Cotation du 19/07/2019 à 18h05 CAC 40 +0,03% 5 552,34
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 sur les 5.400 points

Ouverture Paris : le CAC40 sur les 5.400 points
Ouverture Paris : le CAC40 sur les 5.400 points
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 pointe en hausse de 0,35% ce mardi à 5.400 pts et poursuit sa remontée dans le sillage de Wall Street qui a affiché une 6ème séance de hausse consécutive hier soir dans la foulée de l'accord USA-Mexique, bien accueilli sur les marchés financiers...

WALL STREET

Le rebond entamé la semaine dernière s'est donc poursuivi lundi à Wall Street, après l'annonce d'un accord sur l'immigration entre les Etats-Unis et le Mexique, qui écarte la menace de taxes d'importations pour Mexico. Par ailleurs, des discussions avec la Chine ont été qualifiées de "constructives" à l'issue du G20 Finances de Fukuoka. Le retour de l'appétit du risque a profité aux actions et au dollar, tandis que les obligations, le pétrole et l'or ont fait l'objet de prises de bénéfices. Le peso mexicain a flambé de plus de 2%. Du côté des entreprises, la fusion géante annoncée dans la défense entre Raytheon (+0,67%) et United Technologies (UTC, -3,1%) a animé la cote.
A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné lundi 0,30% à 26.062 pts, tandis que le S&P 500 progressait de 0,47% à 2.886 pts, et que le Nasdaq Composite avançait de 1,05% à 7.823 pts. Il s'agit de la 6ème séance de hausse pour le Dow Jones, de la 5ème pour le S&P 500 et de la 4ème pour le Nasdaq.

ECO ET DEVISES

La Banque de France table toujours sur une croissance de 0,3% au deuxième trimestre 2019. La BdF dévoilait sa seconde estimation dans le cadre de la publication de l'indice du climat des affaires de mai qui est resté stable dans l'industrie, à 99. Selon les chefs d'entreprise, l'activité serait stable en juin.
L'once d'or revient désormais à 1.328$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1320$. Le baril de Brent se négocie 62,20$.

VALEURS EN HAUSSE

Atari : +8%. Le groupe annonce avoir conclu des partenariats de distribution exclusifs de l'Atari VCS avec Walmart.com et GameStop.com. "Atari s'est engagé auprès de ses fans à faire de la nouvelle VCS une plateforme de jeux et de divertissement multimédia performante, avec une palette d'options la plus large possible", a déclaré Frédéric Chesnais, PDG d'Atari. "Après de longs mois de travail pour élaborer et perfectionner l'Atari VCS, et grâce au soutien initial et inestimable de milliers de supporters, nous sommes fiers de pouvoir annoncer officiellement les configurations de lancement, des partenariats de distribution et l'ouverture des précommandes en ligne qui vont permettre aux premiers utilisateurs d'avoir prochainement la VCS dans leurs mains."

OSE Immunotherapeutics +7%. La société a annoncé que l'Office américain des brevets et des marques (USPTO) avait octroyé l'accord de délivrance d'une nouvelle famille de brevets portant sur Tedopi, une combinaison de néoépitopes, pour son utilisation dans le traitement des métastases cérébrales provenant de cancers, dont le cancer du poumon non à petites cellules, chez les patients HLA-A2 positifs. Ce brevet protègera l'utilisation de Tedopi dans le traitement des métastases cérébrales jusqu'en 2034.
A l'origine d'une morbidité importante et facteur de mauvais pronostic du cancer, les métastases cérébrales représentent un besoin médical fort. Ce nouveau brevet protégeant Tedopi a été obtenu sur la base de résultats de l'étude de phase 2 menée dans le cancer du poumon non à petites cellules. Dans cette étude, les patients atteints de métastases cérébrales ont montré une survie globale et une durée sans progression plus longues que prévu, des résultats particulièrement intéressants chez des patients à un stade avancé de la maladie, de pronostic très défavorable et déjà lourdement traités. La longue durée de survie globale observée était corrélée à la réponse immune aux néoépitopes par les lymphocytes T.

Imerys : +3% avec Europacorp, Rallye

Renault (+2,5%) et Fiat Chrysler Automobiles (FCA) chercheraient comment relancer leur projet de fusion et s'assurer l'aval de Nissan Motor.

CGG : +2%. Le groupe a annoncé ce jour l'attribution par Equinor à Subsurface Imaging, une activité de sa division Geoscience, d'un contrat pluriannuel pour le traitement des données sismiques de suivi permanent du réservoir Johan Sverdrup en Mer du Nord. L'équipe dédiée d'experts en traitement de CGG sera coordonnée par le centre d'imagerie d'Oslo et travaillera en collaboration dans les bureaux d'Equinor à Stavanger pour fournir à l'équipe d'actifs pétroliers de Johan Sverdrup dans les jours suivant l'acquisition de ces données, des images 4D de haute qualité. En analysant ces "instantanés" du réservoir en cours de production, les géo-scientifiques d'Equinor seront en mesure d'optimiser la gestion de sa production et la récupération des hydrocarbures.

Valeo : +1,5% avec Archos, Eramet, Airbus, Faurecia, Somfy, Seb, Peugeot et Arkema

Air France KLM : +1%. Le groupe a annoncé pour le mois de mai une activité passage du groupe marquée par un nombre de passagers en hausse de 3,3%, un trafic en progression de 4,8% et un coefficient d'occupation à +1,8pt.

Total : +0,7%. Le groupe a démarré la production sur le gisement de gaz à condensats de Culzean, situé sur le permis 22/25a, à 230 kilomètres d'Aberdeen au Royaume-Uni. Le champ de Culzean, dont le plateau de production est de 100.000 barils équivalent pétrole par jour (bep/j), représente 5% de la consommation de gaz au Royaume-Uni, portant à 18% la part de la demande nationale en gaz approvisionnée par Total.
"Le projet Culzean démarre en avance sur le calendrier, et pour un coût inférieur au budget initial de plus de 10%, soit une économie de plus de 500 millions de dollars, grâce à l'excellente performance des équipes projet en charge de la construction et des opérations de forage" a déclaré Arnaud Breuillac, directeur général de l'Exploration-Production de Total. " Culzean est un bon exemple du travail accompli au cours des dernières années pour renouveler notre portefeuille en Mer du Nord, notamment grâce à l'acquisition de Maersk Oil. Le champ de Culzean est situé dans la zone du Central Graben, près des champs d'Elgin-Franklin, également opérés par Total ce qui permettra de générer des synergies."

VALEURS EN BAISSE

Moulinvest : -9%. Le groupe a annoncé la publication de ses résultats semestriels consolidés (période du 1er septembre 2018 au 28 février 2019). Le chiffre d'affaires consolidé du Groupe s'établit à 30,7 millions d'euros au titre du premier semestre de l'exercice 2018/2019, contre 31,3 millions d'euros sur l'exercice précédent, en diminution de 1,9%.
La marge brute s'établit à 16,5 millions d'euros stable à période comparable.
L'activité scierie a connu une hausse modeste des prix de vente, combinée à une matière première plus chère, notamment du fait de la nature des approvisionnements. Ce recul a cependant été compensé par la hausse des prix de vente sur l'activité de granulation.
Le contexte actuel de la construction de la nouvelle ligne de sciage haute performance avec un chantier majeur pour le développement du Groupe actuellement en cours sur le site de Dunières impacte le résultat d'exploitation.
La masse salariale représente 15,4% du chiffre d'affaires en légère hausse par rapport au 1er semestre de l'exercice précédent (14,8%), en lien avec la montée en compétence des personnels.
Les autres achats et charges externes du Groupe représentent 6 millions d'euros soit 19,5% du chiffre d'affaires contre 17,5% au 1er semestre 2017-2018. Cette évolution s'explique par la hausse de certaines charges de structure telles que l'énergie, les frais locatifs et d'entretien dans un contexte de stabilisation du niveau d'activité.
L'EBITDA consolidé s'établit à 5,3 millions d'euros (-12,2% vs. EBITDA S1 2018).
L'augmentation des charges d'amortissement et provisions de 242 KE se traduisent par la baisse du résultat d'exploitation qui s'établit à 2,4 millions d'euros contre 3,5 millions d'euros au 1er semestre de l'exercice 2017-2018 représentant un taux de marge opérationnelle de 7,8% du chiffre d'affaires (contre 11,1% en n-1).
L'augmentation significative des charges financières s'explique par le portage financier du projet industriel Horizon 2020. Le résultat financier s'établit ainsi à -0,9 million d'euros sur le 1er semestre 2018-2019 contre -0,4 million d'euros au titre du 1er semestre de l'exercice précédent. Le résultat net consolidé ressort ainsi à 1,2 million d'euros au 28 février 2019 contre 2,4 millions d'euros au 28 février 2018. Le Groupe disposait fin février de 30,2 millions d'euros de capitaux propres contre 28,8 millions d'euros au 31 août 2018. Le Groupe a dégagé au cours du semestre écoulé un flux de trésorerie d'exploitation de 0,3 million d'euros contre 5,3 millions d'euros au 1er semestre 2018. Le besoin en fonds de roulement augmente très significativement sur la période en anticipation de la montée en charge de l'activité prévue à l'automne 2019 qui nécessite de capitaliser des volumes de stocks suffisants, ressource stratégique pour les activités du groupe. Les flux de trésorerie liés aux investissements représentent -3,4 millions d'euros.

Dontnod : -8%, malgré la signature d'un partenariat exclusif de distribution avec Epic Games sur PC.

Amoeba : -3% avec Actia

Esso : -1% suivi de Thermador, Korian, Vivendi et Nicox

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com