Cotation du 18/10/2018 à 18h05 CAC 40 -0,55% 5 116,79
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 va t-il tester les 5.500 points ?

Ouverture Paris : le CAC40 va t-il tester les 5.500 points ?
Ouverture Paris : le CAC40 va t-il tester les 5.500 points ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

L'optimisme est plus que jamais de mise sur les marchés actions, le mouvement de hausse qui concerne le CAC40 depuis trois séances, se poursuit à nouveau ce matin et dans des proportions significatives eu égard à la progression de plus de 1% déjà enregistrée hier. A 9h30, l'indice phare de la place parisienne s'adjuge encore +0,60% à 5.485 points. Il vient donc tutoyer les 5.500 points, niveau qu'il a abandonné le 29 août dernier. L'indice parisien n'avait plus connu, non plus, de hausse de plus de 1% depuis le 26 juillet dernier. Des signes de la bonne passe actuelle! Les investisseurs semblent balayer d'un revers de main les angoisses de guerre commerciales qui jettent un trouble depuis le printemps dernier...

L'épisode de la taxation des 200 Mds$ de marchandises chinoises apparaît déjà comme une vieille histoire pour les marchés et alors que la menace pesant sur 267 Mds$ supplémentaires, soit la moitié restante pas encore taxée, est encore ignorée... L'optimisme se traduit aussi par une détente sur les marchés émergents dont les principaux indices progressent nettement. Deux hausses tirent aussi certaines valeurs de la cote vers le haut : celle du baril de pétrole (de retour à 79$ pour le Brent) pour les pétrolières et celle des taux américains, ancrés au-dessus des 3% désormais, à 3,08%, qui tirent les valeurs bancaires.

WALL STREET

La Bourse américaine a une nouvelle fois fait fi, jeudi, des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. L'indice Dow Jones a inscrit un nouveau plus haut historique, son premier depuis près de 8 mois, son dernier record remontant au... 26 janvier dernier. Le S&P 500 a lui aussi fini sur de nouveaux sommets, tandis que le Nasdaq est remonté à seulement 1% de son dernier record de la fin août. La publication de "stats" solides aux Etats-Unis ont incité les investisseurs à se projeter au-delà des craintes liées au commerce mondial.

L'indice Dow Jones a fini en hausse de 0,95% à 26.656 points, tandis que l'indice large S&P 500 a pris 0,78% à 2.930 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a regagné 0,98%, à 8.028 pts, grâce à des achats à bon compte sur des valeurs qui avaient souffert ces derniers temps.

ECO ET DEVISES

Coup de mou pour le secteur privé français. L'indice flash Composite de l'Activité Globale dans l'Hexagone se replie à 53,6 en septembre (54,9 en août), sur un plus bas de 21 mois. La croissance ralentit tant dans le secteur manufacturier que dans celui des services. Le consensus tablait sur un indice à 54,6.

Pas de surprise pour la croissance française au deuxième trimestre. L'Insee confirme que le PIB a bien progressé de 0,2% sur la période, soit au même rythme qu'au premier trimestre. Les dépenses de consommation des ménages fléchissent légèrement (-0,1% après +0,2%), tandis que la formation brute de capital fixe se redresse nettement (FBCF : +0,8% après +0,1%). Au total, la demande intérieure finale hors stocks contribue autant à la croissance qu'au premier trimestre (+0,2 point).

Etats-Unis :
- Journée des quatre sorcières.)
- Indice flash PMI composite américain. (15h45)

Europe :
- PMI manufacturier flash en Allemagne. (09h30)
- PMI flash des services en Allemagne. (09h30)
- PMI flash des services en Europe. (10h00)
- PMI flash manufacturier en Europe. (10h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1785$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 78,89$. L'once d'or se traite 1.208$.

VALEURS EN HAUSSE

Alten (+0,20% à 87,45 Euros) : dévoile un résultat opérationnel s'élèvant à 100,3 ME. Il comprend 0,9 ME de paiements en actions et 1,5 ME de coûts non récurrents principalement liés aux charges sur intégration des acquisitions. Le résultat financier ressort à 0,1 ME. Après prise en compte de la charge d'impôt pour 28,9 ME, du profit des sociétés mises en équivalence pour 4,8 ME, et des intérêts minoritaires pour 1,3 ME, le résultat net s'établit à 75 ME.

Tikehau (+3,40% à 27,20 Euros) : Le total des actifs sous gestion du Groupe ressort en hausse de +1 MdE (+7%) par rapport au 31 décembre 2017 et s'élève ainsi à 14,8 MdsE au 30 juin 2018. Cette évolution est portée par des levées de fonds à hauteur de +1,5 MdE grâce au fort dynamisme de l'activité de gestion d'actifs, diminuée de distributions à hauteur de -0,6 MdE et auxquels s'ajoutent +0.1mdEUR d'effets de marché. Par ailleurs,Tikehau accélère son développement dans la gestion d'actifs immobiliers en entrant en négociations exclusives en vue de l'acquisition de Sofidy, acteur majeur dans la gestion d'actifs immobiliers en France.

Vicat (+4,20% à 54,15 Euros) "confirme l'existence de discussions avec la société Ciplan, cimentier brésilien". Le groupe Vicat ne souhaite cependant faire à ce stade aucun autre commentaire additionnel, et communiquera "en temps voulu", conformément à la réglementation.

Alstom (+0,75% à 39,63 Euros) a été sélectionné par la Société du Grand Paris, en accord avec Île-de-France Mobilités, pour fournir le matériel roulant des lignes 15, 16 et 17 du Grand Paris Express. A l'issue d'une procédure négociée avec mise en concurrence préalable initiée en 2014, la Société du Grand Paris a donc désigné Alstom pour la réalisation du marché d'étude et de fourniture du matériel roulant pour les lignes 15, 16 et 17 du métro du Grand Paris Express. Un montant pouvant atteindre 1,3 milliard d'euros.

Saint-Gobain (+1,20% à 38,72 Euros) a annoncé le rachat des minoritaires de sa filiale Hankuk Glass Industries (HGI) en Corée du Sud et cotée sur le marché de Séoul.

VALEURS EN BAISSE

Pizzorno Environnement (-2,10% à 18,90 Euros) a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 115,3 ME en croissance de 3,1% comparé au 30 juin 2017. Le Groupe bénéficie du démarrage de nouveaux contrats au sein de l'activité Propreté qui affiche un chiffre d'affaires de 81,9 ME en hausse de 4% pour le premier semestre 2018. L'activité Traitement-Valorisation présente un chiffre d'affaires en croissance de 1,1% à 33,3 ME sur les six premiers mois de l'exercice contre 33 ME un an plus tôt subissant un effet de base important (croissance de +14,1% au 1er semestre 2017) lié au démarrage du nouveau contrat d'exploitation du centre de valorisation matières, énergétique et organique du Broc.

Gaumont (-0,35% à 135 Euros) : est entrée en négociations exclusives avec EuropaCorp, dans la perspective d'une reprise de l'activité d'exploitation de films en coproduction et de films sous mandat de distribution portant sur l'essentiel du catalogue Roissy Films. Ce projet est soumis à la levée de plusieurs conditions suspensives, notamment la réalisation d'audits dont les conclusions devront être satisfaisantes. En outre, il ne pourrait aboutir qu'après l'information et la consultation des instances représentatives du personnel concernées...

Mauna Kea (-6% à 3,05 Euros) : la perte opérationnelle s'élève à 6,5 ME (contre 5,5 ME au S1 2017). La perte nette s'inscrit à 6,8 ME, contre 5,8 ME au S1 2017. La trésorerie et les équivalents de trésorerie s'établissent à 15,1 ME au 30 juin 2018.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com