Cotation du 17/10/2019 à 18h05 CAC 40 -0,42% 5 673,07
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 tente de rejoindre les 5.500 points

Ouverture Paris : le CAC40 tente de rejoindre les 5.500 points
Ouverture Paris : le CAC40 tente de rejoindre les 5.500 points
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

C'est un CAC40 hésitant qui a débuté la séance du jour. D'abord dans le rouge à l'ouverture, il progresse finalement de 0,15% à l'approche de 9h30, à une encablure des 5.500 points, mais dans des volumes restreints inférieurs à 200 ME.

Les marchés sont de nouveau entrés dans une phase où ils vont attendre beaucoup des banques centrales et c'est une nouvelle séquence "bad news is good news" qui a débuté. Les mauvais indicateurs macroéconomiques, comme l'ISM des services aux Etats-Unis jeudi dernier, témoignent d'une dégradation des économies américaine ou de la zone Euro et laissent espérer aux investisseurs une intervention nouvelle des banques centrales. Ainsi ils sont 80% a pensé que la Fed va baisser ses taux d'intérêt d'un quart de point lors du rendez-vous de ce mois-ci, selon le baromètre FedWatch de CME Group.

Après la forte agitation de la semaine dernière, il faudra peut-être chercher du côté du conflit commercial de quoi animer les marchés. Les négociateurs des deux camps doivent se retrouver à Washington jeudi et vendredi pour un nouveau cycle de négociations, près d'un mois après l'entrée en vigueur de nouveaux droits de douane réciproques. Rien ne permet d'imaginer aujourd'hui une issue positive puisque le vice-Premier ministre chinois Liu He, négociateur en chef de Pékin sur le commerce, a déclaré qu'il présenterait aux négociateurs américaines une offre n'incluant aucun engagement de réforme de la politique industrielle chinoise, l'une des demandes des Etats-Unis.

WALL STREET

Après un début de séance hésitant, la Bourse de New York a fini en nette hausse, vendredi, malgré la publication de chiffres de l'emploi en demi-teinte pour septembre aux Etats-Unis. A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 1,42% à 26.573 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 1,43% à 2.952 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologies et biotechnologiques, a progressé de 1,40% à 7.982 pts.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow Jones a reculé de 0,9% et le S&P 500 a fléchi de 0,3%, ces deux indices enchaînant désormais 3 semaines de baisse consécutives. Mais le Nasdaq a progressé cette semaine de 0,5%, après deux semaines de recul.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Crédit à la consommation. (21h00)

Europe :
- Indice Sentix de confiance des investisseurs. (10h30)

L'once de métal jaune s'échange à 1.499$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,0979$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 58,37$.

VALEURS EN HAUSSE

Virbac (+6,25% à 212,50 Euros) : Jefferies qui estime que la reprise aux États-Unis devrait entraîner une augmentation importante des marges par rapport aux attentes du consensus. Le courtier rehausse de 'conserver' à 'acheter' son opinion sur le dossier avec un objectif relevé de 70% à 248 euros.

Verallia (+1,20% à 38,43 Euros) : 2ème jour de Bourse pour le groupe dont le titre a progressé de plus de 4% vendredi lors de la séance inaugurale.

DBV Technologies (+1,65% à 16,53 Euros) : a annoncé vendredi l'acceptation par la Food and Drug Administration (FDA) américaine du dépôt de sa demande de licence pour Viaskin Peanut, son traitement de l'allergie aux arachides, précisant que la date cible de l'obtention de l'enregistrement était le 5 août 2020.

VALEURS EN BAISSE

Total (-1,10% à 44,52 Euros) : La production de la phase I du champ géant de Johan Sverdrup a démarré, avec plus de deux mois d'avance sur le calendrier et un budget plus de 30% inférieur à celui initialement prévu. Au total, 10,5 milliards de dollars ont été investis et la production plateau sera de 440 000 barils équivalent pétrole par jour. Johan Sverdrup est opéré par Equinor (42,6267%), aux côtés de Lundin Norway (20%), Petoro (17,36%), Aker BP (11,5733%) et de Total (8,44%).

Publicis (-2,5% à 42,4 euros) : Le groupe de communication est secoué après une note de Morgan Stanley qui a dégradé la valeur de 'pondération en ligne' à 'sous-pondérer' tout en coupant sa cible de 54 à 38 euros.

CHIFFRE D'AFFAIRES-RÉSULTATS

Archos, Logic Instrument.

ANALYSTES

Morgan Stanley dégrade à 'souspondérer' le dossier Publicis avec un cours cible ramené de 54 à 38 euros.

Jefferies est à 'sousperformance' sur Tarkett avec un cours cible ajusté à 11,15 euros. Le même broker Jefferies repasse de 'conserver' à 'acheter' sur Virbac avec un objectif réhaussé à 248 euros.

AlphaValue reste à alléger sur ADP avec un cours cible de 155 euros.

EN BREF

Quantum Genomics : négociations pour un partenariat en Amérique latine.

Innate Pharma annonce le lancement de son IPO sur le Nasdaq.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com