Cotation du 14/06/2019 à 18h05 CAC 40 -0,15% 5 367,62
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 sous les 5.200 points!

Ouverture Paris : le CAC40 sous les 5.200 points!
Ouverture Paris : le CAC40 sous les 5.200 points!
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Comme prévu, le CAC40 débute la séance nettement dans le rouge (-0,75% à 5.170 points), toujours perturbé par l'escalade des tensions commerciales entre les Etats-Unis et leurs partenaires commerciaux, Chine en tête. Une chose est sûre : le fort rally boursier du début d'année semble terminé !

Le ton s'est considérablement durci entre les deux premières puissances économiques du monde, la Chine allant jusqu'à évoquer jeudi un "terrorisme économique" de la part des Etats-Unis. C'est bien ce qui inquiète les Marchés! Et les craintes de ralentissement de l'économie mondiale sont plus que vives! Craintes alimentées par la chute plus marquée que prévu (-9,4%) des exportations de la Corée du Sud en mai. De son côté, Goldman Sachs vient d'abaisser sa prévision de croissance des Etats-Unis pour le deuxième trimestre à 1,1% contre 1,3% précédemment. Dans ce contexte, on se rassure comme on peut : l'indice PMI manufacturier chinois calculé par Caixin/Markit est ressorti lundi au-dessus des attentes, à 50,2...

Il n'empêche, la crainte de l'escalade est vive, puisque Pékin a décidé de riposter. Comme pour rendre coup pour coup aux Etats-Unis qui ont mis à mal Huawei, la Chine va enquêter sur FedEx afin de savoir si le spécialiste américain du transport de fret a porté atteinte aux droits et intérêts juridiques de ses clients. De son côté, Donald Trump a multiplié les attaques dimanche sur son compte Twitter à l'encontre du Mexique, jugé trop laxiste avec ses migrants.

WALL STREET

Donald Trump a ouvert un nouveau front dans la guerre commerciale, en annonçant jeudi soir des taxes d'importation sur les produits mexicains, en représailles pour le laxisme présumé de ce pays en matière d'immigration... Les marchés financiers, déjà très inquiets de l'escalade des tensions entre les Etats-Unis et la Chine, ont réagi en nette baisse, les investisseurs se précipitant sur les valeurs refuge que sont les obligations, le yen, le franc suisse et l'or. Le pétrole a continué de plonger malgré les tensions géopolitiques au Moyen Orient. Les valeurs automobiles ont chuté (-4,2% pour General Motors), les constructeurs américains exploitant des usines au Mexique...

A la clôture de Wall Street, l'indice Dow Jones a perdu 1,41% à 24.815 points, retombant sous le seuil des 25.000 pts, tandis que l'indice large S&P 500 a cédé 1,32% à 2.752 pts, et que le Nasdaq composite a lâché 1,51% à 7.453 pts.

ECO ET DEVISES

France :
- Indice PMI manufacturier final français. (09h50)

Etats-Unis :
- Indice Markit PMI manufacturier américain. (15h45)
- Indice ISM manufacturier. (16h00)
- Dépenses de construction. (16h00)

Europe :
- PMI manufacturier espagnol. (09h15)
- PMI manufacturier italien. (09h45)
- Indice PMI manufacturier final allemand. (09h55)
- Indice PMI manufacturier final européen. (10h00)
- Indice PMI manufacturier britannique. (10h30)

La parité euro / dollar atteint 1,1174$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 61,30$. L'once d'or se traite 1.295$.

VALEURS EN HAUSSE

Renault (+1,10% à 54,50 Euros) : Reuters a rapporté hier que Fiat Chrysler est en discussions sur un dividende spécial chez Renault et sur de meilleures garanties sur l'emploi pour convaincre le gouvernement français d'apporter son soutien au projet de rapprochement des deux constructeurs automobiles. L'offre améliorée, qui doit encore être formalisée et acceptée, prévoit également d'installer le siège social des activités opérationnelles du groupe fusionné en France et d'accorder à l'État français un siège à son conseil d'administration, ont dit dimanche à Reuters deux sources au fait du dossier. Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et le gouvernement français, principal actionnaire de Renault avec 15% du capital, se sont refusés à tout commentaire.

Bonduelle (+0,70% à 28 Euros) a acquis les actifs industriels de la société de production de légumes surgelés LLC SHOCK située dans la région de Belgorod (Russie). Le montant de l'opération n'est pas communiqué.

Veolia Environnement (+0,10% à 20,73 Euros) a conclu un contrat auprès de l'industriel AngloGold Ashanti Ghana Limited, filiale de la société minière sud-africaine AngloGold Ashanti, 3ème producteur mondial d'or.

VALEURS EN BAISSE

Société Générale (-0,80% à 22,28 Euros) a confirmé vendredi la finalisation de la cession de sa filiale de banque de détail polonaise, Euro Bank, à Bank Millennium, dans le cadre de son programme de recentrage sur les actifs stratégiques du groupe. SocGen avait annoncé en novembre dernier un accord pour vendre Eurobank pour 1,83 milliard de zlotys (soit 425 ME).

Sanofi (-0,20% à 72,11 Euros) : L'essai de phase III de l'isatuximab combiné au pomalidomide et à la dexaméthasone a permis d'obtenir une réduction de 40 % du risque de progression ou de décès chez des patients atteint d'un myélome multiple réfractaire ou en rechute, annonce Sanofi. L'Agence européenne des médicaments a accepté d'examiner la demande d'autorisation de mise sur le marché relative à l'isatuximab.

Total (-0,90% à 46,22 Euros) a signé un accord avec Toshiba pour la reprise de son portefeuille de gaz naturel liquéfié (GNL). Ce portefeuille inclut un accord de "tolling" d'une durée de 20 ans pour 2,2 millions de tonnes par an (Mtpa) de GNL provenant du troisième train de liquéfaction du terminal Freeport LNG au Texas.

Casino (-2,25% à 33,30 Euros) : Après Standard & Poor's, Moody's Investors Service a abaissé à son tour vendredi la note crédit du distributeur, la restructuration de la dette de son principal actionnaire Rallye suscitant des incertitudes supplémentaires en ces temps difficiles pour le secteur.

ANALYSTES

- Goldman Sachs reprend le suivi de M6 avec un conseil 'acheter' et un objectif de 19,9 euros.

- Goldman Sachs passe de 'conserver' à 'acheter' sur Lagardère en visant 27,8 euros.

- Goldman Sachs reprend le suivi de Vivendi avec une recommandation 'acheter' et un objectif de 32,2 euros.

- Alphavalue dégrade Elior à 'accumuler'.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com