Cotation du 20/11/2018 à 18h05 CAC 40 -1,21% 4 924,89
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 sous les 5.100 points; Nexans à nouveau malmené!

Ouverture Paris : le CAC40 sous les 5.100 points; Nexans à nouveau malmené!
Ouverture Paris : le CAC40 sous les 5.100 points; Nexans à nouveau malmené!
Crédit photo © Nexans

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 ne parvient pas à se maintenir au-dessus des 5.100 points dans les premiers échanges du jour cédant tout de mpeme 0,80% à l'approche de 9h30, à 5.080 points. Les marchés se contactent alors que la Réserve Fédérale américaine a sans doute emporté hier les dernières hypothèses qui tablaient sur trois tour de vis annuels.

Si elle n'a pas touché aux taux, son discours a conforté l'hypothèse d'une quatrième hausse en décembre. La banque centrale s'est en effet montrée plutôt "faucon" dans ses commentaires, évoquant la poursuite d'une croissance économique soutenue par la bonne santé du marché du travail et la vigueur de consommation des ménages. Un discours qui laisse logiquement entendre qu'une nouvelle hausse d'un quart de point du taux des "fed funds" reste programmée pour la réunion des 18 et 19 décembre. Le taux serait alors porté entre 2,25% et 2,50% (2% à 2,25% actuellement). Au-delà, la Fed a répété qu'elle comptait poursuivre sa politique "graduelle" de relèvement des taux.

Ce matin, les valeurs pétrolières souffrent à Paris, pas aidées par le baril de pétrole qui a poursuivi jeudi sa dégringolade, sur fond de hausse des stocks américains et de signes croissants d'une hausse de la production mondiale, qui compense la baisse des exportations iraniennes imposée par les sanctions américaine entrées en vigueur depuis le 4 novembre. Le Brent s'échange désormais à un peu plus de 70$, plus de 15$ sous ses plus hauts annuels.

Côté valeurs, le début de séance est marqué par l'effondrement de Nexans. Le groupe annonce ce matin au Marché sa stratégie de transformation financière. Elle passe au second plan alors qu'un énième avertissement est lancé. La société passe sous le Milliard de capitalisation.

WALL STREET

Au lendemain d'une séance de forte hausse pour saluer les résultats des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, la Bourse de New York a fini en petite forme jeudi. Les prises de bénéfices se sont un peu accélérées en soirée, après les annonces de la Fed : la banque centrale n'a pas modifié ses taux directeurs, mais a signalé qu'elle avait l'intention de poursuivre son cycle de resserrement en décembre, et au-delà, en 2019. Elle s'est montrée confiante sur la solidité de la croissance américaine, et n'a pas évoqué les récentes turbulences sur les marchés financiers ni les effets négatifs des tensions commerciales.

A l'issue d'une séance en dents de scie, l'indice Dow Jones a fini jeudi proche de l'équilibre (+0,04%) à 26.191 points (après +2,1% mercredi), tandis que l'indice large S&P 500 a cédé 0,25% à 2.806 pts (+2,1% mercredi) et que l'indice Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques a baissé de 0,53% à 7.530 pts (+2,6% mercredi).

ECO ET DEVISES

La production industrielle française a reculé de manière inquiétante en septembre, accusant un repli de 1,8%, contre une baisse de 0,3% attendue par le marché. Sur un an, elle recule de 1,1%, contre une hausse de 1,1% anticipée par le consensus. La production manufacturière a également nettement diminué (-2,1%) après avoir progressé de 0,4% le mois précédent.

Etats-Unis :
- Prix à la production aux USA. (14h30)
- Indice du sentiment des consommateurs de l'Université du Michigan. (16h00)
- Stocks et ventes de grossistes. (16h00)

Europe :
- Production industrielle italienne. (10h00)
- PIB britannique. (10h30)
- Production industrielle britannique. (10h30)

La parité euro / dollar atteint 1,1343$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 70,81$. L'once d'or se traite 1.224$.

VALEURS EN HAUSSE

LafargeHolcim (+0,20% 41,06 Euros) : grappille un peu plus de 1% ce vendredi en début de séance, dopé par un relèvement de recommandation de broker. Elodie Rall, analyste à JP Morgan, a remonté son avis sur le cimentier franco-suisse de "neutre" à "surpondérer" tout en réhaussant son objectif de 50 à 55 CHF.

VALEURS EN BAISSE

Nexans (-15,40% à 22,67 Euros) annonce ce vendredi son plan de transformation qui permettra de changer son modèle de création de valeur. Le volet financier prévoit, en 2021, un EBITDA de 500 millions d'euros ; une rentabilité des capitaux employés (ROCE) de 15,5% ; un Free Cash Flow cumulé (avant fusions et acquisitions et dividendes) supérieur à 200 millions d'euros sur la période 2018-2021.

Nexans (bis) : annonce un chiffre d'affaires pour le troisième trimestre 2018 de 1.613 millions d'euros, contre 1.544 millions d'euros en 2017. À cours des métaux constants, le chiffre d'affaires s'élève à 1.108 millions d'euros en croissance organique de +1,9% par rapport au troisième trimestre 2017.

Air France (-0,30% à 9,59 Euros) : L'activité passage du Groupe est ressortie à +3,3% en nombre de passagers en octobre, avec un trafic en progression de +4,7% et un coefficient d'occupation en hausse de 0,5 point.

bioMérieux (-0,30% à 68,60 Euros) annonce avoir acquis la majorité des actions composant le capital de Suzhou Hybiome Biomedical Engineering Co.Ltd. Cette annonce fait suite à la prise de participation minoritaire au capital de la société effectuée en juillet 2018. Hybiome est une société basée à Suzhou (Chine) et spécialisée dans les tests d'immunoessais automatisés. Fondée en 2009, elle développe, produit et commercialise une offre complète de solutions diagnostiques (réactifs, instruments, logiciels) accrédités par la China Food and Drug Administration (CFDA).

Eurazeo (-0,85% à 65,09 Euros) enregistre au 3e trimestre 2018 une croissance de son chiffre d'affaires économique à périmètre Eurazeo constant de +10,4%, à 1,477 milliard d'euros. Après retraitement des cessions en cours, le chiffre d'affaires progresse de +11,5% à périmètre Eurazeo constant, et +9,9 % à périmètre et taux de change constants.

Rubis (-10,85% à 43,84 Euros) a réalisé 1,12 milliard d'euros de chiffre d'affaires au troisième trimestre 2018, en hausse de 11%. Rubis précise que la période a été affectée temporairement et sur des périmètres géographiques limités, par des paramètres externes de type climatologique, géopolitique ou de structure de prix.

JCDecaux (-4,60% à 29,28 Euros) : Le chiffre d'affaires ajusté pour le troisième trimestre 2018 est en hausse de +6,2 % à 867,7 ME comparé à 817,1 ME au troisième trimestre 2017. En excluant l'impact négatif lié à la variation des taux de change et l'impact positif lié aux variations de périmètre, le chiffre d'affaires organique ajusté est en augmentation de +7,3%.

Eiffage (-0,10% à 88,88 Euros) , au travers de sa filiale Eiffage Construction, vient de remporter le contrat pour la construction de l'immeuble de bureaux Com'Unity, à Bezons, pour le promoteur Atenor. Le projet porte sur un montant de pratiquement de 84 millions d'euros.

Natixis (-0,10% à 5,37 Euros) : a écarté jeudi toute OPA sur Ingenico. A l'occasion de la publication de ses résultats du 3ème trimestre, la banque a précisé dans un communiqué que "Natixis reconfirme ne pas envisager une OPA sur Ingenico".

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com