Cotation du 21/08/2019 à 12h32 CAC 40 +1,41% 5 419,82
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 se prend une bûche...

Ouverture Paris : le CAC40 se prend une bûche...
Ouverture Paris : le CAC40 se prend une bûche...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

La dernière séance de la Bourse de Paris avant la coupure de Noël a démarré dans le rouge, après la clôture finalement quasi stable de vendredi à Paris. Cette dernière a été suivie d'une forte chute de Wall Street que le week-end n'aura pas tellement atténué pour le marché parisien... L'indice parisien recule de 0,90% dans les premiers échanges du jour à 4.650 points.

Signe de l'inquiétude que suscite désormais le recul des marchés, le secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin a déclaré qu'il s'était entretenu dimanche avec les principaux banquiers américains afin de tenter de calmer la nervosité des marchés financiers. Les plus grands banquiers ont tous été appelés pour s'assurer qu'ils disposaient d'assez de liquidités pour continuer à prêter à l'économie.

Steven Mnuchin a par ailleurs dû se fendre d'une déclaration concernant les rumeurs de menaces sur Jay Powell qui ont circulé ce week-end et selon lesquelles Donald Trump réfléchirait à le démettre de ses fonctions... Il a fallu démentir et expliquer que ce n'était pas dans ses prérogatives. Tout cela accentue l'aversion au risque dans un contexte de ralentissement de l'économie mondiale et en plein "shutdown" des administrations américaines, autrement dit, l'arrêt de leur fonctionnement tant qu'un vote ne sera pas intervenu sur le repoussement de la limite du déficit public.

Attention, on fermera aujourd'hui à 14 heures à Paris. Aux Etats-Unis ce sera à 19 heures (heure française). Le marché français ne rouvrira ses portes que jeudi 27 décembre, pour les ultimes séances de l'année.

WALL STREET

Après une tentative de rebond avortée dans la matinée, les marchés boursiers américains ont replongé vendredi, pour la troisième séance d'affilée. Ils signent une semaine calamiteuse, avec une chute de plus 7% des principaux indices, leur pire semaine depuis août 2011 (S&P 500). Le Nasdaq composite est même entré vendredi dans un "bear market" (une tendance baissière) caractérisé par une chute de plus de 20% par rapport à ses derniers sommets. Sur le plan politique, le risque d'un "shutdown" des administrations fédérales à minuit (heure de Washington) et la démission surprise du secrétaire à la Défense, James Mattis, ont ébranlé la confiance des marchés. En outre, les incertitudes sur le commerce mondial, la croissance et les taux d'intérêts ont continué à miner les esprits. Enfin, l'arrivée simultanée à échéance des contrats à terme et des options sur les actions et les indices (journée dite des "4 sorcières") a accru la volatilité ambiante de ce vendredi.

A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé 1,81% à 22.445 points, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 2,06% à 2.416 pts et que l'indice Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a dégringolé de 2,99% à 6.333 pts. Tous les indices sectoriels du S&P 500 ont chuté, à commencer par les services de communication (-3%), la technologie (-3%), les produits de consommation discrétionnaires (-2,58%) et les financières (-1,9%). Cette baisse des marchés s'est produite dans un important volume d'activité, le plus élevé depuis août 2011.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Indice d'activité nationale de la Fed de Chicago. (14h30)

La parité euro / dollar atteint 1,1388$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 54,15$. L'once d'or se traite 1.258$.

VALEURS EN HAUSSE

Showroomprivé (+1,30% à 2,38 Euros) : a annoncé vendredi le succès de son augmentation de capital de 39,5 millions d'euros visant à accroître sa flexibilité financière.

VALEURS EN BAISSE

Total (-0,20% à 45,96 Euros) : Le tribunal correctionnel de Paris a condamné vendredi le groupe Total à une peine symbolique de 500.000 euros d'amende pour corruption d'agents publics étrangers en marge de la conclusion de contrats en Iran en 1997.

Vinci (-1% à 70,70 Euros) : Airports a annoncé vendredi avoir bouclé le financement de la concession de l'aéroport de Belgrade et en reprendre l'exploitation.

Renault (-1,40% à 54,36 Euros) : Carlos Ghosn passera finalement la fin d'année en prison, 1er janvier 2019 compris.

Tikehau (-0,75% à 19,35 Euros) : a présenté vendredi les termes de son projet d'offre publique d'achat visant les actions et les obligations à option de conversion et/ou d'échange en actions nouvelles ou existantes (OCEANE) de Selectirente.

Marie Brizard Wine & Spirits (-12% à 3,24 Euros) : annonce aujourd'hui la signature d`un accord ferme avec la Compagnie Financière Européenne de Prises de Participations (COFEPP).

April (-1,60% à 15,50 Euros) : a annoncé lundi avoir reçu de l'administration fiscale français un projet de redressement fiscal de 69,8 millions d'euros, liés à l'activité de réassurance de sa filiale Axeria Re, implantée à Malte, pour les exercices 2007 à 2015. Il prévoit d'enregistrer une provision d'un montant de 15 ME dans ses comptes clos à fin 2018. Le groupe confirme son objectif d'une progression du résultat opérationnel courant qui devrait atteindre le haut d'une fourchette comprise entre 6 et 10% pour l'exercice clos le 31 décembre 2018.

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com