du savoir-faire de l'entreprise : Sword Active Risk se destine principalement à l'industrie et à la défense ; Magique Galileo se concentre plutôt sur le marché des services et plus particulièrement sur le secteur banque/assurance.
Sword Active Risk a acquis une forte réputation grâce à ses capacités de gestion des risques et Magique Galileo en a fait de même, notamment avec ses solutions d'audit et de gouvernance. Magique Galileo génère actuellement un chiffre d'affaires de 1,4 millions £ par an avec une marge d'EBITDA d'environ 10%. L'objectif est que l'harmonisation nous permette d'étendre notre présence à tous les secteurs visés.
La nouvelle société issue de la fusion entre Sword Active Risk et Magique Galileo s'appellera Sword GRC et aura son siège à Maidenhead, dans les locaux actuels de Sword Active Risk. L'association Magique Galileo et Sword Active Risk générera immédiatement de la valeur ajoutée...
L'agence de Communication Tipik, basée à Bruxelles, élabore la stratégie de communication de ses clients. De la conception de sites web, à la gestion de conformité des contenus légaux, en passant par l'organisation d'événements, Tipik est une agence de communication digitale répondant au marché international. Tipik génère actuellement un chiffre d'affaires de 10 ME avec une marge d'EBITDA de 8%. Cette société possédée à 49% par Sword permettra d'ouvrir le 3ème pôle d'activité "Communication Digitale".
Sword fixe son objectif 2019 de croissance organique à 12%.
Avec cette acquisition et cette nouvelle consolidation, le chiffre d'affaires 2019 atteindra les 200 ME.

Wendel : +0,5%. Le groupe a annoncé avoir conclu un accord pour acquérir 4,8% du capital de Stahl auprès de Clariant, pour un montant de 50 millions d'euros. À la suite de cette acquisition, Wendel augmente sa participation dans Stahl à environ 67% du capital. Clariant détient désormais environ 14,5% de Stahl et renonce à son poste d'administrateur ainsi qu'à ses droits de veto spécifiques. Le reste du capital de Stahl reste détenu par BASF (environ 16% des parts), par le management de la société ainsi que d'autres actionnaires minoritaires. Cette transaction contribue positivement à la création de valeur de Wendel, estime ce dernier. Wendel est actionnaire de long terme de Stahl depuis juin 2006 et contrôle seul la société depuis 2009.

VALEURS EN BAISSE

TF1 : recule avec M6 de 3% pénalisé par une note de Morgan Stanley. Dans une note sectorielle, MS indique être toujours négatif sur les valeurs des médias en Europe, estimant que les investissements nécessaires dans les services de vidéos à la demande vont peser sur les free cash flow, les résultats et la distribution de dividendes. La banque américaine réitère ainsi son conseil 'sous-pondérer' sur la 6 tout en réduisant sa cible de 14 à 11,4 euros. Le broker reste également à 'sous-pondérer' sur la 'une' avec un objectif abaissé de 7,1 à 5,6 euros

Pernod Ricard : -2% avec SQLI, Archos et SES

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com