Cotation du 13/11/2018 à 18h05 CAC 40 +0,85% 5 101,85
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : les 5 000 points en jeu sur le CAC40

Ouverture Paris : les 5 000 points en jeu sur le CAC40
Ouverture Paris : les 5 000 points en jeu sur le CAC40
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

La tendance est difficile à cerner en ce début de séance qui voit toutefois le CAC40 franchir les 5 000 points (+0,40%) à l'approche de 9h30, alors qu'il avait piqué du nez quelques minutes auparavant et se trouvait alors en territoire négatif. L'indécision qui domine, met le niveau symbolique des 5.000 points au centre des questions.

Et un certain nombre d'indicateurs devraient animer la séance, comme la première estimation du produit intérieur brut en Italie et en zone euro, celle de l'inflation allemande ainsi que l'indice du climat des affaires au mois d'octobre dans la zone Euro. En France, la croissance du troisième trimestre a été annoncée à 0,4%, deux fois plus qu'au trimestre précédent mais moins qu'attendu par les économistes et par la Banque de France.

Des indicateurs qui donneront le pouls de la zone Euro, alors que les doutes qui assaillent les bourses du vieux continent depuis plusieurs semaines et qui placent certaines indices en zone de correction, sont toujours nourris par les inquiétudes connues et ciblées. Elles concernent le Brexit, le budget de l'Italie et le rythme du resserrement monétaire, avec en perspective, dans moins de 12 mois une possible première hausse des taux d'intérêt en zone Euro.

Côté valeurs, deux poids lourds de la cote ont publié ce matin et ça se passe mal pour BNP Paribas dont les chiffres ont déçu. C'est l'inverse pour Suez qui prend le chemin d'une hausse très marquée.

WALL STREET

Après avoir passé une grande partie de la journée dans le vert, les indices boursiers américains ont brusquement inversé la tendance en soirée, dans la crainte du déclenchement d'une guerre commerciale à grande échelle entre les Etats-Unis et la Chine. L'action Boeing a plongé de 6,5%, l'avionneur américain étant en première ligne en cas de relèvement des barrières douanières, vu le poids des compagnies chinoises dans son carnet de commandes. Les valeurs technologiques ont une nouvelle fois été attaquées : -4,5% pour Alphabet, -1,9% pour Apple -2,2% pour Facebook -6,3% pour Amazon et -5% pour Netflix.

A clôture, l'indice Dow Jones a cédé 0,99% à 24.442 points, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 0,66% à 2.641 points et que l'indice Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques a lâché 1,63% à 7.050 points pour le Nasdaq. A une demi-heure avant la clôture les trois indices avaient abandonné respectivement jusqu'à 2,3%, 2,1% et plus de 3% avant de se reprendre en fin de séance.

ECO ET DEVISES

Le PIB français a progressé de 0,4% au troisième trimestre 2018 selon l'INSEE, après +0,2%. Les dépenses de consommation des ménages se redressent (+0,5% après -0,1%). La formation brute de capital fixe croît presque aussi vivement qu'au trimestre précédent (FBCF : +0,8% après +0,9%).

Gros coup de mou pour la consommation des ménages à la rentrée. Selon les données de l'Insee, les dépenses de consommation ont reculé de 1,7% en volume en septembre après une augmentation de 1,1% en août. Cette baisse s'explique par le net repli de la consommation des biens fabriqués (-2,5%) et énergétiques (-1,2%), et le nouveau recul de la consommation alimentaire (-0,9%). Le consensus tablait sur un repli limité à 0,4%.

Etats-Unis :
- Indice S&P Case-Shiller des prix américains de l'immobilier. (14h00)
- Indice de confiance des consommateurs du Conference Board. (15h00)
- Indice de confiance des investisseurs selon State Street. (15h00)

Europe :
- Chiffres du chômage en Allemagne. (09h55)
- PIB préliminaire du 3ème trimestre en Europe. (11h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1373$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 76,83$. L'once d'or se traite 1.230$.

VALEURS EN HAUSSE

Suez (+3,40% à 12,88 Euros) : affiche un chiffre d'affaires, au 30 septembre, de 12,70 MdsE, avec une croissance organique de +3,8%, marquant une nouvelle progression au troisième trimestre après +3% au premier semestre. L'EBIT au 30 septembre 2018 s'établit à 963 ME, soit une croissance organique de +7,5%, en ligne avec le premier semestre et une progression de +13,3% à changes constants et hors impact de l'allocation du prix d'acquisition de GE Water (PPA). Suez confirme ses perspectives pour l'année 2018 à savoir notamment une croissance du chiffre d'affaires à changes constants de 9%, une progression de l'EBIT de 10% à changes constants avant prise en compte de l'effet de l'allocation du prix d'acquisition de GE Water.

Nicox (+8% à 5,44 Euros) SA annonce aujourd'hui qu'elle a décidé de reporter son projet de double cotation au Nasdaq en raison de la grande volatilité des marchés financiers, estimant qu'il ne serait pas dans l'intérêt de ses actionnaires pour le moment.

SMCP (+3,60% à 20,79 Euros) : Le chiffre d'affaires du T3 s'est inscrit en hausse de +14% à taux de change constant, à 247,7 ME (+13,8% en données publiées) avec une croissance robuste à l'international (+23,6% à taux de change constant), portée par l'APAC et la région Amériques. Le groupe souligne la forte résilience en France avec un trimestre solide malgré une base de comparaison élevée et des conditions climatiques défavorables.

VALEURS EN BAISSE

BNP Paribas (-3,60% à 45,77 Euros) : première banque française à publier ses résultats du troisième trimestre, dévoile des comptes mitigés. Si le résultat net de l'établissement de la rue d'Antin a progressé de 4%, à 2,124 milliards d'euros, légèrement supérieur au consensus (2,04 MdsE), il ressort stable hors éléments exceptionnels. Le résultat d'exploitation recule de 7,9% à 2,389 MdsE pour un produit net bancaire en diminution de 0,4% à 10,352 MdsE (10,55 MdsE de consensus). Le coût du risque, à 686 ME, augmente de 2,7%.

DBV Technologies (-3,10% à 31,52 Euros) annonce sa position de trésorerie au 30 septembre. La position de trésorerie de DBV Technologies s'établit à 153,9 millions d'euros, comparée à 137,9 millions d'euros au 31 décembre 2017.

Wendel (-0,50% à 111,90 Euros) : annonce son intention de céder 4,73% du capital de Bureau Veritas. À l'issue de l'opération, Wendel détiendra environ 35,8 %1 du capital et 51,9 % des droits de vote de la société. Cette cession permettra d'augmenter sensiblement le flottant et la liquidité de Bureau Veritas tout en permettant à Wendel de demeurer son actionnaire majoritaire.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com