Cotation du 21/11/2018 à 18h05 CAC 40 +1,03% 4 975,50
  • PX1 - FR0003500008

Ouverture Paris : le CAC40 retrouve les 5.100 pts

Ouverture Paris : le CAC40 retrouve les 5.100 pts
Ouverture Paris : le CAC40 retrouve les 5.100 pts
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Alors que le rebond s'est prolongé à Wall Street hier soir, la tendance est plus hésitante à Paris qui tourne il est vrai au ralenti pour cause de 1er novembre... Le CAC40 qui a ouvert en baisse de 0,3% remonte actuellement de 0,10% à 5.098 pts. Wall Street, qui s'était déjà accordé un vif rebond mardi soir, a encore repris de la hauteur hier soir. Les investisseurs, qui se remettent à espérer une conclusion rapide d'un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine, ont aussi salué quelques publications trimestrielles solides (Facebook, eBay ou encore General Motors), en attendant les comptes du plus grand des géants, Apple, ce soir.

WALL STREET

Le DJIA a gagné 0,97% à 25.115 pts, le Nasdaq a encore rebondi de 2,01% à 7.305 pts, et le S&P500 a grimpé de 1,09% à 2.711 pts. Sur l'ensemble du mois d'octobre, le DJIA recule cependant de 5%, le Nasdaq cède plus de 9% et le S&P500 perd près de 7%.
Les craintes concernant une guerre commerciale de grande ampleur entre les Etats-Unis et la Chine ont quelque peu reculé ces dernières heures, après des déclarations de Donald Trump, qui s'est montré optimiste quant à la possibilité de conclure un accord avec Pékin... Interviewé sur la chaîne 'Fox News', le président américain a estimé possible que les Etats-Unis parviennent à "un grand accord avec la Chine, et il doit être grand car ils ont asséché notre pays", a-t-il déclaré... Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping doivent se rencontrer en marge d'un sommet du Groupe des Vingt (G20) à Buenos Aires en novembre.

ECO ET DEVISES

D'après le dernier rapport d'ADP sur le sujet, les créations de postes aux États-Unis, dans le secteur privé non-agricole, et pour le mois d'octobre 2018, sont ressorties au nombre de 227.000, contre un consensus de place de 188.000 et un niveau révisé à 218.000 pour le mois antérieur. La précédente estimation du mois de septembre se situait à 230.000 créations. Les créations de postes dans les petites entreprises sont ressorties au nombre de 29.000 en octobre 2018, contre 96.000 pour les moyennes entreprises et 102.000 pour les grandes entreprises. Le secteur de la production de biens a généré 38.000 postes sur le mois d'octobre (17.000 pour la construction, 17.000 emplois manufacturiers et 4.000 dans le segment minier), alors que le secteur des services a créé 189.000 postes (dont 61.000 sur le segment transport, commerce et utilities). Les créations totales d'emplois dans le secteur privé étaient de 161.000 seulement un an avant, en octobre 2017.
Parmi les autres statistiques outre-Atlantique, l'indice trimestriel du coût de l'emploi s'est apprécié de 0,8% au T3, en comparaison de la période antérieure, contre +0,7% de consensus.
Enfin, l'indice manufacturier régional PMI de Chicago du mois d'octobre 2018 est ressorti inférieur aux attentes à 58,4, contre 60,1 de consensus et 60,4 un mois avant. Il traduit cependant toujours une expansion assez solide de l'activité manufacturière dans la zone considérée.

Selon le rapport du Département à l'Energie, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont augmenté de 3,2 millions de barils lors de la semaine close au 26 octobre, à 426 millions de barils. Le consensus tablait sur une hausse du même ordre. Les stocks d'essence ont eux, en revanche, reculé de 3,2 millions de barils, alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont diminué de 4,1 millions de barils. Le baril poursuit sa correction sur les 75$ le Brent et les 65$ le WTI.
La parité euro/dollar atteint 1,1355$ ce matin. L'once d'or se traite 1.215$.

VALEURS EN HAUSSE

Xilam : remonte de 4% avec Groupe Open et JC Decaux

Stentys : +2% suivi de SoiTec, Faurecia, Trigano et STM

Renault/Peugeot : +1,5%. Le secteur automobile sera à suivre aujourd'hui... Les immatriculations de voitures neuves ont encore reculé de 1,52% en octobre en France après la chute de 12,8% enregistrée le mois précédent suite à l'entrée en vigueur des nouvelles normes d'homologation WLTP.
Le marché, qui avait bondi de 40% en août, s'affiche toujours en assez nette croissance depuis le début de l'année avec une progression qui atteint 5,70%. Il reste ainsi bien parti pour connaître en 2018 une quatrième année consécutive de croissance et retrouver son niveau d'avant-crise, à 2,2 millions d'unités environ.

Valeo : +1% avec M6 et Publicis

Sanofi : +1%. Le groupe prévoit de développer en collaboration avec Denali Therapeutics Inc plusieurs molécules en vue du traitement potentiel de diverses maladies neurodégénératives et inflammatoires systémiques.
Les deux principales molécules visées par cette collaboration, DNL747 et DNL758, ciblent une protéine de signalisation importante connue sous le nom de "récepteur sérine/thréonine-protéine kinase 1" (ou RIPK1) de la voie du récepteur TNF, qui régule l'inflammation et la mort cellulaire dans les tissus humains. Les deux entreprises prévoient d'étudier DNL747 dans la sclérose en plaques (SEP), la maladie d'Alzheimer et la sclérose latérale amyotrophique (SLA), et DNL758 dans le traitement de diverses maladies inflammatoires systémiques comme la polyarthrite rhumatoïde et le psoriasis.

ArcelorMittal : stable. Le groupe a annoncé ce matin ses comptes du troisième trimestre. Le numéro un mondial de la sidérurgie a ainsi publié sur la période allant de juillet à septembre un Ebitda de 2,70 milliards de dollars (2,38 milliards d'euros), soit une baisse de 11,2% par rapport à 3,1 milliards de dollars du T2, principalement liée à une diminution des expéditions d'acier (-5,5%) et l'impact de l'hyperinflation en Argentine (0,1 milliard de dollars). La hausse est de 41,8% par rapport au T3 2017. L'Ebitda ressort toutefois légèrement inférieur au consensus des analystes (2,75 milliards de dollars).
Le bénéfice opérationnel au T3 ressort à 1,6 milliard de dollars (incluant des pertes de valeurs pour 0,5 Md$ principalement liées à l'engagement de cession d'actifs dans le cadre de l'acquisition d'Ilva) par rapport à 2,4 Mds$ au T2 2018, en hausse de 26,9% par rapport au T3 2017.
Le Bénéfice net est de 0,9 milliard de dollars au T3.
La production d'acier brut s'inscrit à 23,3 millions de tonnes (Mt) au T3 2018, en hausse de 0,5% par rapport au T2 2018 et en baisse de 1,4% par rapport au T3 2017.
La Dette financière totale est de 13 milliards de dollars au 30 septembre 2018. La dette nette est stable à 10,5 milliards de dollars au 30 septembre 2018 par rapport au 30 juin 2010, malgré un investissement additionnel en besoin en fonds de roulement de 1,7 milliard de dollars, avec une baisse de la dette nette de 1,5 milliard de dollars par rapport au 30 septembre 2017.

Altice Europe : stable. Le groupe modifie son conseil d'administration avec la nomination de Malo Corbin, actuellement l'un des responsables de la direction financière, au poste de directeur financier, en remplacement de Dennis Okhuijsen. Dans un communiqué, le câblo-opérateur précise que Dennis Okhuijsen sera conseiller pour Altice Europe sur les questions financières et de structure du capital. Il sera aussi nommé administrateur représentant d'A4, la structure familiale de Patrick Drahi, en remplacement de Jérémie Bonnin.
Jérémie Bonnin, qui a été secrétaire général d'Altice NV jusqu'en 2017, sera lui aussi conseiller pour Altice Europe.
Le groupe nommera en outre deux administrateurs indépendants au conseil d'Altice Europe - Nicolas Paulmier et Philippe Besnier - lors de l'assemblée générale du 20 novembre, ce qui porte le nombre total d'administrateurs non-exécutifs à quatre.

Beneteau : stable après sa forte hausse d'hier. L'actualité demeure fournie pour le concepteur de bateaux de plaisance qui annonce que sa filiale Band of Boats a procédé à l'acquisition de la start-up nantaise Digital Nautic. Fondée en 2014 à Nantes, Digital Nautic s'est donnée pour mission d'accompagner les professionnels du nautisme dans la transition numérique en développant des solutions en ligne leur permettant d'améliorer leur niveau de service (système de réservation, automatisation des contrats, recueil des avis clients, vente d'assurances complémentaires, sécurisation des paiements, etc.). Cette acquisition s'inscrit dans les objectifs de renforcement et d'accélération de la transformation digitale issue du plan stratégique 'Transform to Perform' du Groupe Bénéteau.

VALEURS EN BAISSE

Visiomed : -9%. Les comptes semestriels restent fortement négatifs en liaison avec un chiffre d'affaires qui avait reculé de 25% sur la période. Le groupe a quand même su préserver un taux de marge brute de 50% des ventes. Les charges d'exploitation ont atteint 10,9 ME au contre 9,4 ME au 1ersemestre 2017. Cette progression est liée essentiellement au renforcement de l'encadrement et la stabilisation des effectifs (109 collaborateurs au 30 juin 2018 contre 102 au 30 juin 2017, hors acquisition) et à des dépréciations d'actifs. Au final, le résultat d'exploitation ressort à -9 ME (-6,8 ME au 1er semestre 2017) et le résultat net s'établit à -9,6 ME (-7 ME au 1er semestre 2017).

Cast : -5%. Le chiffre d'affaires du troisième trimestre s'élève à 10,71 ME, en croissance de 4,1% à taux de change courant et de +6,4 % à taux de change constant par rapport à un troisième trimestre 2017.
La prise de commande logicielle serait en ligne avec le budget interne à fin septembre et confirmerait la dynamique observée depuis le début d'année...
Cast confirme pour 2018 un objectif de croissance d'environ 20%, et ce à taux de change courant.

Total : -1,5% avec Le Belier et Rexel

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com