Cotation du 05/03/2021 à 18h05 CAC 40 -0,82% 5 782,65
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : les gagnants et des perdants du jour sont connus!

Ouverture Paris : les gagnants et des perdants du jour sont connus!
Ouverture Paris : les gagnants et des perdants du jour sont connus!
Crédit photo © Reuters

LA TENDANCE

(Boursier.com) — Les gagnants (Carrefour, Cap Gemini) et les perdants (Orange, Airbus) du jour sont connus... Les arbitrages ont eu lieu et les investisseurs ont fait le tri! La masse de publications, tombée depuis la clôture d'hier, appelait en effet à de forts écarts dès l'ouverture ce matin. Au global, le marché est quasi stable, avec un CAC40 légèrement en baisse (-0,10% à 5.760 points) camouflant ainsi les forts écarts sur les valeurs.

La crainte d'une accélération de l'inflation, issue de la reprise économique et qui conduirait les banques centrales à resserrer leur politique monétaire, est désormais le frein principal à la poursuite de la hausse des marchés actions. En attendant et sans surprise, le compte rendu de la réunion monétaire de janvier de la Réserve fédérale confirme que la banque centrale américaine entend demeurer accommodante.

Si le Brent poursuit sa hausse à 65$, et que l'ince d'or se tasse sous les 1.800$, la spéculation se confirme sur le bitcoin, avec son passage au-dessus de la barre symbolique des 50.000$, franchie pour la première fois mardi. Mercredi soir, la crypto-monnaie s'inscrivait ainsi autour de 51.335$, en hausse de 5,5% sur 24 heures.

WALL STREET

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mercredi, le Dow Jones signant un nouveau record grâce à des titres soutenus par les derniers achats de Warren Buffet, tandis que les valeurs technologiques ont reculé, faisant plier le Nasdaq. La publication de statistiques plus vigoureuses que prévu en janvier aux Etats-Unis a entretenu les craintes d'un dérapage haussier de l'inflation. Les "Minutes" de la Fed, publiées dans la soirée, ont cependant minimisé ce risque. Les prix du pétrole ont continué de grimper mercredi, soutenus par les espoirs de reprise et la vague de froid qui balaie notamment le Texas.

A la clôture, le Dow Jones a progressé de 0,29% à 31.613 points, un nouveau record donc, tandis que l'indice large S&P 500 a fini en léger repli de 0,03% à 3.931 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a lâché 0,58% à 13.965 pts.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Indice manufacturier de la Fed de Philadelphie. (14h30)
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Mises en chantier de logements et permis de construire. (14h30)
- Prix à l'import et à l'export. (14h30)
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (16h30)

La parité euro / dollar atteint 1,2042 ce matin. Le baril de Brent se négocie 64,97$. L'once d'or se traite 1.781$.

VALEURS EN HAUSSE

Bouygues (+0,05% à 34,48 Euros) : Martin Bouygues a quitté le poste de directeur général de Bouygues qu'il occupait depuis 31 ans mais continuera d'exercer les fonctions de président, a annoncé le groupe jeudi à l'occasion de la publication de ses résultats annuels. Lesquels font état ce matin d'une baisse de 9% de son chiffre d'affaires en 2020, à 34,7 milliards d'euros, tandis que le résultat opérationnel courant a reculé à 1,22 milliard d'euros contre 1,67 milliard un an plus tôt. Le groupe compte verser un dividende stable de 1,70 euro par action au titre de 2020.

Capgemini (+2,40% à 138,75 Euros) : La marge opérationnelle de la société est en hausse de +8% en valeur et en retrait de 0,4 point en taux à 11,9%. Capgemini fait état d'une hausse de 12% du résultat net part du Groupe à 957 ME et de 7% du résultat normalisé par action. Le free cash-flow organique est de 1.119 ME vs. 1.288 ME. La proposition de dividende est de 1,95 Euro par action... Le groupe vise pour 2021 une croissance à taux de change constants comprise entre +7% et +9%, une marge opérationnelle comprise entre 12,2% et 12,4%, soit au niveau de 2019 et une génération de free cash-flow organique supérieure à 1.300 ME.

Covivio (+0,45% à 65,10 Euros) L'ANR de liquidation (EPRA NDV - Net Disposal Value) s'élève qà 8,5 MdE et 89,3 euros/action, et l'ANR de reconstitution (EPRA NRV - Net Reinstatement Value) atteint 10,5 MdE et 110,3 euros/ action. Covivio proposera à l'Assemblée générale du 20 avril 2021 la distribution d'un dividende de 3,6 euros par action en numéraire, correspondant à un taux de distribution de 86% de l'EPRA Earnings. Covivio prévoit de poursuivre les cessions, avec un objectif supérieur à 600 ME. Compte tenu de l'incertitude sur le calendrier de la reprise hôtelière, avec un 1er trimestre pénalisé par les nouvelles restrictions en Europe, Covivio se donne un objectif d'Epra Earnings entre 380 ME et 395 ME (4 et 4,2 euros/action), en fonction du profil de la reprise en hôtels.

Carrefour (+1,20% à 14,90 Euros) a enregistré l'an dernier un résultat opérationnel courant (ROC) de 2,173 milliards d'euros, en hausse de 16,4% sur un an à taux de change constants et normes comparables. Le chiffre d'affaires a progressé de 7,8% à données comparables à 78,609 milliards d'euros, sa meilleure performance depuis au moins 20 ans. La croissance, à données comparables, est ressortie à 3,6% en France, grâce au retour à une évolution positive dans les hypermarchés (+1%). Elle s'inscrit à 7,1% en Espagne et à 18,2% au Brésil. Le groupe va normaliser sa politique de dividende après 10 ans de distribution en actions et prévoit de verser 0,48 euro par action en numéraire cette année.

Plastic Omnium (+3% à 32,82 Euros) : a renoué avec le profit au second semestre 2020, grâce au rebond de la demande automobile mondiale. L'équipementier a publié un bénéfice net de 152 millions d'euros pour le S2, contre une perte nette de 404 millions au premier semestre. Le groupe espère profiter de la demande croissante pour les véhicules électriques et vise pour 2021 les mêmes niveaux de bénéfice et de flux de trésorerie disponible qu'en 2019. Sur le second semestre 2020, l'EBITDA s'est élevé à 477 ME (11,6% du chiffre d'affaires). Pour l'ensemble de l'année 2020, le chiffres d'affaires économique s'est inscrit à 7.732 ME (-14% à changes constants) avec une Marge opérationnelle à +118 ME, un Free cash-flow de +34 ME. Le dividende est proposé à 0,49 euro, stable par rapport à 2019.

VALEURS EN BAISSE

Airbus (-3,10% à 91 Euros) vise un résultat opérationnel ajusté de 2 milliards d'euros en 2021, après avoir vu ses résultats être affectés l'an dernier par la pandémie. Son résultat opérationnel ajusté a chuté de 75% en 2020, à 1,7 milliard d'euros, et son chiffre d'affaires a plongé de 29%, à 49,9 milliards. Airbus ne versera aucun dividende au titre de l'année 2020.

Air France KLM (-1% à 4,75 Euros) a essuyé une perte nette de 7,1 milliards d'euros en 2020. Un montant qui prend en compte une provision pour restructuration de -822 ME, une pour sur-couverture de carburant de -595 ME et une pour dépréciation de la flotte de -672 ME. Le résultat d'exploitation est déficitaire à hauteur de 4,5 milliards d'euros pour un chiffre d'affaires en chute de 59,2% à 11,09 MdsE. Le trafic passagers a fondu de 67,3%. Sur le seul quatrième trimestre, le déficit opérationnel s'établit à 1,13 MdE pour des revenus de 2,36 MdsE (-63,5%). L'Ebitda atteint -407 ME et la perte nette ressort à 1 MdE.

Orange (-4,10% à 9,63 Euros) : est parvenu à enregistrer une légère hausse de son chiffre d'affaires en 2020, en dépit d'un recul sur le quatrième trimestre et de l'impact de la crise du coronavirus sur ses activités de roaming et de ventes d'équipements. Orange proposera le versement d'un dividende de 0,70 euro pour l'exercice 2020 accompagné d'un coupon additionnel de 0,20 euro lié à la décision favorable du Conseil d'Etat au sujet d'un ancien litige fiscal qui a permis au groupe de récupérer 2,2 milliards d'euros.

EDF (-0,05% à 10,58 Euros) : a publié des résultats annuels en net repli, marqués par la baisse de la consommation d'électricité et de la production nucléaire liés au coronavirus, mais a fait savoir que son Ebitda devrait enregistrer une hausse d'au moins 5% environ cette année. EDF a enregistré au titre de 2020 un résultat net part du groupe de 650 millions d'euros (-87,4%), un résultat net courant de 1.969 millions (-49,1%) et un chiffre d'affaires de 69 milliards (-3,2%).

ADP (-1,80% à 95 Euros) : Le résultat opérationnel courant ressort ainsi à -1,123 MdE, en baisse de -2,217 MdE. Le résultat net part du Groupe est de -1,169 MdE, en baisse de -1,757 MdE.

Klepierre (-3,65% à 17,82 Euros) : L'actif net réévalué EPRA NTA ('Net Tangible Assets') s'élevait à 31,40 euros par action au 31 décembre 2020 (36,90 euros à fin 2019). Cette baisse s'explique par le fait que la génération de cash-flow net courant (2,05 euros par action) a été plus que compensée par la baisse de la valeur du portefeuille à périmètre constant (4,94 euros par action) et par le paiement du dividende (2,2 euros par action). L'impact lié à l'effet de change et à d'autres facteurs atteint -0,41 euro par action. Le chiffre d'affaires total se monte à 1,131 milliard d'euros (1,325 MdsE au 31 décembre 2019). Il recule de -14,7%.

Vallourec (-4% à 30,35 Euros) : Le résultat net, part du Groupe, s'est établi à en perte de -1.206 millions d'euros, contre - 338 millions d'euros en 2019. L'objectif d'économies de coûts pour 2020 a été dépassé avec 165 millions d'euros d'économies brutes réalisées. Par conséquent, l'objectif initial de 400 millions d'euros d'économies brutes pour 2016-2020 a été largement dépassé pour atteindre 751 millions d'euros sur la période.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Carmila, Courtois, CBO Territoria, Linedata, Prodware, DLSI, Chargeurs, Imerys

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

AlphaValue repasse de 'vendre' à 'accumuler' sur Crédit Agricole en ciblant un cours de 12,60 euros et d''alléger' à 'acheter' sur Eramet avec une cible ajustée à 62,30 euros.

Jefferies conserve Vallourec avec un objectif de cours de 29 euros.

INFOS MARCHES

Néovacs lève 3 ME.

EN BREF

Solocal Hervé Milcent nouveau Directeur Général.

Société Foncière Lyonnaise cède un immeuble pour 143,5 ME.

Neoen remporte 81,6 MWc de projets solaires en France.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !