Cotation du 17/08/2018 à 18h05 CAC 40 -0,08% 5 344,93
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : Pétrole et Euro en soutien

Ouverture Paris : Pétrole et Euro en soutien
Ouverture Paris : Pétrole et Euro en soutien
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

La tendance est plutôt positive en début de séance ce matin à la Bourse de Paris puisque le CAC40 progresse de 0,40% à 5.570 points. Il regagne ainsi une partie des près de 100 points perdus en deux séances depuis mardi soir. Les investisseurs ont été rassurés hier soir par la position nord-coréenne alors que Trump avait fait part du report de la fameuse entrevue du 12 juin avec Kim Jung Un, les marchés décrochant à ce moment précis. L'attitude posée de la Corée du Nord permet de penser qu'on ne revient pas totalement en arrière sur ce dossier sensible.

L'autre dossier d'inquiétude, l'Italie, est aussi mis sous le tapis, les opérateurs de marché préférant se concentrer sur deux éléments très favorables aux bénéfices futurs des entreprises : le maintien d'un Euro faible à 1,17$ et le reflux du pétrole sous 78,50$ pour le Brent. A 80$, il atteignait un niveau devenant préoccupant, car susceptible de dégrader les comptes de nombreuses entreprises. Hier, le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, a laissé entrevoir un assouplissement de l'encadrement de la production de pétrole, de la part de son pays et de l'OPEP, provoquant le reflux du prix du baril.

Le programme macroéconomique du jour sera intéressant à suivre, notamment l'indice du Michigan cet après-midi, qui pourrait peser sur la fin de tendance parisienne.

WALL STREET

La géopolitique est revenue au premier plan des préoccupations des marchés financiers jeudi, même si les indices américains sont parvenus à réduire leurs pertes en clôture. D'une part, Donald Trump a annulé son sommet prévu le 12 juin avec le leader nord-coréen Kim Jong-Un. D'autre part, le président américain envisage de taxer les automobiles importées, ce qui a fait remonter d'un cran les tensions commerciales. Le dollar s'est affaibli jeudi, de même que le pétrole dans la crainte que l'Opep et la Russie ne mettent fin dès juin à leurs limitations de production.

Après avoir cédé près de 1% en séance, les principaux indices ont fini en baisse plus modérée. L'indice Dow Jones a reculé de 0,30% à 24.811 pts, tandis que l'indice large S&P 500 a lâché 0,20% à 2.727 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a fini proche de l'équilibre (-0,02%) à 7.424 pts.

ECO ET DEVISES

A suivre aux Etats-Unis, les commandes de biens durables aux Etats-Unis (14h30), l'indice du sentiment des consommateurs américains selon l'Université du Michigan (16h00). En Europe, on sera attentif aux propos tenus lors de la réunion ECOFIN, notamment concernant la situation italienne. Enfin deux données de poids seront encore scrutés : l'Ifo (Allemagne) du climat des affaires (10h00) et la seconde estimation du PIB britannique (10h30).

La parité euro / dollar atteint 1,1705$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 78,53$. L'once d'or se traite 1.289$.

VALEURS EN HAUSSE

Compagnie des Alpes (+1,95% à 31,15 Euros) : affiche un chiffre d'affaires de 491,2 ME en progression de +7,1% en données retraitées, soit +3,2% à périmètre comparable, par rapport à la même période de l'exercice précédent. Le résultat opérationnel est en progression de 8,4% par rapport à la même période de l'exercice précédent et atteint 111,8 ME grâce au dynamisme de l'activité sur la période. Le résultat net part du groupe s'établit ainsi à 69 ME en progression de 18,4%. La société estime que la croissance du chiffre d'affaires annuel total des Domaines skiables sera légèrement supérieure à 2%.

Recylex (+3,10% à 10,30 Euros) S.A. prend acte des arrêts de la Cour de Cassation rendus ce jour. La Cour de cassation a d'une part, rejeté le pourvoi des anciens salariés visant à remettre en cause le refus par la Cour d'appel de Douai de considérer Recylex S.A. comme leur co-employeur. D'autre part, cassé et annulé les arrêts de la Cour d'appel de Douai en ce qu'ils avaient condamné Recylex S.A. à payer aux anciens salariés des dommages-intérêts pour perte de chance, renvoyant ces affaires devant la Cour d'appel d'Amiens sur ce dernier point.

Mauna Kea (+13,50% à 3,24 Euros) : a reçu une 15ème autorisation 510(k) de la FDA pour le Cellvizio et de la toute première autorisation de la FDA pour les applications de l'endomicroscopie en neurochirurgie, précise encore le groupe.

VALEURS EN BAISSE

Total (-0,15% à 51,74 Euros) : a signé jeudi un accord avec Novatek en vue de prendre une prise de participation directe de 10% dans Arctic LNG 2, le nouveau projet géant de gaz naturel liquéfié promu par le groupe russe, situé sur la péninsule de Gydan dans le nord de la Sibérie.

Groupe ADP (-0,05% à 179,40 Euros) a remporté, par le biais d'ADP Ingénierie, un contrat de 15 millions d'euros portant sur la conception architecturale et la supervision des travaux liés à l'agrandissement de l'aéroport international de Charjah, un des 7 émirats composant les Emirats Arabes Unis.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com