Cotation du 14/12/2018 à 14h49 CAC 40 -0,99% 4 848,56
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : légère baisse pour le CAC40 au milieu d'une vague de publications

Ouverture Paris : légère baisse pour le CAC40 au milieu d'une vague de publications
Ouverture Paris : légère baisse pour le CAC40 au milieu d'une vague de publications
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 pointe en léger retrait pour cette dernière séance de la semaine. Après 30 minutes d'échanges, l'indice parisien abandonne 0,20% à 5.407 points, malgré le beau retournement des places asiatiques ce matin dans le sillage du yuan. Des rumeurs d'une intervention de la Banque centrale chinoise pour enrayer le déclin de sa devise ont permis au yuan de remonter après que ce denier eut touché en séance un plus bas d'un an face au dollar. Les inquiétudes sur un possible conflit monétaire, après celui commercial, restent néanmoins fortes alors que Donald Trump a déploré hier soir le renchérissement du dollar et critiqué la politique monétaire de la Réserve Fédérale...

La séance du jour est également marquée par une vague de publications d'entreprises. Des comptes diversement accueillis par les opérateurs. Boiron, Faurecia ou Plastic Omnium sont par exemple chahutés alors que Thalès, Remy Cointreau ou encore Aubay se distinguent.

ECO ET DEVISES

L'agenda macroéconomique n'est pas très fourni en cette fin de semaine. En Europe, les prix à la production en Allemagne ont progressé de 0,3% en juin alors que les comptes courants de la zone euro seront à suivre à 10h00.

Aux Etats-Unis, le programme est vierge de tout indicateur majeur.

L'euro atteint 1,164$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 72,8$. L'once d'or se traite 1.222$.

VALEURS EN HAUSSE

* Aubay grimpe de 3,6% à 40 euros après avoir confirmé i "sa très forte confiance" dans l'atteinte de ses objectifs pour 2018, après avoir enregistré une croissance de 18,2% de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre.

* Thales (+1,2% à 114,6 euros) a réalisé un premier semestre record et confirme ses objectifs annuels. L'équipementier pour l'aérospatiale, la défense et la sécurité a enregistré sur les six premiers mois de l'année un bénéfice net ajusté en hausse de 39% à 539 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 7,45 milliards d'euros, en hausse de 4,7% (+6,9% en variation organique). L'Ebit bondit de 30% à 762 ME (+33% en variation organique) alors que la marge opérationnelle gagne 2 points, à 10,2%, un record à fin juin pour un groupe marqué par une saisonnalité de son activité plus favorable à la seconde moitié de l'année.

* Rémy Cointreau (+0,4% à 116 euros) a fait état d'une légère croissance en début d'exercice avec un chiffre d'affaires de 241,5 millions d'euros sur son 1er trimestre 2018-2019, en hausse de 0,5%. Celle-ci se décompose en une progression organique (à devises et périmètre constants) de 5,9% (contre 4,5% attendu par le marché) et des effets devises défavorables. Le consensus tablait sur des revenus de 242,5 ME. Fort de ce bon début d'année, Rémy Cointreau confirme son objectif d'une croissance de son résultat opérationnel courant annuel, à devises et périmètre constants.

VALEURS EN BAISSE

* Faurecia perd 4,2% à 60,6 euros malgré la révision à la hausse de ses prévisions annuelles, tablant désormais sur une croissance des ventes en 2018 d'au moins 8% à changes constants, contre au moins 7% attendu jusqu'ici. L'équipementier automobile vise par ailleurs une marge opérationnelle d'au moins 7,2%, contre une précédente prévision d'un taux "supérieur à 7%".

* Boiron recule de 3,9% à 70 euros. Le groupe a vu son activité reculer au deuxième trimestre. Compte tenu de ce ralentissement, le résultat opérationnel du premier semestre 2018 devrait être inférieur à celui de 2017. En conséquence et dans l'éventualité d'une faible pathologie en fin d'année, "le résultat opérationnel 2018 pourrait être en recul par rapport à celui de 2017".

* Plastic Omnium (-1,9% à 37,3 euros). L'équipementier automobile est victime de prises de bénéfices après la confirmation de ses objectifs annuels. Il continue de croître plus vite que le marché automobile mondial et d'améliorer sa rentabilité. Au premier semestre 2018, le chiffre d'affaires économique de la compagnie s'établit à 3,82 MdsE. A périmètre et changes constants, la croissance s'établit à 4,8% dans une production automobile mondiale en hausse de 1,8%, soit une surperformance de 3 points.

* Dassault Aviation (-1,3% à 1.650 euros) après avoir confirmé ses objectifs de livraisons d'avions pour 2018, ainsi que sa prévision d'un chiffre d'affaires annuel proche de celui de 2017. Au premier semestre, la marge opérationnelle s'est établie à 6,5% contre 5,9% à la même période de 2017.

* Groupe Open (-0,6% à 31 euros) a enregistré sur le 1er semestre 2018 une croissance de son chiffre d'affaires de 5%, à 165 ME. La firme anticipe à nouveau pour l'année 2018, une "croissance organique supérieure à celle du marché" ainsi qu'une amélioration de ses résultats.

* Hermès (-0,3% à 540 euros) malgré une nouvelle solide croissance. Au deuxième trimestre, le sellier a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1,46 milliard d'euros, en hausse de 7% à taux de change courants et de 12% à taux de change constants. Le consensus Bloomberg anticipait des ventes de 1,44 MdE. Sur l'ensemble du semestre, les revenus ressortent à 2,85 MdsE, en progression de 11% à taux de change constants et de 5% à taux de change courants. La société souligne que la rentabilité opérationnelle courante à fin juin (hors éléments non récurrents) bénéficie d'une croissance particulièrement saine et de l'impact relutif du change sur la première partie de l'année. Celle-ci devrait être proche du niveau record atteint au premier semestre 2017.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com